IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

46 Pages V  « < 44 45 46  
Reply to this topicStart new topic
> Anciens du Real Madrid
El Canterano
* 10/03/2018, 00:14:49
Message #901


¡El Hombre de la Cantera!
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,398
Inscrit : 16/09/2007
Lieu : Besançon (25)
Membre No. : 2,142
Joueur(s) Préféré(s): Sergio Ramos y Marcelo




Yes, il a encore un an de contrat après son prêt. Il a prolongé en 2014.

Ce message a été modifié par El Canterano: 10/03/2018, 00:16:37
Go to the top of the page
 
+Quote Post
KYOTO
* 10/03/2018, 00:45:23
Message #902


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 2,316
Inscrit : 23/11/2010
Membre No. : 14,899
Joueur(s) Préféré(s): Maradona,Ronaldo(el phenomeno),Zidane




Bien sur qu'il est largement supérieur à Theo, dur de faire moins que lui d'ailleurs.
A un moment il concurrençait Marcelo. Au foot ça va vite, comme on peut tomber si bas rapidement.
Avec son age et son physique amoindri par les blessures, pas évident qu'il se retrouve dans un grand club.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
guti.haz14
* 02/04/2018, 22:19:23
Message #903


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 8,466
Inscrit : 03/08/2008
Lieu : Vitry
Membre No. : 3,405
Joueur(s) Préféré(s): Suarez Marcelo Verratti Pastore Isco




Les grands maudits de la C1 : Les regrets éternels du Real 1988

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des...975/story.shtml
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Madrilène
* 18/04/2018, 13:51:21
Message #904


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 622
Inscrit : 20/08/2007
Membre No. : 1,849




CITATION(guti.haz14 @ 02/04/2018, 23:19:23 ) *
Les grands maudits de la C1 : Les regrets éternels du Real 1988

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des...975/story.shtml


Merci pour cet excellent article.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 24/04/2018, 01:19:54
Message #905


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 12,752
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar








Xabi Alonso, ancien joueur du Bayern et du Real Madrid, a analysé la double confrontation à venir en LDC entre ses deux anciennes équipes.





Bayern-Real : « J’ai hâte de voir ça depuis l’autre côté de la barrière. Chaque fois qu’ils s’affrontent c’est l’une des grandes confrontations en Europe. Ce seront deux rencontres pleines d’émotions. »

Les clés : « Le match aller est très important, malgré toutes les surprises qui se sont produites en quarts de finale cette année. C’est pour ça que le football est si excitant. Le Bayern est très intense à l’Allianz Arena et le Real Madrid va devoir souffrir. Le Bayern, pour sa part, va devoir faire très attention aux coups de griffes du Real, qui peut te mettre un but sur une demi-occasion. »

Le retour au Bernabéu, avantage ou inconvénient ? « Je ne le sais pas clairement. D’un côté, les buts comptent double, de l’autre il ya la ferveur de votre public… Je ne saurais pas dire, cela dépend de chaque éliminatoire. »

Liverpool-Roma : « Je suis très enthousiaste à l’idée que Liverpool puisse aller en finale. La Roma a aussi une opportunité historique mais je pense que le facteur Anfield peut être très important. »

Qui sera en finale ? « A ce stade toutes les équipes peuvent y accéder. Que certains soient plus favoris que d’autres ne veut absolument rien dire. Je me sens concerné par tous les matchs donc je serai content au final. »




RMF

Ce message a été modifié par Heldan: 24/04/2018, 01:20:34
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 04/05/2018, 16:05:15
Message #906


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 12,752
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar







Emmanuel Adebayor (Lomé, Togo, 1984) s’est exprimé à Istanbul lors du ‘Forum Sabah des finances du football’. « Manolito » comme il était surnommé à Madrid, n’a joué qu’une demie-saison au Real (2011 – 8 buts en 22 matchs) mais a laissé de bons souvenirs aux fans.



Le Togolais, qui triomphe actuellement au Basaksehir d’Istanbul, est à la lutte pour le titre et pourrait devenir leader ce soir en match avancé de la 32ème journée de la Super Ligue turque. Pour Marca, il est revenu sur son passage dans la capitale espagnole.


Quels souvenirs gardez-vous du Real Madrid ?

« J’ai toujours dit que ce n’était que six mois mais que ce furent les meilleurs de ma carrière. Être dans ce club et vivre ce que j’ai vécu, c’est quelque chose que je raconterai à mes enfants. »

Vous aviez une bonne relation avec Cristiano Ronaldo ?

« Je l’ai toujours ! De temps en temps, on s’envoie des sms. ‘Cris’ est ce qu’il est grâce à son travail. Toujours le dernier à partir de l’entraînement, à s’entraîner à la salle…Et en plus c’est une bonne personne, un grand homme. Comme Marcelo. »

Vous passiez d’ailleurs de bons moments avec lui, non ?

« Avec Eboué, que j’ai connu à Arsenal, c’est le coéquipier le plus drôle que j’ai connu. Toujours en train de blaguer, de rire…C’est un mec incroyable, comme sur le terrain. Il voit la vie comme ça. Sur le carré vert, il s’amuse, c’est un crack. Marcelo est différent, il fait ce qu’il veut balle aux pieds. C’est l’un des meilleurs latéraux au monde, il mérite ce qu’il lui arrive. »

Comment avez-vous fait pour être autant apprécié en jouant à Madrid si peu de temps ?

« C’est une question que je me pose souvent mais la vérité c’est que je ne sais pas. C’est la même chose ici en Turquie. Peut-être que c’est la façon que j’ai de vivre et de rire tout le temps. C’est très naturel. Avant d’être des joueurs, nous sommes des êtres humains et si nous sommes heureux, nous pouvons transmettre cette joie. C’est ce qui m’arrive et ça se voit. »

Avec qui vous entendiez-vous le mieux ?

« Je m’entendais très bien avec Sergio Ramos. Il était toujours à la salle et moi aussi. Il aimait parler anglais mais il ne savait pas trop. Je pense que désormais ça va mieux. Je lui apprenais l’anglais et lui l’espagnol. Sincèrement je suis super content pour eux, pour tout ce qui leur arrive. »

Que se passera t-il à Kiev (pour la finale) ?

« Je pense que le Real a toutes les chances de gagner. C’est la meilleure équipe et ils ont une telle expérience que c’est difficile de les surprendre. »

Tout se passe bien en Turquie ? Vous reviendrez un jour en Espagne ?

« J’adorerais revenir à Bernabéu, voir un match et saluer les gars. On ne sait jamais quand une carrière se termine. J’ai encore un an de contrat ici et ensuite je verrai. J’aimerais jouer un an de plus en Liga. J’aime l’Espagne et les Espagnols. J’ai envie d’apprendre la langue et j’aime comment les gens te traitent là-bas. »

Vous avez joué avec Bale à Tottenham

« Je suis le premier à lui avoir dit de signer au Real coûte que coûte. Il était jeune mais moi je savais ce qu’était le Real. »

Et avec Mourinho, quels étaient vos rapports ?

« Ils étaient bons. Il m’a beaucoup appris. Il blaguait souvent avec nous dans le vestiaire et ensuite il changeait de ton avec les journalistes. Je ne sais pas ce qu’il se passait et ça ne m’intéresse pas de le savoir. Mais c’était une personne différente, il changeait. Moi, il m’a beaucoup appris, il était incroyable. »

C’est-à-dire ?

« Il m’a appris à être un grand professionnel, à avoir une mentalité de gagnant, à faire des heures supplémentaires, à être à l’heure aux entraînements… Des fois, il mettait 10h à créer une vidéo pour que tu progresses dans un domaine bien déterminé. C’était un phénomène. S’il y avait une erreur, il me demandait de rester une heure de plus à travailler pour tenter de la corriger. Je l’ai remercié pour ça. Je l’apprécie comme entraîneur et j’ai aimé être près de lui. »



RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 22/05/2018, 01:02:48
Message #907


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 12,752
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Un fin connaisseur de la Maison Blanche, Pedja Mijatovic, s’est exprimé auprès de AS sur le grand moment que traverse le Real Madrid en Europe.




Le Real Madrid vit un deuxième âge d’or. Depuis les années 50 et les 5 Coupes d’Europes consécutives, jamais le club de la capitale n’avait connu autant de succès en si peu de temps sur la scène européenne. L’équipe de Zidane n’est plus qu’à un match de soulever une quatrième Champions en cinq ans, ce qui ne risque pas de se reproduire de sitôt, explique Pedja Mijatovic.

L’époque dorée du Real : « Ce qu’ils sont en train de faire, c’est quelque chose qui n’arrive qu’une fois tous les cent ans. Dans le cas du Real Madrid, deux fois en cent ans, puisque cela avait déjà été réussi par les Di Stéfano, Puskas et Gento, qui en avaient gagné cinq d’affilée… »

Lui aussi a remporté une Coupe d’Europe : « Nous étions aussi des gens qui voulaient écrire l’histoire. Il faut garder à l’esprit qu’elle n’avait plus été gagnée depuis plus de 30 ans à notre époque. Il y a eu plusieurs générations qui ont fait l’histoire. Celle de maintenant serait, pour moi, la cinquième. D’abord celle de Di Stéfano, après la Yé-yé, plus tard celle de la Quinta del Buitre, ensuite la nôtre, et pour finir celle d’aujourd’hui, qui est en train de tout gagner. Peu de clubs dans le monde peuvent se vanter de ça. »

Le rôle de Zidane : « Il a fait un excellent travail qui souvent n’a pas été reconnu à sa juste valeur. Les gens s’identifient plus à d’autres entraîneurs qui ont beaucoup gagné, avec de l’expérience, mais qu’est-ce que c’est l’expérience? Le football est différent d’il y a dix ans. Les entraîneurs aujourd’hui ont une approche plus psychologique, ils doivent savoir comment gérer les jeunes, les motiver à faire les choses normalement. »

Un groupe soudé : « Leur réussite est aussi due au fait que le club a réuni une génération d’hommes et pas seulement de footballeurs. C’est un groupe sain. Je me sens en partie responsable de ça car lors de mon passage en tant que directeur sportif au Real Madrid j’en avais ramené quelques-uns, comme Marcelo et Cristiano… Ce Madrid a l’esprit d’une grande famille, c’est le secret. »

Mohamed Salah : « Tout d’abord il faut reconnaitre qu’il fait une saison remarquable. Il a toutes les qualités que requiert le football d’aujourd’hui. Mais il faut aussi dire que c’est un joueur qui a eu une trajectoire un peu spéciale. Il jouait bien à Bâle, Chelsea l’a pris et ça n’a pas fonctionné. À la Roma il était bon mais pas à ce niveau, et maintenant, tout à coup, il explose. Je ne sais pas si Madrid devrait devenir fou pour lui en ce moment, il ont déjà des jeunes joueurs importants comme Asensio ou Isco, et on ne sait pas ce qui va se passer avec Bale. Salah n’est pas un joueur pour lequel je me rendrais fou. On ne sait pas comment il s’adapterait. Le Real Madrid est différent, c’est un club dans lequel il est difficile de triompher. »




RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Medico-RM
* 23/05/2018, 19:13:23
Message #908


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 5,156
Inscrit : 02/08/2010
Membre No. : 14,399
Joueur(s) Préféré(s): Mr. Tomahawk. CR7, en personne.




Notre bon vieux Carlo Ancelotti a signé à Naples pour y remplacer Sarri. Bon courage à lui pour cette nouvelle aventure que l’on espère un peu plus joyeuse qu’à Munich.

https://twitter.com/francefootball/status/9...0678901760?s=21
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Araa
* 11/06/2018, 16:26:55
Message #909


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 3,255
Inscrit : 08/04/2012
Membre No. : 16,721




La confrontation entre le Mou et Ozil qui avait amené Ramos à mettre son maillot en dessous du sien racontée par Ozil:





https://twitter.com/RMadridInfo/status/1006168282012012544

Ce message a été modifié par Araa: 11/06/2018, 18:59:38
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mimoun10
* 11/06/2018, 18:17:00
Message #910


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 828
Inscrit : 15/09/2007
Membre No. : 2,110




Visiblement ça n'a pas été si efficace que ça quand on voit comment il se bouge à arsenal
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 28/06/2018, 14:50:33
Message #911


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 12,752
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Le Néerlandais est convaincu que les jeunes recrues madrilènes n’ont pas d’avenir du côté du Bernabéu. Pour étayer sa théorie, Clarence Seedorf s’appuie sur les exemples d’Etoo, Federico Valverde ou encore Ze Roberto.




"Madrid est un club avec une très forte exigence. Ces deux joueurs (Rodrygo et Vinicius) ne vont pas jouer à Madrid", affirme l’ancien merengue sur SporTV.

"Cette année, j’ai eu un Uruguayen sous mes ordres au Deportivo (ndlr : Fede Valverde, joueur du Castilla prêté à la Corogne). Il ne jouera pas non plus à Madrid. Ça n’arrivera pas. Si tu as de la chance, tu es prêté dans une équipe comme Porto pour mûrir. Et si tu ne le fais pas bien, d’autres prendront ta place."

"Tout le monde rêve de jouer à Madrid, et nous savons tous que celui qui arrive vit ou meurt. Ze Roberto était l’un des meilleurs joueurs que j’ai pu voir et il n’est pas resté. Eto’o est parti à 18 ans. Il a fait une merveilleuse année à Majorque et finalement il est allé à Barcelone."



RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 01/07/2018, 03:43:05
Message #912


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 12,752
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Finaliste de la Coupe du Monde au Brésil en 2014, et joueur du Real Madrid à cette époque, Angel Di Maria s’est confessé dans The Players Tribune sur ce moment douloureux de sa carrière.

Homme fort de la sélection argentine en 2014, Di Maria avait dû, de force, abandonner ses coéquipiers dès les quarts de finale. Le joueur, toujours Merengue à l’époque, s’est déchiré la cuisse et ne peut disputer la demi-finale que ses coéquipiers remportent. C’est alors que la finale approche, il raconte…





« Je me rappelle de recevoir la lettre du Real Madrid. Je l’ai déchirée avant même de l’ouvrir. C’était le matin de la finale du Coupe du Monde 2014, à 11h exactement, j’étais assis, sur le point de faire une infiltration dans la jambe. Je m’étais déchiré la cuisse en quarts mais avec les anti-inflammatoires je courrais sans ressentir aucune douleur. J’avais dit aux préparateurs : ‘Si mon corps lâche, laissez-le lâcher. Cela ne m’importe pas, je veux seulement jouer’.

Et là, j’étais assis, glaçons sur la jambe, quand le médecin Daniel Martinez est entré avec une enveloppe dans la main et il me dit :

– « Angel, cette lettre vient du Real Madrid »
– « Quoi ? Qu’est-ce que tu me racontes ? », je lui dis.
– « Hé bien, ils disent que tu n’es pas en état de jouer et ils nous forcent à ne pas te faire jouer aujourd’hui. »

J’ai immédiatement compris ce qu’il se passait. Tout le monde a entendu les rumeurs qui disaient que le Real voulait acheter James Rodriguez après le Mondial, et moi je savais qu’ils voulaient me vendre et me remplacer par lui. Ils ne voulaient pas que leur joueur se blesse avant de le vendre. C’est aussi simple que cela. C’est la partie business du football que les gens n’aperçoivent pas toujours.

J’ai demandé à Daniel de me donner la lettre. Je ne l’ai pas ouverte, seulement déchirée en morceaux et je lui ai dit : « Jette-la, le seul qui décide, c’est moi. »

Je n’avais pas beaucoup dormi la nuit passée. En partie à cause des supporters brésiliens qui tiraient des feux d’artifices et des pétards. Mais je crois que même dans le silence complet, je n’aurais pas pu dormir. C’est impossible à expliquer, la sensation ressentie avant une finale de Coupe du Monde.

Je voulais sincèrement jouer ce jour-là, quitte à en finir ma carrière. Mais je ne voulais pas non plus pénaliser l’équipe. Ainsi, je me suis levé très tôt et je suis allé voir Alejandro Sabella. Alejandro et moi sommes très proches. Si je lui disais que je voulais jouer, il aurait une pression supplémentaire pour me mettre. J’ai décidé de lui dire honnêtement, une main sur le cœur, qu’il devait mettre le joueur que lui sentirait le mieux.

« Si c’est moi, tant mieux. Si c’est un autre, c’est comme cela. Je veux juste gagner la Coupe. Si tu m’appelles, je jouerai jusqu’à la rupture », je lui ai dit. Après ça, j’ai pleuré. Je n’ai pas pu l’éviter, ce moment m’a dépassé, c’était normal.

Quand nous étions à la causerie d’avant match, Sabella a annoncé qu’Enzo Pérez serait titulaire, parce qu’il était à 100%. Il a bien joué. Je m’étais fait une infiltration avant le match, puis une en seconde période pour être prêt à jouer, au cas où j’aurais la chance d’entrer.

Mais on ne m’a jamais appelé. On a perdu la Coupe du Monde. Ce fut le moment le plus difficile de ma vie. Après le match, les médias ont commencé à dire des rumeurs sur les raisons de mon absence. Mais ce que je dis est la pure vérité.

Je me demande toujours si Sabella a pensé que j’avais pleuré devant lui parce que j’étais nerveux. En vérité, cela n’avait rien à voir avec les nerfs. C’était de l’émotion pour tout ce que cela signifiait pour moi. Nous étions si proche d’accomplir un rêve impossible… »




RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post

46 Pages V  « < 44 45 46
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 Membre(s):