IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

44 Pages V   1 2 3 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Anciens du Real Madrid
Redondo
* 21/05/2009, 13:39:26
Message #1


Admin
Icône de groupe

Groupe : Admin
Messages: 27,729
Inscrit : 13/10/2006
Membre No. : 1




Hola ,

Desormais on parle des legendes et des anciens du Real Madrid dans un sujet
Les topics consacrés aux anciens joueurs sont dispo dans la partie " Archives "


De Di Stefano à Zidane en passant par Roberto Carlos ou encore Raul Bravo , ça se passe ici
On peut parler des anciens joueurs , entraineurs , presidents
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Ares
* 22/05/2009, 00:55:19
Message #2


Cantera
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 30
Inscrit : 29/04/2008
Lieu : Tunisie
Membre No. : 3,082




je veux commencer par un joueur qui n'a joué juste dans l'équipe junior du Real Madrid C.F , mais tout le monde , presque , ne connait pas cette infos , c'est Julio Iglesias choque2.png , et oui Julio Iglesias .

Julio Iglesias, né à Madrid le 23 septembre 1943 , fils d'un gynécologue, il fut tout d'abord brièvement footballeur dans une équipe junior du Real Madrid C.F., jouant au poste de gardien de but. En 1963, à la suite d'un grave accident de voiture, il décide de se consacrer à la musique et devient un archétype de crooner romantique.
malheureusement j'ai pas trouvé aucune photo de lui portant le tenue de Real Madrid .
Bref , merci Redondo pour ce sujet thumbsupzh9.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Redondo
* 22/05/2009, 11:45:55
Message #3


Admin
Icône de groupe

Groupe : Admin
Messages: 27,729
Inscrit : 13/10/2006
Membre No. : 1




Tu inaugures le topic d'une belle manière biggrin.gif

Vicente Del Bosque , entraineur du Real Madrid de 1999 à 2003 , est revenu sur l'actualité du Real Madrid
Pour lui l'entraineur ideal du Real , c'est Michel qui le considère comme le Guardiola du Real Madrid .
" J'ai confiance en lui , c'est une reference pour la Cantera et pour la première equipe .
Un retour ? Je ne pense pas que ça soit une bonne chose " declare -t-il sur Onda cero

" Je crois en un Madrid des traditions et pas superficiel , et tant mediatisé . Je prefere un Madrid humble et simple " affirme Del Bosque
" On associe les galactiques à la coupe d'europe mais Ronaldo et Beckham ne l'ont pas gagné . J'appuye la Cantera , je me rappelle qu'une equipe qui avait plus de joueurs de la Cantera dans l'equipe et on avait gagné 5 ligas et 2 coupe Uefa " se rapelle Del Bosque

Infos relayés par AS
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Shrix74
* 24/05/2009, 19:10:28
Message #4


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 543
Inscrit : 25/08/2007
Lieu : Lyon
Membre No. : 1,877
Joueur(s) Préféré(s): SR4, Benz, ,Iker, Marcelo, Modric




Zidane :

Liga - Zidane : "Je serai conseiller de Pérez"
L'ancien meneur du Real Madrid et de l'équipe de France a clarifié sa situation quant à sa présence dans l'organigramme du Real si Pérez est élu.

"Si Pérez est élu, je rentrerais certainement dans le club comme il était prévu. L'important c'est qu'il soit élu, peut etre que j'aurai un rôle de conseiller sportif, beaucoup de choses ont été dites" Certainement un soutien énorme pour la candidature du magnat de la construction.

www.goal.com
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Redondo
* 28/05/2009, 15:08:18
Message #5


Admin
Icône de groupe

Groupe : Admin
Messages: 27,729
Inscrit : 13/10/2006
Membre No. : 1




Manolo Sanchis , ancien défenseur emblématique du Real Madrid , est convaincu que le Real Madrid peut changer en peu temps si la nouvelle direction fait les choses " avec le serieux que merite un club comme Madrid "
C'est ce qu' a declaré Sanchis lors d'une presentation d'un tournoi de jeunes de -16 ans à Extremadura .

"Le Real Madrid est immergé dans un processus de changement et de régénération en ce qui concerne l'image lors de ces derniers mois . Il faut repartir vers un nouveau chemin pour retrouver les habitudes du Real Madrid , c'est à dire le triomphe de titres " assure Sanchis

" Quand les choses ne fonctionnent pas bien dès le debut , c'est difficile après . S'il n'y a pas de projets , une idée bien défini et des coherences dans les decisions , on tombe dans une sorte de crise et je pense que c'est ce qui est arrivé "
explique Sanchis

" Le nouveau president n'aura pas beaucoup de temps pour planifier la saison , en tenant compte par le fait que le Real Madrid n'a pas de marge pour travailler dans la mesure ou il faut des résultats immédiatement " conclut Sanchis

Propos relayés par Marca
Go to the top of the page
 
+Quote Post
hmizou
* 02/06/2009, 11:56:56
Message #6


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 6,424
Inscrit : 03/08/2007
Membre No. : 1,728
Joueur(s) Préféré(s): Baaah le Real en tant que joueur !!






Aujourd'hui c'est le 31ème anniversaire de la mort de " Santiago Bernabeu " considéré comme étant le meilleur Président de toute l'histoire du Real Madrid. Une messe en son honneur sera organisé ce soir à 21h15 par le nouveau président "Florentino Perez".

Go to the top of the page
 
+Quote Post
ileson
* 02/06/2009, 13:49:08
Message #7


Capitaine Madridista
****

Groupe : Bannis
Messages: 1,391
Inscrit : 07/02/2009
Lieu : A coté du marché de la ville où j'habite
Membre No. : 4,869
Joueur(s) Préféré(s): Robben, Xabi Alonso, Djila, Ruud y VDV




Rest in peace, dear Santiago. Perez fait honneur à la camiseta blanca (j'espère que ça c'écrit comme ça unsure.gif ) en faisant ce geste.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
ileson
* 06/06/2009, 11:15:49
Message #8


Capitaine Madridista
****

Groupe : Bannis
Messages: 1,391
Inscrit : 07/02/2009
Lieu : A coté du marché de la ville où j'habite
Membre No. : 4,869
Joueur(s) Préféré(s): Robben, Xabi Alonso, Djila, Ruud y VDV




Désolé du doublon :

Luis Figo, vénal et génial

Luis Figo, indéniablement l’un des meilleurs joueurs des années 2000, raccroche définitivement les crampons au plus haut niveau. Retour sur la carrière d’un génie certes vénal, mais diablement doué. Portrait.




Il y a maintenant deux semaines, Luis Figo annonçait sa retraite à la fin d’un match contre Sienne. L’Inter, vainqueur du Scudetto pour la quatrième fois consécutive, sans même avoir à jouer, a donc profité du dernier match à domicile de la saison contre l’Udinese pour rendre hommage au meilleur joueur portugais des trente dernières années.

Pour ses dernières foulées au haut niveau, Figo a régalé par ses débordements, une conduite de balle encore superlative et une vision de jeu toujours aussi clairvoyante. C’est d’ailleurs sur son côté droit qu’est arrivé le premier but des nerazzurri, œuvre de Muntari. Comme à ses débuts au Sporting Portugal il y a maintenant vingt ans, Figo a fait le taf, froidement, efficacement, sans vraiment se poser de questions. Lors de son remplacement, tous ses partenaires sont venus l’embrasser respectueusement. Même Mourinho a quitté son banc de touche pour venir rendre hommage au mythe. Figo, lui, n’a pas pleuré, tout juste s’est-il ému. Il est comme ça Luis... il a un cœur de pierre.

Élu Ballon d’Or en 2000, Luis Figo a été pendant plus d’une dizaine d’années le phare de la Selecçao lusitanienne, l’idole de Barcelone, le motif de satisfaction du Real, avant de devenir l’un des meilleurs jokers de luxe du monde à l’Inter. C’est simple, ce mec-là a tout gagné hormis avec sa sélection. Pas forcément un hasard. Le Portugais a par ailleurs enchaîné seize saisons à plus de trente matchs, sans jamais connaître de blessure grave, ni de baisse de régime importante. Malgré sa classe, sa régularité et son glamour tout en gel, Figo a pourtant tout foutu en l’air avec son goût prononcé pour l’argent.

Alors qu’il n’est que cadet au Sporting Lisbonne, Figo fait ainsi déjà parler de lui pour avoir signé un contrat avec l’ennemi benfiquiste. Finalement, le Lisboète achèvera sa formation au Sporting avant de resigner deux contrats quelques années plus tard et à quelques semaines d’intervalle avec Parme et la Juventus. Les dirigeants du Sporting arrivent à annuler la vente de leur plus belle pépite, argumentant que les Italiens ont directement négocié avec le joueur sans qu’ils en soient informés. Parme et la Juventus resteront sur leur faim et seront sanctionnés par l’UEFA. Interdit de rejoindre l’Italie pour une durée de deux ans, Figo jure pourtant qu’il attendra la levée de l’embargo pour investir la Botte : « Je jure amour éternel à l’Italie. Je veux jouer dans le Calcio et je suis prêt à attendre pour cela ». Quelques semaines plus tard, Figo rejoindra finalement le Barça pour un million d’euros… A cette époque, Figo est déjà comparé à un mercenaire sans scrupules. Des défauts pas très reluisants qu’il fera pourtant oublier très vite sous le maillot blaugrana…

Intenable sur son côté droit, gavé de feintes et diaboliquement percutant, Figo devient rapidement la star du club, l’idole des Catalans et le capitaine du Barça. Pendant cinq ans, Luis Figo va briller par ses dribbles et son professionnalisme en passant en revue tous les défenseurs de la Liga sans exception. Roberto Carlos lui-même finira par l’avouer honteusement un an avant que le Lusitanien ne rejoigne la Maison Blanche : « Figo est le meilleur joueur du championnat, le meilleur ailier du monde, et le cauchemar de mes nuits ». En 99, Figo une écharpe du Barça sur la tête, fête pourtant le doublé du FCB en insultant le Real Madrid : « Madrid Cabron ! Saluda al campeon ! ». En Catalogne, il est un dieu. Il va pourtant rapidement devenir le plus grand traître de l’histoire du club lorsque Perez lui fait signer un précontrat qui stipule qu’il devra rejoindre les merengues s’il devient président du Real. Figo est loin de penser que Florentino Perez va accomplir son objectif. La seule chose qui lui importe vraiment se résume en un chiffre : les 36 millions d’euros qu’il risque d’empocher si Florentino ne devient pas président.

Le 24 Juillet 2000, Figo est finalement présenté en grande pompe aux socios merengues et devient du coup le premier Galactico d’une longue série, pour la modique somme de 75 millions d’euros. Le Real Madrid a frappé fort. Le Barça est touché, et aura du mal à s’en remettre pendant des années. Figo, lui, ne s’embarrasse pas de sentiments : « Je voulais rester au Barça, mais les dirigeants n’ont jamais tenu leurs promesses. A Madrid, j’ai trouvé des gens qui savaient réellement apprécier mon travail ».

Figo en a toujours voulu plus. Plus d’argent, plus de titres, plus de reconnaissance aussi. Il n’a pourtant jamais su rendre l’affection que les socios blaugranas lui avaient témoignée durant de longues années. Beaucoup de joueurs catalans sont partis rejoindre l’éternel ennemi mais peu sont ceux qui ont à ce point subi l’ire du Camp Nou. L’image de Figo se bouchant les oreilles pour son retour à Can Barça aura été saisissante, mais beaucoup moins que la tête de cochon rôti et les faux billets verts imprimés à l’effigie du “Pesetero” (celui qui aime la Peseta, ancienne monnaie espagnole). La haine que lui vouent encore les Barcelonais est au moins proportionnelle à l’amour qu’ils portaient au Portugais. Il faut dire que son départ a été plutôt mal digéré. Et c’est un euphémisme : Alfonso, Dutruel, Geovanni, Christanval, Coco, Zenden, Rochemback, Petit ou encore Overmars n’ont jamais su faire oublier l’étoile capricieuse. Jamais le départ d’un joueur ne s’était fait autant ressentir dans l’histoire d’un club. Pourtant, Figo n’a jamais éprouvé le moindre remords.

Sur le terrain, il était aussi comme ça en même temps. Lorsqu’en 2005 il fracture la jambe du joueur de Saragosse César, Figo file doit au vestiaire sans se retourner. César, lui, ne rejouera plus jamais au football et n’hésite pas, dès qu’il le peut, à cracher sur son bourreau : « Figo est peut-être un grand footballeur, mais en tant qu’homme, c’est une vermine. Il ne s’est jamais excusé ; il n’a même pas pris la peine de prendre de mes nouvelles. Il a tout simplement ruiné ma carrière et une partie de ma vie ». Quelques mois après son geste fou, le Portugais abandonnera le Real Madrid pour l’Inter. Non sans lancer une petite pique à Vanderlei Luxemburgo : « Je ne l’aime pas, il ne m’aime pas mais je suis serein : le temps finit toujours par remettre chacun à sa place ».

Luis Figo avait sans doute raison à propos de l’entraîneur brésilien. Le destin a pourtant voulu qu’il raccroche ses crampons la même année que Paolo Maldini. Pour lui rendre hommage, le Milan AC a décidé de retirer à jamais le mythique numéro 3 de la circulation. Paolo, fidèle entre les fidèles, ne sait toujours pas ce qu’il va faire de son futur. En revanche, tout le monde connaît déjà les plans de reconversion de la Figue. On sait déjà que son numéro de maillot ne sera jamais retiré dans les différents clubs dans lesquels il est passé. Luis Figo s’en fout sûrement. Il a désormais d’autres chats à fouetter, notamment dans la construction (des hôtels) et dans ses nombreux bars au Portugal. Avant de devenir définitivement un homme d’affaires, Luis Figo assurera quand même une dernière petite pige juteuse dans un pays exotique, histoire de finir sa carrière avec quelques dollars de plus sur son compte en banque. Il est comme ça, Luis. Il a d’ailleurs toujours été comme ça et c’est bien dommage…
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Raiden
* 10/06/2009, 22:52:07
Message #9


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Modérateurs
Messages: 11,382
Inscrit : 24/12/2007
Lieu : Casablanca. Maroc
Membre No. : 2,648




Accrochez vos ceintures :

Robinho a déclaré alors qu'il est en concentration avec la sélection que : " Il n' y a que des spéculations aucune offre mais que tout joueurs voudrait jouer à Barcelone ".

Le sélectionneur brésilien a admis devant la presse que Robinho n'a pas caché son désir de quitter M.City .

Pourtant le brésilien a assuré qu'il ne regrette absolument pas le fait d'avoir quitter le Real Madrid et qu'il est très heureux a M.City.

AS.com
Go to the top of the page
 
+Quote Post
ileson
* 11/06/2009, 12:50:53
Message #10


Capitaine Madridista
****

Groupe : Bannis
Messages: 1,391
Inscrit : 07/02/2009
Lieu : A coté du marché de la ville où j'habite
Membre No. : 4,869
Joueur(s) Préféré(s): Robben, Xabi Alonso, Djila, Ruud y VDV




CITATION(snake576 @ 10/06/2009, 22:52:07 ) [snapback]251670[/snapback]
Accrochez vos ceintures :

Robinho a déclaré alors qu'il est en concentration avec la sélection que : " Il n' y a que des spéculations aucune offre mais que tout joueurs voudrait jouer à Barcelone ".

Le sélectionneur brésilien a admis devant la presse que Robinho n'a pas caché son désir de quitter M.City .

Pourtant le brésilien a assuré qu'il ne regrette absolument pas le fait d'avoir quitter le Real Madrid et qu'il est très heureux a M.City.

AS.com

Oui j'ai vu ça. Imaginez une ancienne recrue Pérezienne débarquer au Barça l'été même où Flo revient à Madrid... ninja.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
ileson
* 14/06/2009, 17:38:56
Message #11


Capitaine Madridista
****

Groupe : Bannis
Messages: 1,391
Inscrit : 07/02/2009
Lieu : A coté du marché de la ville où j'habite
Membre No. : 4,869
Joueur(s) Préféré(s): Robben, Xabi Alonso, Djila, Ruud y VDV




Owen: Ballon d'Or cherche club désespérément...


Ancien Ballon d'Or France Football en 2001, Michael Owen a vécu une sale saison avec Newcastle. L'attaquant anglais, âgé de 29 ans, cherche un nouveau club et, devant le peu d'enthousiasme de la Premier League, ses agents ont édité une brochure ventant ses mérites. Explications.

Michael Owen, ses buts, ses talents, ses blessures... La carrière de l'international anglais est déjà riche en événements. De 1996 à 2004, le natif de Chester a enchanté le public d'Anfield Road, empilant but sur but. En 2001, il a même remporté cinq titres sous le maillot de Liverpool, faisant de lui le meilleur joueur de la planète, selon France Football. Mais, depuis 2004, année de son départ pour le Real Madrid, c'est un autre Michael Owen qui évolue sur les pelouses. Malgré son visage d'éternel adolescent, le buteur a toujours joué le rôle "d'éternel blessé", ce qui a fini par faire de lui un joueur raillé. Son bilan à Newcastle ces quatre dernières saisons se résume à ceci: 71 matches de Premier League, 26 buts, zéro titre et une relégation le mois dernier.

Désormais âgé de 29 ans, Michael Owen veut enfin rebondir. Mais difficile de convaincre les clubs anglais de dépenser 123 000 euros par semaine pour un joueur aussi fragile. Alors, ses agents ont eu la (bonne) idée d'éditer une brochure ventant les mérites de l'attaquant. Selon le tabloïd News of the World, huit clubs de l'élite, parmi lesquels Aston Villa FC, Portsmouth, West Ham et Everton ont reçu un fascicule de 34 pages expliquant pourquoi il faut acheter l'ancien Ballon d'Or.

Que peut-on y lire? Que l'international anglais (89 sélections) a une valeur marchande très importante (il vend toujours autant de maillots), qu'il jouit d'une très bonne image auprès du public et, surtout, qu'il est en très bonne santé, comme le prouve le rapport médical. De quoi, peut être, convaincre les seconds couteaux de Premier League... En attendant, le joueur est libre de tout contrat et ses agents n'ont reçu, à l'heure actuelle, aucune offre. Si son ami Steven Gerrard a récemment déclaré qu'il voudrait bien le revoir à Anfield, les dirigeants de Liverpool ne sont pas prêts à prendre un risque financier. En revanche, Manchester City, le club milliardaire le plus connu du ventre mou du championnat, s'est dit intéressé. C'est toujours mieux que rien...



Go to the top of the page
 
+Quote Post
Donynho
* 17/06/2009, 16:33:32
Message #12


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 2,648
Inscrit : 16/10/2006
Lieu : 31 Ma Couille
Membre No. : 77
Joueur(s) Préféré(s): Modric, James, kovacic, Isco




La presse catalane parle d'une éventuelle arrivée de Robinho à barcelone... Affaire à suivre.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Raiden
* 17/06/2009, 18:07:16
Message #13


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Modérateurs
Messages: 11,382
Inscrit : 24/12/2007
Lieu : Casablanca. Maroc
Membre No. : 2,648




Enfin un petit soulagement , le site officiel de Manchester City vient de déclarer que Robinho n'ira nulle part .

Et voici le lien :
Robinho n'ira nulle part .

Ce message a été modifié par snake576: 17/06/2009, 18:07:36
Go to the top of the page
 
+Quote Post
G.raul
* 24/06/2009, 20:16:59
Message #14


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 494
Inscrit : 23/06/2007
Membre No. : 1,582
Joueur(s) Préféré(s): Raul, Casillas, Figo, Zidane




CITATION(ileson @ 06/06/2009, 12:15:49 ) [snapback]250631[/snapback]
Désolé du doublon :

Luis Figo, vénal et génial

Luis Figo, indéniablement l'un des meilleurs joueurs des années 2000, raccroche définitivement les crampons au plus haut niveau. Retour sur la carrière d'un génie certes vénal, mais diablement doué. Portrait.




Il y a maintenant deux semaines, Luis Figo annonçait sa retraite à la fin d'un match contre Sienne. L'Inter, vainqueur du Scudetto pour la quatrième fois consécutive, sans même avoir à jouer, a donc profité du dernier match à domicile de la saison contre l'Udinese pour rendre hommage au meilleur joueur portugais des trente dernières années.

Pour ses dernières foulées au haut niveau, Figo a régalé par ses débordements, une conduite de balle encore superlative et une vision de jeu toujours aussi clairvoyante. C'est d'ailleurs sur son côté droit qu'est arrivé le premier but des nerazzurri, œuvre de Muntari. Comme à ses débuts au Sporting Portugal il y a maintenant vingt ans, Figo a fait le taf, froidement, efficacement, sans vraiment se poser de questions. Lors de son remplacement, tous ses partenaires sont venus l'embrasser respectueusement. Même Mourinho a quitté son banc de touche pour venir rendre hommage au mythe. Figo, lui, n'a pas pleuré, tout juste s'est-il ému. Il est comme ça Luis... il a un cœur de pierre.

Élu Ballon d'Or en 2000, Luis Figo a été pendant plus d'une dizaine d'années le phare de la Selecçao lusitanienne, l'idole de Barcelone, le motif de satisfaction du Real, avant de devenir l'un des meilleurs jokers de luxe du monde à l'Inter. C'est simple, ce mec-là a tout gagné hormis avec sa sélection. Pas forcément un hasard. Le Portugais a par ailleurs enchaîné seize saisons à plus de trente matchs, sans jamais connaître de blessure grave, ni de baisse de régime importante. Malgré sa classe, sa régularité et son glamour tout en gel, Figo a pourtant tout foutu en l'air avec son goût prononcé pour l'argent.

Alors qu'il n'est que cadet au Sporting Lisbonne, Figo fait ainsi déjà parler de lui pour avoir signé un contrat avec l'ennemi benfiquiste. Finalement, le Lisboète achèvera sa formation au Sporting avant de resigner deux contrats quelques années plus tard et à quelques semaines d'intervalle avec Parme et la Juventus. Les dirigeants du Sporting arrivent à annuler la vente de leur plus belle pépite, argumentant que les Italiens ont directement négocié avec le joueur sans qu'ils en soient informés. Parme et la Juventus resteront sur leur faim et seront sanctionnés par l'UEFA. Interdit de rejoindre l'Italie pour une durée de deux ans, Figo jure pourtant qu'il attendra la levée de l'embargo pour investir la Botte : « Je jure amour éternel à l'Italie. Je veux jouer dans le Calcio et je suis prêt à attendre pour cela ». Quelques semaines plus tard, Figo rejoindra finalement le Barça pour un million d'euros… A cette époque, Figo est déjà comparé à un mercenaire sans scrupules. Des défauts pas très reluisants qu'il fera pourtant oublier très vite sous le maillot blaugrana…

Intenable sur son côté droit, gavé de feintes et diaboliquement percutant, Figo devient rapidement la star du club, l'idole des Catalans et le capitaine du Barça. Pendant cinq ans, Luis Figo va briller par ses dribbles et son professionnalisme en passant en revue tous les défenseurs de la Liga sans exception. Roberto Carlos lui-même finira par l'avouer honteusement un an avant que le Lusitanien ne rejoigne la Maison Blanche : « Figo est le meilleur joueur du championnat, le meilleur ailier du monde, et le cauchemar de mes nuits ». En 99, Figo une écharpe du Barça sur la tête, fête pourtant le doublé du FCB en insultant le Real Madrid : « Madrid Cabron ! Saluda al campeon ! ». En Catalogne, il est un dieu. Il va pourtant rapidement devenir le plus grand traître de l'histoire du club lorsque Perez lui fait signer un précontrat qui stipule qu'il devra rejoindre les merengues s'il devient président du Real. Figo est loin de penser que Florentino Perez va accomplir son objectif. La seule chose qui lui importe vraiment se résume en un chiffre : les 36 millions d'euros qu'il risque d'empocher si Florentino ne devient pas président.

Le 24 Juillet 2000, Figo est finalement présenté en grande pompe aux socios merengues et devient du coup le premier Galactico d'une longue série, pour la modique somme de 75 millions d'euros. Le Real Madrid a frappé fort. Le Barça est touché, et aura du mal à s'en remettre pendant des années. Figo, lui, ne s'embarrasse pas de sentiments : « Je voulais rester au Barça, mais les dirigeants n'ont jamais tenu leurs promesses. A Madrid, j'ai trouvé des gens qui savaient réellement apprécier mon travail ».

Figo en a toujours voulu plus. Plus d'argent, plus de titres, plus de reconnaissance aussi. Il n'a pourtant jamais su rendre l'affection que les socios blaugranas lui avaient témoignée durant de longues années. Beaucoup de joueurs catalans sont partis rejoindre l'éternel ennemi mais peu sont ceux qui ont à ce point subi l'ire du Camp Nou. L'image de Figo se bouchant les oreilles pour son retour à Can Barça aura été saisissante, mais beaucoup moins que la tête de cochon rôti et les faux billets verts imprimés à l'effigie du "Pesetero" (celui qui aime la Peseta, ancienne monnaie espagnole). La haine que lui vouent encore les Barcelonais est au moins proportionnelle à l'amour qu'ils portaient au Portugais. Il faut dire que son départ a été plutôt mal digéré. Et c'est un euphémisme : Alfonso, Dutruel, Geovanni, Christanval, Coco, Zenden, Rochemback, Petit ou encore Overmars n'ont jamais su faire oublier l'étoile capricieuse. Jamais le départ d'un joueur ne s'était fait autant ressentir dans l'histoire d'un club. Pourtant, Figo n'a jamais éprouvé le moindre remords.

Sur le terrain, il était aussi comme ça en même temps. Lorsqu'en 2005 il fracture la jambe du joueur de Saragosse César, Figo file doit au vestiaire sans se retourner. César, lui, ne rejouera plus jamais au football et n'hésite pas, dès qu'il le peut, à cracher sur son bourreau : « Figo est peut-être un grand footballeur, mais en tant qu'homme, c'est une vermine. Il ne s'est jamais excusé ; il n'a même pas pris la peine de prendre de mes nouvelles. Il a tout simplement ruiné ma carrière et une partie de ma vie ». Quelques mois après son geste fou, le Portugais abandonnera le Real Madrid pour l'Inter. Non sans lancer une petite pique à Vanderlei Luxemburgo : « Je ne l'aime pas, il ne m'aime pas mais je suis serein : le temps finit toujours par remettre chacun à sa place ».

Luis Figo avait sans doute raison à propos de l'entraîneur brésilien. Le destin a pourtant voulu qu'il raccroche ses crampons la même année que Paolo Maldini. Pour lui rendre hommage, le Milan AC a décidé de retirer à jamais le mythique numéro 3 de la circulation. Paolo, fidèle entre les fidèles, ne sait toujours pas ce qu'il va faire de son futur. En revanche, tout le monde connaît déjà les plans de reconversion de la Figue. On sait déjà que son numéro de maillot ne sera jamais retiré dans les différents clubs dans lesquels il est passé. Luis Figo s'en fout sûrement. Il a désormais d'autres chats à fouetter, notamment dans la construction (des hôtels) et dans ses nombreux bars au Portugal. Avant de devenir définitivement un homme d'affaires, Luis Figo assurera quand même une dernière petite pige juteuse dans un pays exotique, histoire de finir sa carrière avec quelques dollars de plus sur son compte en banque. Il est comme ça, Luis. Il a d'ailleurs toujours été comme ça et c'est bien dommage…



Ou la la, très critique cet article quand même. ce ne serait pas un catalan qui l'aurait écrit ? biggrin.gif
Je ne connaissais pas cette histoire de joueur blessé, ça m'étonne vraiment de lui surtout que Luis Figo est très apprécié et admiré dans le monde du football. Enfin dans une interview de france football de 2007 (j'ai découpé l'article), il parle de sa carrière et dit que ce fut un luxe de jouer pour le real, que ça a été l'apogée de sa carrière et qu'il restera un "madridista". ça fait plaisir......
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Redondo
* 28/06/2009, 13:35:18
Message #15


Admin
Icône de groupe

Groupe : Admin
Messages: 27,729
Inscrit : 13/10/2006
Membre No. : 1




Trois ans après sa retraite, Zinédine Zidane avoue avoir de plus en plus de mal à tenir le rythme sur un terrain normal. En pleine tournée d'exhibition au Canada au profit de l'UNICEF, l'ex-meneur de jeu des Bleus s'est confié à l'Equipe :«Cette tournée, je la fais avec grand plaisir, a-t-il indiqué. Mais je pense que ça sera l'une des dernières sur un terrain normal. Un terrain réduit, je peux encore me débrouiller mais un terrain normal, ça demande beaucoup d'efforts. Et c'est vrai que c'est frustant.»

l'equipe.fr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Redondo
* 30/06/2009, 20:44:20
Message #16


Admin
Icône de groupe

Groupe : Admin
Messages: 27,729
Inscrit : 13/10/2006
Membre No. : 1




Roberto Carlos au Qatar ?

Roberto Carlos serait convoité par le club qatari d'Al Rayyan, troisième du dernier championnat du Qatar.

Le latéral gauche brésilien, âgé de 36 ans, évolue depuis deux saisons à Fenerbahçe, où il lui reste encore un an de contrat. L'ancien Madrilène aurait donné le feu vert à son agent pour négocier avec les dirigeants d'Al Rayyan, qui lui proposeraient un salaire de 5 millions d'euros par an.

eurosport.fr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
robben36
* 01/07/2009, 19:31:30
Message #17


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 3,498
Inscrit : 09/09/2007
Lieu : Rabat ( Maroc )
Membre No. : 2,086
Joueur(s) Préféré(s): zidane, casillas, figo, ronaldo, beckh




" Kaka, un homme avec un grand coeur "


Ancien joueur du Real Madrid Savio a partagé ses réflexions sur Kaka, La derniére recrue du club.




«Je me souviens trés bien de mon temps au Real Madrid. Ces cinq années fantastiques. J'ai aimé jouer pour le Real Madrid et je voulais que les fans éprouvent du plaisir. J'ai eu de grands moments qui demeureront toujours dans mon coeur. Je garde ces souvenirs. C'est un sentiment indescriptible de voir le Bernabeu applaudire, debout, en scandant votre nom. J'ai passé beaucoup de bon temps et j'espère que Kaka fera de même. C'est un joueur phénoménal et un grand homme avec un grand cœur. J'espère qu'il fera beaucoup de choses pour la Club

«Il est difficile de donner des conseils à un tel joueur. C'est une personne tranquille qui devrait continuer à faire ce qu'elle a fait jusqu'à présent, penser à donner de la joie aux fans. Il doit garder un esprit frais et réaliser que la victoire est tout ce qui compte au Real Madrid. Il a tout pour réussir. Il est le meilleur joueur au monde et a remporté de nombreux titres individuels et collectifs. Il n'a jamais été impliqué dans la controverse. Le Real Madrid donne toujours un accueil chaleureux aux joueurs étrangers.»

"La qualité est primordiale dans la ligue espagnole. Kaka aime dribbler avec le ballon et jouer au football."



RealMadrid.com
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Mad-Max
* 02/07/2009, 10:39:09
Message #18


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 5,108
Inscrit : 20/03/2007
Lieu : Plaza de Cibeles
Membre No. : 1,197




Ronaldo gagne la Coupe



Les Corinthians de Ronaldo ont remporté jeudi leur deuxième trophée de la saison, après le Championnat Paulista. Ils ont gagné la Coupe du Brésil aux dépens de l'Internacional Porto Alegre. Vainqueur à l'aller il y a quinze jours à Sao Paulo (2-0), les Corinthians ont obtenu le nul (2-2) en déplacement. Deux joueurs - un dans chaque camp - ont été expulsés ainsi que les deux entraîneurs.


L'Equipe.fr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Redondo
* 02/07/2009, 17:02:41
Message #19


Admin
Icône de groupe

Groupe : Admin
Messages: 27,729
Inscrit : 13/10/2006
Membre No. : 1




L'ancien joueur du Real Madrid et l'actuel directeur sportif de la fédération espagnole de football , Fernando Hierro a félicité Raul Albiol d'être "Un des nôtres" suite à son transfert à Madrid .

Hierro qui lui souhaite "le meilleur" dans sa nouvelle équipe,a fait ces déclarations en marge sa visite au stade "Romano de Mérida" ou jouera l'équipe nationale d'Espagne en septembre pour un match de qualifications de la coupe du monde 2010.

Il manifeste un "respect absolu" pour le travail de Florentino Perez et il avoue que les nouvelles recrues plairont plus ou moins mais qu'il n'avait rien à dire sur eux en particulier.

Enfin , on lui a demandé si le Real Madrid ne devait pas espagnoliser un peu plus son effectif , il répond qu'au niveau de la fédération, ils savent clairement quels sont leurs objectifs

source: Marca
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Reighs
* 03/07/2009, 19:33:28
Message #20


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 2,327
Inscrit : 16/11/2008
Membre No. : 3,987
Joueur(s) Préféré(s): Romelu Lukaku et Gael Kakuta ^_^




Michael Owen qui recherchait desespérément un club a finalement trouvé son bonheur. En effet, l'ancien joueur du Real Madrid s'en engagé avec Manchester United. Son transfert est annoncé via le site officiel de MU.

Ferguson définit Owen comme un attaquant de classe mondiale avec un bon sens du but.

Celui-ci aurait répondu : " Je commencais tout juste à parler avec d'autres clubs quand Sir Alex m'a téléphoné mercredi après-midi et m'a invité à un déjeuner le lendemain au cours duquel il lui aurait demandé de rejoindre le club. Offre qu'il a évidemment acceptée directement.

"C'est une chance fantastique et j'ai signé des deux mains "
" Je me réjouis maintenant de devenir un joueur de Manchester United et je suis heureux de connaître déjà autant de monde ici. J'ai raté la pré-saison l'an dernier et je suis donc content de pouvoir commencer cette saison à Carrington dès le début "
" Je tenais à remercier Sir Alex pour la foi qu'il m'a témoigné et je lui assure que je lui revaudrais avec des buts et de bonnes performances " Voilà les déclaration de Michael suite à son transfert.

Source : ManU Officiel
****

Je suis content pour lui, il méritait qu'un bon club s'interesse à lui !

Ce message a été modifié par Reighs: 03/07/2009, 19:35:35
Go to the top of the page
 
+Quote Post

44 Pages V   1 2 3 > » 
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 Membre(s):