IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

3 Pages V  < 1 2 3 >  
Reply to this topicStart new topic
> Football américain, discussions et actualité de la NFL et autres
Davor Suker
* 07/02/2010, 01:13:29
Message #21


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Superbowl XLIV - Quelques stats avant le match

L’horloge tourne et l’heure du coup d’envoi approche. Dans quelques heures, nous connaitrons le nom du champion 2010.

Le Superbowl, c’est LE gros évènement de l’année aux Etats Unis. Voici quelques chiffres et infos à connaitre à propos de ce match un peu spécial ainsi qu'un petit résumé statistique de la saison des deux équipes qui seront opposées ce soir.

Indianapolis Colts contre New Orleans Saints
- Les Colts et les Saints se sont rencontrés dix fois. Chaque équipe a gagné cinq fois. La dernière rencontre a eu lieu lors de la première semaine de la saison 2007. Les Colts s'étaient alors imposés 41 à 10.
- Peyton Manning a déjà remporté le Superbowl en 2007. C'était déjà à Miami, dans le même stade que celui ou le match de demain se joue.
- Jim Caldwell est le cinquième coach débutant à jouer le Superbowl
- Pour ce match, officiellement, ce sont les Colts qui recoivent. Ils ont choisit de porter leur maillot bleu. Les Saints joueront donc en blanc. Lors des années impair, ce sont les équipes de la NFC qui recoivent. Les équipes de l'AFC recoivent lors des années pair.
- Le Superbowl XLIV sera celui qui comptera le plus gros total de joueurs non-draftés sur le terrain. 36 des joueurs qui participeront à la rencontre sont dans ce cas contre 31 pour le Superbowl XXXIX entre les Eagles et les Patriots.

Le saviez vous ?
- Joseph Addai était un des meilleurs quarterback du pays en high school avant de devenir un coureur à la fac.
- Avec ce match, Adam Vinatieri sera le seul kicker de l'histoire à avoir jouer cinq Superbowls.
- A 12 ans, Drew Brees a remporté le championnat de Tennis du Texas dans sa catégorie d'âge
- Darren Sharper est le actuellement le joueur actif qui compte le plus d'interceptions avec 63.
- Le frère de Jonathan Stinchcomb (OT, Saints) a participé au Superbowl XXXV avec les Raiders.

L’évènement
- Aux Etats Unis, plus de fêtes sont organisées pour le Superbowl que pour le nouvel an.
- Le premier Superbowl a eu lieu en 1966. Il marquait la rencontre des champions de la NFL et de l’AFL. Les Green Bay Packers ont gagné les deux premiers titres. A l'époque des deux premiers Superbowls, le match n'était pas appelé comme ça. On n'a appelé ces deux matchs « Superbowl » que de manière rétroactive.
- Le trophée offert aux Vainqueurs (photo) porte le nom de Vince Lombardi depuis le 5e Superbowl qui a eu lieu en 1971.
- Cette année, ce sont les Who qui assureront le show de mi-temps.
- Miami est la ville qui a accueillit l'évènement le plus souvent. C'est la neuvième fois cette année.
- Le Superbowl est depuis 2002 considéré comme un « National special security event » par les autorités américaines. Des mesures de sécurités exceptionnelles sont donc en vigueur pendant les festivités. A ce titre, les fameux dirigeables publicitaires n’ont par exemple plus le droit de voler.
- Les billets d’entrée pour le Superbowl de 2006 coutaient entre 600 et 700 dollars. En 1967, 6 à 12 dollars suffisaient pour assister au Big Game.

Le match
- Le coup d'envoi est prévu à 0h30 (heure de Paris), 18h30 (heure de New York).
- C'est la première fois de leur histoire que les Saints participeront au Superbowl.
- C'est la première fois que deux équipes qui évoluent habituellement dans un dôme se rencontreront à l'extérieur pour un Superbowl.
- Le Sun Life Stadium accueillera 75 200 personnes. Il avait accueillit le Superbowl en 1989, 1995, 1999 et 2007. A chaque fois que le Superbowl s'est joué dans ce stade, un kickoff a été retourné pour un Touchdown.
- L’équipe qui a marqué la première a gagné 28 fois et perdu 15 fois.
- L’équipe qui menait à la mi-temps a gagné 33 fois et perdu 8 fois.
- Jamais un punt n’a été retourné pour un touchdown lors d’un Superbowl.
- Il n’a jamais neigé lors d’un Superbowl. En 2007, c’était la première fois qu’il pleuvait.
- Les équipes qui n’ont jamais participé au Superbowl : Cleveland Browns, Houston Texans, Jacksonville Jaguars et Detroit Lions.
- Lors du premier Superbowl, chacun des joueurs de l’équipe gagnante avait reçu 15 000 dollars. L'an dernier, chaque joueur de l'équipe vainqueur est repartit avec 78 000 dollars.

Une histoire de télé
- Une moyenne de 80 à 90 millions d’ américains regarde le Superbowl chaque année. 135 millions de personnes regarderaient le match à un moment ou à un autre. Le match de l'an dernier a été le plus suivit de l'histoire du Superbowl avec un total de 151.6 millions d'américains devant leur poste.
- De part sa couverture, le Superbowl est potentiellement visible par 1 milliard de personne. Dans les faits.
- Neuf des dix plus grosses audiences de l’histoire ont été réalisées par le Superbowl.
- Cette année, c’est CBS qui diffuse. Le premier Superbowl était diffusé simultanément par CBS et NBC. Étonnamment, il n’existerait aucune archive vidéo des deux premières éditions. Seul un clip de 2 minutes du premier match aurait traversé le temps. A l’époque, le prix des enregistrement était très élevé et il était courant d’effacer les copies. A l’époque, on ne pensait pas que les gens veuillent revoir un programme qu’il avait déjà vu… les temps ont bien changé.
- Le match est diffusé dans 182 pays, plus de 88% des états du monde.
- En 2007, 30 secondes de publicité lors du Superbowl coutaient 2,6 millions de dollars, soit 80 000 dollars la seconde.
- Une soixantaine de publicités sont diffusées pendant la soirée.
- Certaines personnes ne regardent le match que pour les publicités. Les marques en profitent en effet pour présenter leurs meilleurs spots. Certains sites sur le web ne sont même dédiés qu’aux Superbowl Commercials.
- L'an dernier, les premières publicités en 3D ont été diffusées à l'occasion du Superbowl.
- En 2007, à deux semaines de l’événement, les ventes de TV avaient déjà augmenté de 67% dans l’Indiana et de 27% dans l’Illinois, les états des deux finalistes.

Attention à l’indigestion
- Le jour du Superbowl, les américains mangent plus que n’importe quel jour de l’année, à l’exception peut etre de Thanksgiving.
- Un millier de boites cacahouète est vendue pendant le match. Empilées les unes sur les autres, c’est plus haut que l’Empire State Building.
- Plus de 2000 kg de Hot Dog sont dévorés pendant le match. Mis bout à bout, cela représente plus de 8 kilomètres.
- Dans leurs foyers, au total, les américains vont manger : 5 millions de kilos de chips, 3,7 millions de kilos de tortillas, 2 millions de kilos de pretzels et 1,7 millions de kilos de Pop Corn.

Les records
- Apparitions au Superbowl : Dallas Cowboys – 8
- Victoires : Pittsburgh Steelers – 6
- Joueur le plus titré : Charles Haley – 5
- Coach le plus titré : Chuck Noll – 4
- Nombre de yards à la passe : Kurt Warner en 2001 avec les Rams de Saint Louis – 414 yards.
- Les Bills de Buffalo ont perdu 4 Superbowl de suite.


Les stats des deux équipes en saison régulière
Indianapolis Colts (14-2) / New Orleans Saints (13-3)
Points par match : IND 26 (7e de la ligue) / NO 31,9 (1er)
Yards gagnés par match : IND 363,1 (9e) / NO 403,8 (1er)
Yards au sol : IND 80,9 (32e) / NO 131,6 (6e)
Yards à la passe : IND 282,2 (2e) / NO 272,2 (4e)
Points encaissés par match : IND 19,2 (8e) / NO 21,3 (20e)
Yards autorisés par match : IND 339,2 (18e) / NO 357,8 (25e)
Yards autorisés à la passe : IND 212,7 (14e) / NO 235,6 (26e)
Yards autorisés à la course : IND 126,5 (24e) / NO 122,2 (21e)

Les leaders statistiques de chaque équipe pour les playoffs
Passe :
Peyton Manning (Colts) : 56/83, 5 touchdowns, 1 interception, 4 sacks, rating de 104,6.
Drew Brees (Saints) : 40/63, 6 touchdowns, 0 interception, 1 sacks, rating de 116,1.

Course :
Pierre Thomas (Saints) : 27 courses, 113 yards, 1 touchdown
Joseph Addai (Colts) : 27 courses, 103 yards, 0 touchdown
Reggie Bush (Saints) : 12 courses, 92 yards, 1 touchdown

Réception :
Pierre Garçon (Colts) : 16 réceptions, 185 yards, 1 touchdown
Austin Collie (Colts) : 11 réceptions, 175 yards, 2 touchdowns
Reggie Wayne (Colts) : 11 réceptions, 118 yards, 1 touchdown
Dallas Clark (Colts) : 11 réceptions, 94 yards, 1 touchdown
Devery Henderson (Saints) : 8 réceptions, 119 yards, 2 touchdowns
Marques Colston (Saints) : 8 réceptions, 105 yards, 1 touchdown
Reggie Bush (Saints) : 6 réceptions, 57 yards, 1 touchdown
Pierre Thomas (Saints) : 6 réceptions, 56 yards, 1 touchdown
Jeremy Shockey (Saints) : 4 réceptions, 45 yards, 1 touchdown

Défense :
Scott Shanle (Saints) : 17 plaquages
Tracy Porter (Saints) : 13 plaquages, 1 fumble forcé, 1 interception
Randall Gay (Saints) : 10 plaquages, 1 fumble forcé
Will Smith (Saints) : 7 plaquages, 1 fumble forcé, 1 interception
Jonathan Vilma (Saints) : 6 plaquages, 1 fumble forcé, 1 interception

Kelvin Hayden (Colts) : 12 plaquages, 1 fumble forcé, 1 interception
Gary Brackett (Colts) : 13 plaquages, 1 sack
Anthoine Bethea (Colts) : 8 plaquages, 1 interception
Raheem Brock (Colts) : 7 plaquages, 1 fumble forcé



Superbowl XLIV - Les clés du match

Plus que deux jours avant le dernier match de la saison. Peyton Manning et Drew Brees sont annoncés comme les vedettes de l'évènement. Leurs escouades offensives doivent faire le show. Mais la victoire est elle dans leurs mains ?

Contrairement aux oppositions de style de ces deux dernières années les deux prétendants de cette année jouent sur les même forces. Le match devrait donc se décider dans des secteurs de jeu parfois réputés plus faibles pour ces deux équipes comme celui de la course. Il faudra aussi respecter quelques principes simples pour s'imposer.

Quelles sont les clés du match ? Éléments de réponse.

Les coureurs oubliés
On ne parle que d'eux. Manning, Brees, Manning, Brees... Et si la différence se faisait au sol ? La défense de ces deux équipes est faible contre la course. Ça n'est pas souvent un problème puisque leur attaque leur permet de prendre rapidement le large pour forcer l'adversaire à lancer le ballon. Mais cette fois, les deux attaques rivalisent d'efficacité. La course pourrait donc prendre un rôle plus important.

L'équation est simple. Le jeu de course permet de fatiguer la défense et de garder l'attaque adverse hors du terrain. En plus, elle permet à sa propre défense de se reposer plus longtemps et donc, en théorie d'être plus efficace lorsqu'elle doit entrer en jeu.

Pour ces deux équipes qui privilégient le jeu aérien, intégrer une bonne dose de course à leur plan de jeu permettrait aussi d'obliger la défense opposée à rester concentrée sur tous les fronts.

Les Saints semblent avoir l'avantage dans ce domaine. Pierre Thomas, Reggie Bush et Mike Bell forment la sixième attaque au sol de la ligue. L'un d'eux pourrait être la star inattendue de ce match. S'il s'agit de mettre l'accent sur le jeu au sol, Thomas sera au centre du jeu. Bush, avec sa vitesse et sa polyvalence, représente un danger constant. S'il est dans un bon jour, il peut faire énormément de dégâts. L'homme à tout faire des Saints sera d'ailleurs un des autres facteurs X de ce match. Bush peut faire la différence à la course, à la réception et même sur un retour de punt. Les Colts devront avoir un oeil sur lui en permanence lorsqu'il sera sur le terrain.

Joseph Addai aiderait bien les Colts s'il sortait un gros match après une très petite saison. Il y a deux semaines contre les Jets il a signé un des ses meilleures perfs' de l'année. Il sera donc à surveiller.

Qui défendra le mieux ?
C'est la première fois depuis 1970 que le Superbowl se dispute sans une des 10 meilleures défenses de la ligue. Les Colts avaient la 18e défense de la ligue cette année. Les Saints étaient 25e.
Dans un match porté sur l'offensive, c'est l'équipe qui arrivera à stopper l'autre de temps en temps qui l'emportera. Logique.

Si elles sont mauvaises d'un point de vue statistique, ces deux défenses ont des qualités. Les Saints provoquent beaucoup de pertes de balles et les Colts sont excellents lorsqu'il s'agit de défendre près de leur end zone.

Le challenge sera le même pour les deux escouades défensives. Avec les même paramètres. Pour mettre la pression sur le quarterback, leur meilleur pass rusher sera opposé à un left tackle moyen. Dwight Freeney ou Robert Mathis face à Jermon Bushrod d'un côté. Will Smith (photo) face à Charlie Johnson de l'autre.
Il passe inaperçu pour le moment mais Will Smith pourrait être un facteur X coté New Orleans. La blessure de Dwight Freeney fait qu'on parle peu de Smith. Pourtant il totalise 13 sacks, 3 fumbles et 1 interception cette année. S'il ne réalise pas de gros jeu lui même, Smith aura au moins le mérite d'attirer la protection adverse pour laisser plus d'espaces à ses coéquipiers pour essayer d'attaquer Peyton Manning.

Face à d'aussi bonnes attaques aériennes, la clé reste de mettre la pression sur le quarterback. Les Giants l'ont montré il y a deux ans en faisant vivre un enfer à Tom Brady. Problème, ni les Colts ni les Saints n'ont le niveau de la défense des Giants de 2007. C'est aussi en mettant la pression sur le quarterback que les défenseurs pourront le forcer à lancer des ballons hasardeux et pourquoi pas des interceptions. Mettre la pression sur Manning et Brees, ça ne sera vraiment pas facile à faire mais il faudra essayer.

Les équipes spéciales
Dans les matchs clés, une action sur équipe spéciale prend encore plus d'importance. Les deux punters qui vont disputer ce match sont des rookies mais ils ont une très bonne jambe.

Pat McAfee, le punter des Colts, devra s'appliquer pour ne pas donner de trop bonnes possibilités à Reggie Bush.

Minimiser les erreurs
Sur les 34 équipes qui ont remporté la bataille des turnovers lors du Superbowl, 31 se sont imposées.

C'est un principe simple, comme dans tous les matchs, il est impératif de perdre le ballon le moins souvent possible, voir de ne pas le perdre du tout. Avec des attaques du niveau de celles qui vont s'affronter dimanche, la moindre bonne position de terrain offerte par une interception ou un fumble se paie par des points.

Les Saints font partie des meilleures équipes de la ligue pour provoquer des pertes de balle.

Une pression ?
Les Colts ont déjà joué le Superbowl. Et il l'ont déjà gagné. Il n'y aura donc pas de round d'observation pour Peyton Manning et ses coéquipiers. Ils seront directement dans la rencontre.

Les Saints vont devoir maitriser leurs émotions pour ne pas rater leur départ. Drew Brees semblait moins à l'aise en finale de conférence. Sa capacité à répondre à la pression et aux attentes qui pèsent sur lui lors de ce Superbowl sera décisive.

Même si Garrett Hartley, le kicker des Saints, a eu les nerfs solides en finale de conférence, la pression n'a pas non plus épargné les kickers depuis le début des playoffs. En cas de match serré, ils auront l'occasion de devenir des héros... ou des maudits.

Les deux derniers Superbowls ont donné lieu à des fins de match sensationnelles et des victoires dans les dernières secondes. Si une rencontre du même type a lieu, il faudra encore montrer le sang froid des plus grands pour aller chercher le trophée Vince Lombardi.

NFL Actu

En somme un duel comme on l'aime entre le coeur :les Saints de NO, pour Katrina, comme symbole, comme spectacle et la raison les Colts d'Indianapolis: Manning, the Winning machine, une équipe parfaite ou presque, un QB cruel de perfection et d'exécution.

Les joueurs à suivre: Brees vs Manning évidememment.
Le secteur clé: la défense certainement, un peu comme dans le duel entre les Packers et les Cardinals, deux monstres offensifs.

Je suis passionné et rationnel à la fois mais j'ai vu un match dans lequel un jouer a réussi à faire gagner son équipe avec seulement 15 minutes dans le match: Les Colts mais les Saints serait un symbole du rêve américain et de ses valeurs.

Rendez vous à 0h00 sur W9 et Bon match !!!

Ce message a été modifié par Davor Suker: 07/02/2010, 01:16:00
Go to the top of the page
 
+Quote Post
2B_Barça
* 07/02/2010, 14:09:59
Message #22


Barça
Icône de groupe

Groupe : Barça
Messages: 3,379
Inscrit : 16/10/2006
Lieu : Paris - 93
Membre No. : 46
Joueur(s) Préféré(s): Maradona-Ronaldinho-Roberto Carlos




Ouais bon match!! Ca va chauffer ce soir à Miami!! invisijo4.gif

On est au Superbowl, maintenant, les Colts c'est réelement un niveau au dessus selon moi donc bon...
Si Brees, Bush, Thomas et Shockey maintiennent ce niveau, les Saints peuvent malgré tout esperer.


Ce message a été modifié par 2B_Barça : 07/02/2010, 14:10:54
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Muntari20
* 08/02/2010, 00:28:23
Message #23


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 4,560
Inscrit : 06/12/2008
Lieu : Toronto, CAN
Membre No. : 4,171
Joueur(s) Préféré(s): Weah Raul Zidane Messi Isco




Je suis un fan des Colts mais il faut reconnaître que tous les USA sont pour les Saints. C'est un peu à cause des souvenirs de Katrina. Les Saints sont aussi très jeunes et imprévisibles.
Ces 2 équipes sont les meilleures cette année avec seulement 2 défaites en 16 match. Elles étaient même toutes les 2 à 13-0 avant les 3 derniers matchs qu'ils ont fait sans forcer. C'est assez rare que les 2 favoris arrivent en finale.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 08/02/2010, 01:11:35
Message #24


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Les Colts mènent 10-0 à la fin du premier quart-temps avec ô surprise, autant de yards à la course qu'à la passe des Colts !!! Caldwell et Manning brouille les cartes à fond. Les Saints sont très nerveux, Brees compris
Go to the top of the page
 
+Quote Post
genesis88
* 08/02/2010, 01:31:23
Message #25


Cantera
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 70
Inscrit : 08/03/2008
Membre No. : 2,946




Je trouve que la finale de l'an passer était beaucoup plus intéressantes, avec un 4eme quartant d'une intensité hors du communs.
Mais bon on est qu'au 2eme espérons que ça va chauffé et que les Saints vont se reprendre.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 08/02/2010, 04:03:56
Message #26


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Voila, victoire des Saints 31-17 devant, les Colts. J'étais pour les Colts, mais c'est vrai que pour le symbole et parce que ce sont les States , c'est mieux que les Saints gagnent.

Ca me fait particulièrement plaisir pour les habitants de NO et pour Shockey qui a joué à Miami (Hurricanes) ma NCAA team préférée et qui avait la jambe cassée lors du Superbowl avec les Giants qui l'ont remporté.

La machine Peyton Manning a fauté une seule fois, et ce fut létal interception pour un touchdown.
On avait dit que la défense allait jouer un rôle prépondérant, les Colts sans Freeney en deuxième mi temps ont souffert et l'équipe la plus prolifique de cette saison est récompensée. Chapeau à Sean Peyton qui a pris tous les risques même les plus insensés pour gagner, les augures étaient avec lui. L'onside kick dès la deuxième mi temps le prouve. Il voulait vraiment la victoire

La machine Colts a connu des ratés (Garcon, Stover) mais je suis fier d'eux car ils ont fait une saison géniale, il leur manquait beaucoup de joueurs et au final ils ont perdu face à plus fort qu'eux, non pas une équipe seule mais face à un symbole des Etats-Unis, face à l'Histoire, celle avec un grand H, celle de l'Homme et de sa capacité à se relever et à se lancer des challenges jusqu'au bout.

Les spécialistes plébiscitaient, les Saints, le peuple était pour les Saints, les commentateurs de W9 étaient pour les Saints. Et au fond c'est mérité, je dédie cette victoire de Drew brees, un QB revanchard, qui gagnent en cassant la baraque à Kurt Warner, le nouveau retraité, qui a perdu le SB l'an dernier.
Première participation et premier Vince Lombardy Trophy, pour NO, pour les sinsitré de Katrina, pour les gars revanchard. WHO'S DAT ?!!
Même si a finale n'atteindra pas le momentum de l'an dernier, elle restera dans les annales avec les records de NO, de Manning malgré la défaite c'est dire s'il est hors norme, le meilleur QB de la Ligue, de Brees.

L'an prochain la NFL reviendra avec j'espère des Vikings, des Pats et des Steelers à nouveau dans la course. On verra sans doute le phénomène Tim Tebow enfin je l'espère débarqué en NFL et puis le jeu va continuer avec la draft, et une nouvelle saison entre les 32 équipes. En tout cas, la NFL peut être satisfaite de ce résultat, car chaque saison on a des surprises et celle-ci en est une belle. Cela confirme une fois de plus que everything is possible in America !!!

Ce message a été modifié par Davor Suker: 08/02/2010, 04:09:47
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 11/03/2010, 00:28:43
Message #27


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Petit point sur l'actualité du football US, en cette more plaine pour changer.

Cette intersaison est marqué par une très grosse surprise à savoir ceci :
Les Chargers coupent LaDainian Tomlinson, coup de tonnerre sur la NFl, le meilleur coureur de la Ligue en activité et monsieur record quitte les Chargers de San Diego, qui ne pouvait pas aligner els sous.
On ne sait pas encore où il ira la saison prochaine , les paris sont ouverts.

Sinon l'actu des transferts cette semaine depuis l'ouverture officielle du "mercato" NFL:

235 joueurs libres le 5 mars

La NFL vient de publier sur nfllabor.com la liste des 235 joueurs qui seront libres le 5 mars prochain s'ils ne sont pas taggés ou resignés par leur équipe d'ici là.

Cette liste de nom inclus Julius Peppers (DE, Panthers), Terrell Owens (WR, Bills), Aaron Kampman (DE, Packers), Gary Brackett (LB, Colts) ou Vince Wilfork (DT, Patriots).

Darren Sharper (S, Saints) et Richard Seymour (DE, Raiders) font aussi parti de cette liste mais selon NFL.com leurs équipes devraient les retenir avec le franchise tag.

Les Jets signent Nick Folk

Le running back Brian Westbrook libéré par les Eagles

Sproles et Owens sur le marché

Pace libre, Thomas Jones bientôt sur le marché

Jacksonville Jaguars : Le receveur Troy Williamson a signé un nouveau contrat de un an avec les Jags'.

Pittsburgh Steelers : Le lineman offensif titulaire Willie Colon vient de se voir proposer un contrat de 2,5 millions de dollars pour une saison. Une offre qui permettra aux Steelers de recevoir un choix du premier tour de la Draft en guise de compensation si une équipe veut signer Colon.

Chicago Bears : Selon le Chicago Breaking Sports News, les Bears ont rencontré des représentants de Julius Peppers pendant le week end. L'équipe de l'Illinois serait très intéressée par le futur agent libre. Peppers intéresserait aussi les Eagles.

Philadelphia Eagles : Invité sur une radio d'Atlanta, Michael Vick a expliqué que s'il pouvait choisir de jouer dans n'importe quelle équipe de la ligue, il choisirait les Carolina Panthers.
Pourquoi ? "Et bien, vous savez, c'est proche de chez moi. J'aime les maillots. Vous devez jouer Atlanta deux fois par an. Il n'y a rien de mieux que de jouer contre votre ancienne équipe, non ?"
Vick est toujours sous contrat pour une saison avec les Eagles. S'il est toujours dans l'effectif vendredi, il touchera un bonus de 1,5 million de dollars. Il faudrait donc un trade pour qu'il quitte Philadelphie. Un échange que le journaliste de NFL Network Jason LaCanfora n'envisage pas avant le début de la pré-saison à la fin du mois de juillet.

Les principaux tenders :


Denver Broncos : Elvis Dumervil (1er et 3e), Brandon Marshall (1er), Kyle Orton (1er), Kris Kuper (1er), Tony Sheffler (2nd)

Washington Redskins : Jason Campbell (1er), Carlos Rodgers (1er). Par ailleurs, le lineman offensif Chris Samuels va annoncer sa retraite aujourd'hui.

New York Jets : Braylon Edwards (1er et 3e), Leon Washington (2nd).

Carolina Panthers : Matt Moore (1er et 3e).

Miami Dolphins : Ronnie Brown (1er), Anthony Fasano (2nd).

Minnesota Vikings : Tarvaris Jackson (3e), Ray Edwards (1er).

Cleveland Browns : Le lineman offensif Hank Fraley a été coupé.

Dallas Cowboys : Miles Austin (1er et 3e)

san Diego Chargers : Darren Sproles (1er et 3e)

Arizona Cardinals : Steve Breaston (1er)

Les principales coupures de contrats :

San Diego Chargers : Jamal Williams (DT).

Washington Redsksins : Ladell Betts (RB), Antwaan Randle El (WR), Randy Thomas (OL), Fred Smoot (CB).

Cincinnati Bengals : Lavanuares Coles (WR).

New Orleans Saints : Charles Grant (DE).

New York Jets : Lito Sheppard (CB).

Arizona Cardinals : Antrell Rolle (CB).

Antonio Cromartie arrive à New York

Jake Delhomme, le QB des Panthers coupé

TRANSFERTS :

Kyle Vanden Bosch (DE, ex-Titans) signe pour 4 ans et 26 millions de dollars avec les Lions.

- Nate Burleson (WR, ex-Seahawks) signe avec les Lions pour 5 ans et 25 millions de dollars dont 11 millions garantis.

- Les Colts re-signent Gary Brackett (LB) pour 5 ans et 33 millions de dollars dont 12 millions garantis.

- Les Eagles re-signent Leonard Weaver (FB) pour 3 ans et plus de 10 millions de dollars. Il devient le fullback le mieux payé de l'histoire de la ligue.

- Les Dolphins auraient fait une grosse offre à Karlos Dansby.

Anquan Boldin arrive chez les Ravens dans un trade qui permet aux Cardinals de récupérer un choix du troisième et un choix du quatrième tour de la Draft 2010.

- Julius Peppers signe avec les Bears un contrat énorme de 6 ans pour 91,5 millions de dollars dont 42 millions garantis.

- Le running back Chester Taylor a également choisit les Bears.

- Antrel Rolle signe avec les Giants pour 5 ans et 37 millions de dollars dont 15 millions garantis.

- Karlos Dansby signe avec les Dolphins pour 5 ans et 43 millions de dollars dont 22 millions garantis.

- Chad Pennington re-signe pour 1 an et 4,2 millions de dollars avec les Dolphins.

- Le cornerback Dunta Robinson s'engage pour 6 saisons et 57 millions de dollars dont 22,5 millions garantis avec les Falcons.

- Vince Wilfork re-signe avec les Patriots pour 5 ans et 40 millions de dollars dont 25 millions garantis.

- Les Patriots gardent aussi Tully Banta-Cain qui prolonge de 3 ans.

- Chad Clifton re-signe avec les Packers pour 3 ans et 20 millions de dollars.

- La Rams signent le quarterback A.J Feeley.

- Aaron Kampman (DE, ex-Packers) signe avec les Jacksonville Jaguars pour un contrat longue durée.

- Le spécialiste des équipes spéciales Kassim Osgood signe pour 3 ans et 6,6 millions de dollars avec les Jaguars. Selon ses performances, le joueur pourrait faire grimper le montant de son chèque jusqu'à 10,8 millions.

- Les Jets et les Cardinals se sont mis d'accord sur un trade qui envoie le safety Kerry Rhodes en Arizona. En échange, les Jets reçoivent un choix du quatrième tour de la Draft cette saison et un choix du septième tour l'an prochain.

- Selon l'agent de Terrell Owens, les Bengals seraient intéressés par le receveur.

- Depuis hier, Brandon Marshall est a Seattle pour rencontrer les Seahawks. L'équipe étudierait la possibilité d'un trade pour le faire venir.

- Les Eagles ne se séparent pas de Michael Vick pour le moment. Philadelphie va payer au quarterback le bonus de 1,5 million de dollars qu'elle lui doit cette semaine. Certains observateurs avaient un temps pensé que les Eagles couperaient Vick pour ne pas payer ce bonus.

- Scott Fujita (LB, ex-Saints) signe avec les Browns pour 3 ans et 14 millions de dollars dont 8 millions garantis. Il y a un mois, Fujita remportait le Superbowl avec les Saints.

- Tony Pashos (OL, ex-49ers) signe avec les Browns.

- David Carr (QB, ex-Giants) signe avec les 49ers pour deux saisons.

- Jason Ferguson est toujours free agent et sa recherche d'emploi se complique. Le nose tackle qui jouait la saison dernière avec les Dolphins vient d'être suspendu par la ligue pour les huit premiers matchs de la saison prochaine à cause d'un contrôle anti-dopage positif.

- Après quatre saisons à Washington, Antawn Randle El revient à Pittsburgh. Le receveur a signé un contrat de 3 ans. Arnaz Battle, un autre receveur, signe pour 3 ans avec les Steelers.

- Ryan Clark (S) re-signe pour 4 saisons avec les Steelers.

- Chris Chambers (WR) re-signe avec les Chiefs pour 3 ans et 12 millions de dollars dont 6 millions garantis.

- Seneca Wallace (QB) arrive chez les Browns. En échange, les Seahawks reçoivent un choix de la Draft 2011 dont la valeur n'a pas été dévoilé.

- Terrell Owens doit faire une visite à Cincinnati dans la semaine. Les Bengals doivent aussi rencontrer Antonio Bryant, un autre receveur.

- Jason Avant (WR) re-signe avec les Eagles pour 5 ans.

- Reggie Brown (WR) est envoyé à Tampa Bay. En échange, les Eagles recoivent un choix du sixième tour de la Draft 2011.

- Après une visite chez les Texans, Leigh Bodden (CB) a finalement choisit de revenir chez les Patriots la saison prochaine.

- Les Raiders libèrent Javon Walker (WR) et Greg Ellis (DE).

- Chris Houston (CB) est envoyé à Detroit par les Falcons qui en échange reçoivent un choix du sixième tour de la Draft 2010.

- Cornell Green (OL) signe pour 3 ans et 9 millions de dollars avec les Bills. L'an dernier, Green était titulaire au poste de right tackle avec les Raiders. Ça devrait également être le cas à Buffalo.

- Thomas Jones (RB) signe avec les Chiefs. Les termes du contrat ne sont pas encore connus.

- Les Browns coupent Derek Anderson (QB). Dans un email à un journal local, Anderson laisse sortir son amertume : "Les fans sont sans pitié et ils ne méritent pas une équipe qui gagne. Je n'oublierais jamais avoir été applaudit lorsque je me suis blessé (ndlr : entorse d'un ligament du genou en 2008). Je sais que parfois je n'ai pas été excellent. J'espère et je prie pour jouer lorsque ma nouvelle équipe viendra ici et qu'on les écrasera." La prochaine équipe d'Anderson pourrait être Arizona. Les Cards' seraient très intéressés par ses services.

- Les Broncos renforcent leur ligne défensive après la signature de Jarvis Green (DE, ex-Patriots) et un accord trouvé avec Jamal Williams (DT, ex-Chargers).

- Jim Sorgi (QB, ex-Colts) signe avec les Giants pour une saison. Après avoir été le remplaçant de Peyton Manning pendant six ans, Sorgi sera donc maintenant la doublure d'un autre Manning, le plus jeune Eli.

- Malgré sa suspension pour les huit premiers matchs de la saison, les Dolphins ont choisit de re-signer le nose tackle Jason Ferguson.

Ce message a été modifié par Davor Suker: 25/04/2010, 18:59:45
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 17/03/2010, 00:10:30
Message #28


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




- Derrick Mason (WR) re-signe pour deux saisons avec les Ravens.

- Will Whitherspoon (LB) signe pour 3 ans et 11 millions de dollars avec les Titans.

- Wade Smith (OL) signe avec les Texans pour 4 ans et 6,25 millions de dollars garantis.

- Les tight ends Anthony Becht et Stephen Spach re-signent pour une saison avec les Cardinals.

- Marlin Jackson (CB, ex-Colts) signe avec les Eagles pour deux saisons. Les deux dernières campagnes de Jackson ont été interrompues par des blessures au genou. A Philadelphie, il pourrait passer au poste de free safety.

- Libre depuis quelques jours, Kevin Faulk a choisit de revenir avec les Patriots. Les termes du contrat n'ont pas été dévoilés.

- Jake Delhomme (QB, ex-Panthers) doit rendre visite aux Browns aujourd'hui.

- Larry Johnson (RB) doit rencontrer les Redskins et les Raiders cette semaine.

- Derek Anderson (QB, ex-Browns) s'excuse auprès des fans pour les propos tenus suite à son limogeage .

- Brodney Pool (S) signe pour 1 an et 1,3 millions de dollars avec les Jets.

- Matt Moore a signé le contrat d'un an que lui avaient proposé les Panthers. Il gagnera un peu plus de 3 millions de dollars la saison prochaine et le staff a déjà annoncé qu'il sera le titulaire au début du camp d'entrainement.

- Les Broncos re-signent le defensive end LeKevin Smith et libèrent le linebacker Andra Davis.

- LaDainian Tomlinson a rendu visite aux Vikings mais est reparti sans contrat. Il va maintenant rencontrer les Jets.

- Les linebackers Joey Porter et Larry Foote étaient en visite chez les Cardinals hier. Tous les deux semblent vouloir rejoindre l'Arizona ou ils retrouveraient Ken Whisenhunt qu'ils ont cotoyé à Pittsburgh.

- Les Raiders coupent le defensive tackle Gerard Warren.

- Larry Johnson (RB) signe avec les Redskins pour 3 ans et 3,5 millions de dollars. Le montant du chèque pourra grimper jusqu'à 12 millions selon les performances de Johnson.

- Nick Collins (S) et Ryan Pickett (DT) ont signé une prolongation de contrat avec les Packers. Rien d'officiel concernant les contrats mais on parle de 3 ans et 23,4 millions pour Collins et de 4 ans et 28 millions pour Pickett.

- Antonio Bryant (WR) signe pour 4 saisons avec les Bengals.

- Hank Baskett (WR) revient à Philadelphie après un crochet à Indianapolis. Le receveur a signé pour 1 an avec les Eagles.

- Casey Wiegmann © signe avec les Chiefs. Depuis 2001, il a débuté 143 matchs consécutifs.

- Ben Watson (TE) signe avec les Browns. Selon le Cleveland Plain Dealer, le deal serait de 3 ans pour 12 millions dont 6,35 millions garantis.

- Donald Strickland (CB) signe pour 2 ans avec les Chargers.

- Selon Mike Holmgreen, l'avenir de Brady Quinn (QB) à Cleveland dépend des autres transferts et mouvements que va réaliser l'équipe. Le jeune quarterback ne semble donc pas vraiment avoir la pleine confiance de son nouveau manager.

- Les 49ers autorisent Shaun Hill (QB) à chercher une équipe qui voudrait de lui par un trade.

- LaDainian Tomlinson (RB) signe pour 2 ans et 5,2 millions de dollars avec les Jets. Selon ses performances, Tomlinson peut faire grimper son chèque jusqu'à 5,7 millions.

- Jake Delhomme (QB) signe avec les Browns pour 2 ans. Son nouveau contrat lui permettrait de toucher 7 millions de dollars la saison prochaine.

- Brady Quinn (QB) est envoyé chez les Broncos. En échange, les Browns reçoivent Peyton Hillis (RB), un choix du sixième tour de la Draft 2010 et un choix conditionnel de la Draft 2012.

- Kamerion Wimbley (LB) est envoyé chez les Raiders. En échange, les Browns reçoivent un choix du troisième tour de la prochaine Draft.

- Shaun Hill (QB) est envoyé chez les Lions. En échange, les Lions reçoivent un choix du septième tour de la Draft 2011.

- Mark Tausher (OL) a signé un contrat de plusieurs années pour revenir avec les Packers.

- Chris Baker (TE, ex-Patriots) signe avec les Seahawks. Les termes du contrat n'ont pas été dévoilés.

- Roy Williams (S) a signé un contrat d'un an pour revenir avec les Bengals.

- Larry Foote (LB) signe pour 3 ans, 9,3 millions de dollars et 1,8 millions de bonus à la signature avec les Steelers.

- Les Seahawks re-signent Darryl Tapp (DE) et libèrent Deon Grant (S).
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 20/03/2010, 22:52:05
Message #29


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




- Les Eagles envoient Chris Clemons (DE) et un choix du quatrième tour de la Draft chez les Seahawks. En échange, ils reçoivent Darryl Tapp (DE). Tapp n'avait plus qu'un an de contrat, il aurait déjà signé pour trois saisons avec les Eagles.

- Tony Richardson (FB) re-signe pour une saison avec les Jets.

- Andra Davis (LB) signe pour 2 ans avec les Bills.

- Tim Jennings (CB) signe pour 2 ans avec les Bears.

- Chicago libère Jason McKie (FB).

- Hank Fraley (OL) signe avec les Rams.

- Les Falcons libèrent Tye Hill (CB) et signent Matt Giordano (S).

- Joey Porter (LB) doit rencontrer le staff des Redskins demain.

- Derek Anderson (QB) signe pour 2 ans avec les Cardinals.

- Les Bears libèrent l'ancien Pro-Bowler Nathan Vasher (CB).

- Rex Grossman signe avec les Redskins. Selon NFL Network, il s'agirait d'un contrat d'un an.

- Richie Incognito (OL) signe pour une saison avec les Dolphins.

- Les Eagles libèrent l'ancien All-Pro Shawn Andrews (OL).

- Mike Bell (RB) signe une offre de contrat de 1 an et 1,7 millions de dollars des Eagles. Les Saints ont une semaine pour s'aligner sur cette offre. S'il ne le font pas, Bell sera un Eagle.

- Tyler Brayton (DE) re-signe pour 3 ans avec les Panthers.

- Willie Parker (RB) doit visiter les Rams demain.

- Patrick Willis (LB, 49ers) a subi la semaine dernière une opération mineure pour soigner un genou blessé lors de la semaine précédant le Pro-Bowl. Son programme de l'inter-saison se adapté en conséquence mais il ne sera pas absent pour le début de la saison prochaine.
- Alge Crumpler (TE) signe avec les Patriots.

- Deux jours après son arrivée dans un trade, Darryl Tapp (DE) signe un contrat de 3 ans avec les Eagles. Dans le même temps, Philadelphie libère Darren Howard (DE) et Kevin Curtis (WR)

- Billy Yates (OL) re-signe avec les Browns.

- Draft : Ndamukong Suh (DT) devait arriver à Detroit hier pour une visite devant se prolonger aujourd'hui. Suh est annoncé comme un des joueurs les plus talentueux de la Draft. Les Lions détiennent le second choix général.

- Draft : Sam Bradford (QB) effectuera un test pour les Rams le 12 avril et un autre pour les Redskins le 15 avril. Beaucoup d'analystes voient Bradford être choisit par les Rams avec le premier choix de la Draft.


Un nouveau quarterback arrive à Seattle. Il s'appelle Charlie Whitehurst. Pour l'acquérir, les Seahawks ont accepté d'échanger leur choix du second tour de la Draft avec les Chargers. San Diego récupère le 40e choix général et donne son 60e choix aux Seahawks. Seattle donne aussi à San Diego un choix de la Draft 2011. Il pourrait s'agir d'un troisième tour.

Drafté au troisième tour en 2006 et jusque la troisième quarterback des Chargers, Whitehurst n'a jamais lancé une passe en match officiel mais il était très convoité. Il pourrait entrer en compétition avec Matt Hasselbeck pour le poste de titulaire.

Le staff des Seahawks semble considérer Whitehurst comme son quarterback de l'avenir. Des son arrivée, Whitehurst a signé un contrat de 2 ans pour 8 millions de dollars et 2 millions supplémentaires selon ses performances.

- Joey Porter (LB) signe pour 3 ans avec les Cardinals. Les termes financiers du contrat n'ont pas été dévoilés. Parmi les joueurs actifs, Porter est second au classement des sacks avec 92 en carrière.

- Jonathan Babin (DE) est un Titans. Les Eagles ne se sont pas aligné sur l'offre faite par les Titans et le joueur peut donc filer dans le Tennessee.

- Adam "Pacman" Jones a effectué un test pour plusieurs équipes. Selon son entraineur, la session a été excellente. Cinq équipes auraient parlé à l'ancien cornerback des Titans et des Cowboys. Parmi elles, les Lions et les 49ers.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 14/04/2010, 00:42:19
Message #30


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Vingt huit voix pour. Quatre contre. Les propriétaires ont donné leur feu vert au changement de format de la prolongation en playoffs.

A partir de la saison prochaine, si un match va en prolongation lors des playoffs, les règles seront donc les suivantes :
- Si la première équipe qui a le ballon en attaque marque un touchdown, elle gagne le match.
- Si la première équipe qui a le ballon en attaque marque un field goal, l'autre équipe récupère le ballon en attaque. Si cette deuxième marque un touchdown, elle gagne. Si elle marque un field goal pour égaliser, le match continue et la prochaine équipe qui marque des points (de n'importe quelle manière) gagne le match.

Le changement de règle ne s'applique pas aux matchs de saison régulière ou le principe de la mort subite reste en vigueur.

Donovan McNabb envoyé chez les Redskins

Philadelphie confie donc les clés de son attaque à Kevin Kolb, un quarterback prometteur mais qui n'a débuté que deux matchs en carrière.

Le Texas Stadium détruit
Quarante ans d'histoire sont parti en fumée hier à Dallas. Le Texas Stadium, stade des Cowboys jusqu'à la fin de la saison 2008 a été détruit.

Santonio Holmes transféré chez les Jets
a patience des dirigeants des Steelers a des limites. Alors qu'il est empêtré dans des soucis judiciaires qui pourraient lui valoir 4 matchs de suspension, Santonio Holmes vient d'être envoyé chez les Jets. En échange, Pittsburgh reçoit un choix du 5e tour de la Draft.

Le mois dernier, une femme a accusé Holmes de lui avoir jeté un verre au visage dans une boite de nuit ce qui l'aurait coupé au dessus de l'oeil. Un autre homme présent a depuis déclaré que c'est lui qui a lancé le verre mais l'enquête continue.

Le contrat de Santonio Holmes, le MVP du Superbowl XLIII, arrive à son terme à la fin de la saison prochaine et les Steelers ne semblaient pas vouloir lui donner une extension.

Chris Simms signe avec les Titans

Un nouveau quarterback arrive dans le Tennessee. Chris Simms vient de signer avec les Titans. Il retrouve une équipe avec laquelle il a évolué en 2008.

Simms devrait être le troisième quarterback de l'équipe derrière Vince Young et Kerry Collins.

Drafté au 3e tour par les Buccaneers en 2003, Simms a un bilan de 7 victoires pour 9 défaites en tant que titulaire.

Les Rams se séparent de Bulger ...
Il semble que les Rams fassent de la place dans leur masse salariale pour enrôler Sam Bradford lors de la prochaine draft. La franchise du Missouri a décidé de se séparer de Marc Bulger et économise ainsi les 8,5 millions de dollars qui devait être donnés au joueur. Bulger a connu des blessures à répétition depuis quelques années. La saison dernière, il n’a disputé que 9 matchs à cause d’une blessure au tibia gauche. En 11 années à Saint Louis, le quart arrière a passé pour 33 814 yards, 122 touchdowns et 93 interceptions.

Jay Feely a signé pour deux saisons avec les Cardinals de l’Arizona. Il devrait remplacer Neil Rackers au poste de kicker. Feely a convertit 30 des 36 field goals qu’il a tenté la saison dernière avec les Jets de New York.

Les Cowboys de Dallas ont décidé de libérer Flozell Adams et Ken Hamlin. Le tackle gauche a débuté 178 des 182 matchs qu’il a joués en 12 saisons pour la franchise texane. Le safety a disputé 3 saisons à Dallas et a enregistré 185 plaquages et 6 interceptions en 44 matchs.

Les Redskins de Washington ont fait signer un contrat d’un an à Willie Parker. L’ancien running back des Steelers de Pittsburgh rejoint un backfield qui se compose déjà de Clinton Portis et Larry Johnson. D’après son agent, Parker aura l’occasion de gagner sa place de titulaire d’ici le début de la saison. Il a connu sa meilleure année en 2006 lorsqu’il avait parcouru 1 494 yards en 337 courses, mais la saison dernière il n’a engrangé que 389 yards.

Les Cardinals de l’Arizona ont re-signé pour une saison supplémentaire cinq de leurs joueurs. Parmi eux, on retiendra les noms de Steve Breaston et du centre Lyle Sendlein. Le receveur doit prendre une place importante dans le jeu des Cards depuis le départ de Anquan Boldin. Il a réalisé 140 réceptions pour 1 810 yards et 6 essais depuis son arrivé dans la ligue.
Les autres joueurs re-signés sont le linebacker Monty Beisel, le tackle défensif Gabe Watson et le cornerback Michael Adams

Libéré par les Bears de Chicago la semaine dernière, Alex Brown a signé un contrat de deux ans (6 millions de dollars) avec les Saints de New Orleans. Le joueur a joué l’intégralité de la saison 2009 et a enregistré 6 sacks. Les Saints avaient besoin d’un defensive end depuis le coupage de Charles Grant il y a quelques temps.


 Je pose également l'évènement de cette semaine ce samedi: la DRAFT (le mercato des nouveaux joueurs, des novices en NFL).

EXPLICATIONS


La draft est le recrutement des meilleurs joueurs universitaires par les équipes de la NFL. Ce recrutement existe dans tous les sports américains. Les équipes disposent de 7 tours de Draft, c'est-à-dire qu'elles vont choisir un joueur à chaque tour les unes après les autres.

Cependant, les équipes ont le droit de négocier entre elles des tours de draft contre un échange de joueur déjà pro. De ce fait, on arrive à voir des équipes ayant drafté plus de 10 universitaires en seulement 7 tours.

Les joueurs ainsi draftés joueront leur 1ère saison dans l'élite à partir de septembre et seront alors appelés, pendant un an, les Rookies.



Qu'est-ce ?
La 65è Rencontre Annuelle pour la Sélection des Joueurs pour la NFL.

Où ?
Au Theater à Madison Square Garden, entre la 31è et la 33è rue à New York City.

Quand
12h (NY), Samedi 15 avril (tours 1, 2 et 3).
11h (NY), Dimanche 16 avril (tours 4, 5, 6 et 7).

Les 3 premiers tours s'achèveront approximativement à 22h.

Drafting
Représentants des 31 clubs de la NFL (general manager, coach...) par téléphone.

Rounds
La draft consiste en 7 tours (rounds). Il y aura 254 sélections en comptant les 31 choix compensatoires qui ont été accordé à 14 équipes qui ont souffert de la perte de plusieurs unrestricted free agents la saison passée. (notion de restricted et unrestricted free agent est assez complexe).

La franchise des Cleveland Browns aura 14 sélections (pick) sur 7 tours.

Temps limite
Les équipes auront 15 minutes pour faire leur 1er tour, 10 minutes pour leur second tour et 5 minutes pour le tour restant.


Pour avoir une idée de ce que cela peut donnée, je vous poste une simulation de ce que peut donner la draft cette saison animée par des phnomènes comme Suh et des QBs comme Bradford , Mc Coy ou Clausen. La grande inconnue est et reste Tim TEbow, annoncé tantôt comme un surdoué du foot us ou comme un échec cuisant en NFL.

Voici la lien de la dernière simulation : http://walterfootball.com/draft2010.php

D'autres annoncent ceci comme draft (avec profil des joueurs et particularités et surtout les raisons du choix ici le TOP 10)

1. St. Louis Rams: Sam Bradford, QB, OU

03/08/2010: Sam Bradford looks to be the favorite to go first overall in this 2010 NFL Mock Draft. I think he is the best QB and I think he should be first I just want to see him throw before I lock this pick up. But for the time being Bradford will be first and I think he will be a QB for the Rams maybe eventually bring them back to the greatest show on turf years.

02/24/2010: I previously had Bradford as the first pick in the 2010 NFL Mock Draft. However, I thought he was going to work out at the combine and show that he was worthy of the pick. I still believe Bradford is the top QB In this 2010 NFL Mock Draft but he needs to prove it before I can bring him up to this top pick again. Bradford barely played at all this last year and Clausen had a monster year. So for the time being until Bradford works out and looks good I am going to have Clausen going to the Rams in my 2010 NFL Mock Draft.

02/22/2010: Bradford isn’t working out at the 2010 NFL Draft combine but I still see him as the best QB in this 2010 NFL Mock Draft. Suh I think is still a very viable option here but for the time being I still like Bradford as my top selection in this 2010 NFL Mock Draft.

2. Detroit Lions: Ndamukong Suh, DT, Nebraska

03/15/2010: Ndamukong Suh is a great defensive tackle who could help out big time in the middle of the Lions defense. They have built their defense over the last couple weeks and I thought Schwartz was looking for a reason to get an offensive lineman. However, I think he is just trying to get the pieces into place to try and get the most out of Suh.

03/08/2010: The Lions must be thinking something other than DT with this pick because they acquired Williams from the Browns. So I think they take a beast left tackle with this pick to protect Stafford’s blind side. Another option with this pick would be the Eric Berry the play maker out of Tennessee.

02/25/2010: I know I am crazy for having McCoy go ahead of Suh in my Draft. However, I am not sure if Suh would be a better fit in the Lions defensive scheme. McCoy is a beast off of the ball and I think will be more of a sack artist from the inside. I still think Suh is the best all around DT in this 2010 NFL Mock Draft but I think the Lions might fall in love with McCoy’s speed and work ethic in the middle.

02/15/2010: I still have Ndamukong Suh as the top player in my 2010 NFL Mock Draft. Suh is a dominant pass and rush defender on the interior of the line. He may not be as fast off the ball or as good a pass rusher as Gerald McCoy but he is definitely the best all around tackle in this 2010 NFL Mock Draft.



3. Tampa Bay Buccaneers: Gerald McCoy, DT, OU

03/15/2010: Once again I have the Bucs taking Gerald McCoy again. He is a very good DT that penetrates the middle of defenses well. He has a quick first step and could really help get pressure on opposing Quarterbacks in the 2010 NFL Season. Look for him to potentially fall to somewhere between picks 3-7.

03/08/2010: The Buccaneers get lucky with this pick in my 2010 NFL Mock Draft because of the Rams need for a QB and the fact that the Lions just picked up a DT. Suh is a beast in the middle and would fit the Bucs scheme very well.

02/25/2010: If Suh falls here in the 2010 NFL Draft then I think he is the steal of the draft. He would fit the Bucs Defense perfectly and he is the best all around DT in this 2010 NFL Mock Draft. So I have him falling hear because of McCoy and the Rams taking a QB First overall.

02/15/2010: The Buccaneers get a great defensive tackle here in this 2010 NFL Mock Draft. They could also go with Eric Berry here but I think if either of the DT’s are available in this 2010 NFL Mock Draft they will take them. McCoy falls to them in this 2010 NFL Mock Draft and he is a great defensive lineman and a definite top 10 pick.


4. Washington Redskins: Russell Okung, OT, Ok State

03/15/2010: The Redskins could go after Jimmy Clausen with this pick in this 2010 NFL Mock Draft. However, I think they will take Sam Bradford if he does fall to them with this pick. However, I don’t have him falling and I think Okung is the best choice in this situation.

03/10/2010: I previously had Gerald McCoy going in this pick and then I realized that they have 100 million invested in one of their DT’s. So I have them taking a pass rusher with all the upside in the world with Jason Pierre-Paul.

03/08/2010: The Redskins probably could use an OT with this pick but I don’t see an OT that should go this high because Okung is already off the board. Bruce Campbell and Trent Williams could be potential options with this pick in the 2010 NFL Mock Draft but McCoy is the best option. Eric Berry once again is another option with this pick in the Draft.

02/15/2010: The skins need a good offensive lineman in order to protect Jason Campbell in this 2010 NFL Mock Draft. They could go after Jimmy Clausen with this pick but I have them passing on him for the top OT in this 2010 NFL Mock Draft

02/05/10 – I see a lot of people have the redskins taking Sam Bradford or Jimmy Clausen but I am not sure if they will go QB this high in the 2010 NFL Mock Draft. I have them taking the best available lineman in this situation in order to protect whoever they take in the 2nd round of this 2010 NFL Mock Draft or Jason Campbell.





5. Kansas City Chiefs: Trent Williams, OT, OU

02/29/2010: I previously had Anthony Davis with this pick but he didn’t work out that well at the combine. Trent Williams look extremely athletic and helped his draft stock a ton. I now have him as the 2nd ranked OT in this 2010 NFL Mock Draft.

02/15/2010: The Chiefs get a very good offensive Tackle here in this 2010 NFL Mock Draft. I did have them taking Trent Williams but Davis is shooting up Draft Boards and I now have him ranked as the 2nd Tackle in this 2010 NFL Mock Draft. Jason Pierre-Paul is an option hear but I think they go with the OT to protect Cassell.

02/05/2010 – The Chiefs take an offensive lineman with this pick in this 2010 NFL Mock Draft. Trent Williams is a good lineman from a good program. Some other options here would be Derrick Morgan as a top tier pass rusher as well as Anthony Davis or Bryan Bulaga.

6. Seattle Seahawks: Eric Berry, S, Tennessee

03/15/2010: Safety may not be the Seahawks biggest need in this 2010 NFL Mock Draft but it isn’t every year that you can take a player of Eric Berry’s talent. I think they may go with Jimmy Clausen with this pick but I have them passing on him with this pick.

03/10/2010: Gerald McCoy is a top 3 pick that falls to 6 because of draft needs. He is a beast in the middle who can stop the run and rush the passer as well.

02/15/2010: I have the Seahawks taking Eric Berry still in this 2010 NFL Mock Draft but I think their is a strong possibility they could take Bryan Bulaga or Jimmy Clausen with this pick. In this 2010 NFL Mock Draft I do have Berry as the best player available but due to need this could be a tough pick for the Hawks.

02/05/2010 – The Seahawks get quite possibly the second best player in this 2010 NFL Mock Draft. Berry is a great player and is considered to be like Ed Reed. The only reason that he falls this far in this 2010 NFL Mock Draft is that he is a safety and there is less of a need in the NFL for safeties than other D-Lineman as well as offensive lineman.

7. Cleveland Browns: Jimmy Clausen, QB, ND

03/15/2010: The Browns just traded their QB they recently have taken in the first round. They have new management now with Holmgren and he wants his own players. Just because Clausen is a QB out of Notre Dame doesn’t mean he is in the same mold as Brady Quinn. I think Clausen has a better arm and is a much more accurate QB. Clausen could be a QB to come in and actually make a difference to change this program around.

03/10/2010: Eric Berry is considered by most to be the best athlete in the draft but he is a safety so he falls a little bit… if you consider going 7th overall falling in the NFL Draft. I think this will be a huge pick up for the Browns and a player to lead their secondary for years to come.

03/03/2010: Jason Pierre-Paul absolutely lit it up at the combine and looked like a freak. Check out Youtube.com and you can see him do 13 freaking back flips in a row. He is a 270 lb beast who ran sub 4.8 so I think he is a lock for the top 10. Also Haden falls after his poor Combine performance.

02/05/2010 – The Browns get the 2nd best DB in this 2010 NFL Mock Draft. Behind Berry Haden is a great cover corner as well as a physical player. Look for him to be a top 10 pick in the this 2010 NFL Mock Draft.

8. Oakland Raiders: Bruce Campbell, OT, Maryland

02/29/2010: I previously had Pierre-Paul going to the Raiders with this pick in my 2010 NFL Mock Draft. I now have switched them to taking Bruce Campbell because of his workout with a 4.85 among other good workouts. Al Davis takes the best athletes and Campbell is the best athlete at the Left Tackle position.

02/15/2010: In Todd Mcshay’s latest mock Draft he has Jason Pierre-Paul as a top 5 draft pick. I think Pierre-Paul has a lot of potential but I don’t think he will be a top 5 Draft pick. In this draft I have him going to the Raiders to play opposite Seymour in the 2010 NFL Season.

02/05/2010 – Al Davis Loves speed and combine workouts. I believe that he will put up good numbers at the 2010 NFL Draft Combine as well as impress Al Davis. Morgan is a burner off the edge and he is good against the run as well.


9. Buffalo Bills: Bryan Bulaga, OT, Iowa

03/15/2010: I previously had the Bills taking Jimmy Clausen with this 2010 NFL Mock Draft pick. However, there are to many teams ahead of the Bills that need QB’s. So I have the Bills taking a good Offensive Tackle with this pick.

03/08/2010: Jimmy Clausen had a very good year and he should be a top 10 pick in this 2010 NFL Mock Draft. I have him going 9 right now but 4 is another option with the Redskins. Another option here would be OT or them taking a DT to better fit their 3-4 system.

02/25/2010: I believe Bradford is the best QB in this 2010 Mock NFL Draft but we haven’t seen him workout yet so I have him falling a little bit. I think after he works out I will re rank him as the top QB in this Mock Draft but until then he will remain the 2nd rated QB. Also I think that if he falls to this pick he will be a huge steal because of his size, arm strength and intelligence.

02/22/2010: Clausen decided not to work out at the 2010 NFL Combine and I don’t think it was a great move on his part. I think Bradford right now is seen as the top QB in this 2010 NFL Draft and Clausen is going to have to show that he is better. He lacks the size that Bradford has and I think that could hurt Clausen at the combine.

10. Jacksonville Jaguars: Dez Bryant, WR, Ok State

03/15/2010: The Jaguars don’t have great wide receiver core. David Garrard is not going to do anything without a good receiving core. Dez Bryant is the top WR in this 2010 NFL Mock Draft and will be a real player in the NFL. Look for him to definitely be a top 15 Draft pick.

02/15/2010: I still have the Jags taking price with this pick in the 2010 NFL Mock Draft. I just don’t see them passing on him because he has the most upside out of anyone in this 2010 NFL Mock Draft.

02/05/2010 – Brian Price has a ton of upside in this 2010 NFL Mock Draft. I see him as a good pass rusher as well as a person that can help stuff the middle. I think he would fit in well with a 3-4 because he is so quick off the ball as well.


Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 25/04/2010, 17:56:26
Message #31


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Donovan McNabb envoyé chez les Redskins

Finalement, ca sera Washington. Après plusieurs jours de rumeurs autour du transfert de Donovan McNabb, le quarterback a été envoyé chez les Redskins.

En échange de McNabb, les Eagles reçoivent un choix du second tour de la prochaine Draft (37e général) et un choix du troisième ou du quatrième tour de la Draft 2011. Pour ce dernier choix, tout dépendra des performances de McNabb la saison prochaine.

Sélectionné au premier tour de la Draft en 1999, McNabb aura passé 11 saisons avec les Eagles. Il est le leader statistique de la franchise en terme de yards à la passe, de passes complétées, de passes tentées, de pourcentage de passes complétées et de touchdowns à la passe. Le numéro 5 a mené les Eagles à 5 finales de conférence et 1 Superbowl.

McNabb, 33ans, atterrit à Washington chez un rival de division des Eagles. Il va prendre la place de titulaire de Jason Campbell dont l'avenir semble maintenant se situer loin de la capitale fédérale.

Philadelphie confie donc les clés de son attaque à Kevin Kolb, un quarterback prometteur mais qui n'a débuté que deux matchs en carrière.


Santonio Holmes transféré chez les Jets (MISE A JOUR)

MISE A JOUR : ESPN confirme que Holmes va être suspendu pour les 4 premiers matchs de la saison.

La patience des dirigeants des Steelers a des limites. Alors qu'il est empêtré dans des soucis judiciaires qui pourraient lui valoir 4 matchs de suspension, Santonio Holmes vient d'être envoyé chez les Jets. En échange, Pittsburgh reçoit un choix du 5e tour de la Draft.

Le mois dernier, une femme a accusé Holmes de lui avoir jeté un verre au visage dans une boite de nuit ce qui l'aurait coupé au dessus de l'oeil. Un autre homme présent a depuis déclaré que c'est lui qui a lancé le verre mais l'enquête continue.

Le contrat de Santonio Holmes, le MVP du Superbowl XLIII, arrive à son terme à la fin de la saison prochaine et les Steelers ne semblaient pas vouloir lui donner une extension.

Chris Simms signe avec les Titans

Un nouveau quarterback arrive dans le Tennessee. Chris Simms vient de signer avec les Titans. Il retrouve une équipe avec laquelle il a évolué en 2008.

Simms devrait être le troisième quarterback de l'équipe derrière Vince Young et Kerry Collins.

Drafté au 3e tour par les Buccaneers en 2003, Simms a un bilan de 7 victoires pour 9 défaites en tant que titulaire

- Évoquant la fatigue physique après 11 saisons dans la ligue, Patrick Kerney (DE, Seahawks) annonce qu'il va prendre sa retraite.

- Les Dolphins tenteraient actuellement de trader le receveur Ted Ginn Jr.

- Absent toute la saison dernière à cause d'une blessure à la nuque, Samari Rolle (CB, Ravens) vient d'être libéré par les Ravens.

- Jermon Bushrod (OL), David Thomas (TE) et Remi Ayodele (DT) étaient restricted free agents, ils ont choisit de re-signer avec les Saints, leur équipe de la saison passée.

- Naufahu Tahi (FB), le principal bloqueur d'Adrian Peterson, re-signe avec les Vikings.

- Les Packers seraient intéressés par la possibilité de signer Brian Westbrook (RB).

Brandon Marshall arrive chez les Dolphins

Ça n'est pas une surprise. Après un an de relation tumultueuse avec les Broncos, Brandon Marshall vient d'être transféré. Le receveur est envoyé à Miami. En échange, Denver reçoit deux choix du second tour de la Draft. Un cette annnée, l'autre pour l'an prochain.

Marshall allait entamer sa dernière année de contrat et sa relation difficile avec Josh McDaniels rendait son départ quasiment inévitable.

L'an passé, Marshall a réussi sa troisième saison consécutive à plus de 100 réceptions. Il a même établit le record de la ligue pour le nombre de réceptions en un seul match avec 21 passes captées le 13 décembre dernier contre les Colts. A la fin de la saison, Marshall a été sélectionné pour le Pro Bowl pour la deuxième année de suite.

Kyle Boller signe avec les Raiders

Au lendemain de la blessure de Bruce Gradkowski, les Raiders annoncent la signature du quarterback Kyle Boller. Il sera donc le troisième quarterback présent aux minicamp de son équipe avec JaMarcus Russell et Charlie Frye.

Gradkowski s'est blessé à un muscle pectoral en soulevant de la fonte. Il va devoir subir une opération mais devrait être prêt pour le début du camp d'entrainement.

Drafté à la 19e place en 2003 par les Ravens, Boller n'a jamais réussi à confirmer.

Tedd Ginn envoyé à San Francisco

Les Dolphins essayaient de se débarasser de Ted Ginn Jr depuis plusieurs semaines. Ils ont enfin trouvé preneur.

La saison prochaine, Ginn portera le maillot des 49ers. En échange, Miami reçoit un choix du 5e tour de la Draft.

Drafté avec le 9e choix du premier tour de la Draft 2007, Ginn n'a jamais réussi à s'imposer comme un receveur de premier ordre. Il a surtout apporté dans le jeu sur équipes spéciales. La saison dernière, il avait été le premier joueur a réussir deux retours de kickoff de plus de 100 yards dans le même match.

Ernie Sims à Philly, Tony Scheffler à Detroit,

Du renfort pour la défense de Philadelphie. Grâce à un échange impliquant trois équipes, les Eagles voient arriver le linebacker Ernie Sims en provenance de Detroit.

Dans cet échange, les Lions reçoivent le tight-end Tony Scheffler et un choix du 7e tour de la Draft de la part des Broncos.

Enfin, Denver reçoit un choix du 5e tour de la Draft de la part des Eagles.

Wilkerson rejoint les Saints

Les Patriots signent Torry Holt

Un renfort d'expérience pour l'attaque de New England. Coupé en février par les Jaguars, Torry Holt vient de signer pour un an et 1,7 million de dollars avec les Patriots.

A 33 ans, Holt sort de la plus mauvaise saison de sa carrière. Il a capté 51 passes pour 722 yards et aucun touchdown.

Au cours de sa carrière, il a été sélectionné 7 fois pour le Pro Bowl. Holt occupe aussi la 10e place de l'histoire de la NFL en terme de yards à la réception.

Byron Leftwitch de retour

Après une saison cauchemar à Tampa Bay, Byron Leftwitch est de retour à Pittsburgh. Les Steelers viennent de donner un choix du 7e tour de la Draft aux Buccaneers pour récupérer le quarterback.

Leftwich avait passé la saison 2008 avec les Steelers. Il avait même remplacé Ben Roethlisberger pendant quelques matchs de saison régulière avant que l'équipe ne remporte le Superbowl contre les Cardinals.

Ce transfert pourrait aussi annoncer que les Steelers assurent leurs arrière en vue d'une éventuelle suspension pour Roethlisberger.

Jason Taylor signe avec les Jets

Encore un grand nom qui choisit les Jets. Jason Taylor vient de signer un contrat pour deux ans et 13 millions de dollars

L'ancien Dolphin rejoint une équipe qui faisait jusque là office pour lui d'ennemi juré. Alors qu'il évoluait à Miami, Taylor avait notamment qualifié les fans des Jets "d'ignorants" et de "vulgaires" expliquant aussi qu'il trouvait leur fameux chant "J-E-T-S" idiot.

Cette signature devrait donc faire plaisir aux fans des Jets comme à ceux des Dolphins.

Sur le terrain, c'est tout de même le meilleur sackeur en activité qui arrive à New York. Taylor compte 127,5 sacks en carrière. La saison dernière il a totalisé 42 plaquages, 7 sacks, 3 fumbles forcés et 1 interception. Il vient renforcer une défense qui était déjà numéro 1 de la NFL l'an passé.

Six matchs de suspension pour Roethlisberger

Elle était attendue, la sanction est tombée. Ben Roethlisberger est suspendu par la NFL pour les six premiers matchs de la saison prochaine pour violation des règles de conduite de la ligue.

Roger Goodell ne s'arrête pas là. Le quarterback des Steelers va aussi devoir subir une évaluation comportementale par des professionnels. Selon son comportement lors de cette évaluation, sa sanction pourra être réduite à 4 matchs.

A partir d'aujourd'hui, Big Ben n'a plus le droit non plus de participer aux exercices d'inter-saison de son équipe. Il ne retrouvera le terrain que lorsqu'il aura terminé son évaluation par des professionnels.

Selon NFL.com, les Steelers tenteraient à présent de se débarrasser de Roethlisberger. Oakland semble être la seule destination plausible.

LenDale White à Seattle (MAJ : Leon Washington aussi)

MAJ : Les Seahawks ajoutent un autre coureur à leur effectif. En échange du 139e choix de la Draft, ils récupèrent Leon Washington en provenance des New York Jets. Quelques instants avant, les Jets avaient sélectionné Joe McKnight, un running back en provenance de USC et qui évoluait donc avec Mark Sanchez il y a deux ans.

Le troisième jour de la Draft a déjà entrainé le transfert d'un joueur reconnu. Le running back LenDale White vient d'être envoyé à Seattle par les Titans. Les Seahawks récupèrent aussi le defensive tackle Kevin Vickerson.

Enfin Seattle et Tennesse échangent leurs choix du 4e et du 6e tour, ce qui permet aux Titans de choisir plus haut à chaque fois.

A Seattle, LenDale White retrouvera Pete Carroll, son coach lorsqu'il était à la fac de USC.

Les Jaguars acquièrent Kirk Morrison

Jason Campbell envoyé à Oakland

Après avoir perdu sa place de titulaire à Washington lors de l'arrivée de Donovan McNabb, Jason Campbell change d'équipe.

Le quarterback vient d'être envoyé à Oakland en échange d'un choix du 4e tour de la Draft 2012.

Les Raiders ont aussitôt donné à Campbell, qui allait entamer sa dernière année contrat, une extension d'un an.

Campbell devrait devenir le nouveau titulaire des Raiders. En carrière, il a débuté 52 matchs pour les Redskins après avoir été choisit au premier tour en 2005. Son rating en carrière est de 82,3.

Les Steelers retournent chercher Bryant McFadden
Incapable de drafter un cornerback lors des quatre premiers tour de la Draft NFL 2010, le staff des Pittsburgh Steelers a décidé de récupérer Bryant McFadden dans un échange avec les Cardinals


© Pittsburgh Steelers
Après une saison passée aux Arizona Cardinals, le cornerback Bryant McFadden revient dans la franchise avec laquelle il a passé les cinq premières années de sa carrière: les Pittsburgh Steelers. Accompagné d'un sixième tour de Draft, cet échange a permis aux Cardinals de récupérer l'un des trois choix du cinquième tour que le staff des Steelers avait.

Pour mémoire, après avoir remporté le Super Bowl en 2008 avec Steelers, McFadden avait signé avec les Cardinals avec la volonté de décrocher un poste de titulaire. C'est d'ailleurs bien ce qui c'est passé puisque McFadden a débuté tous les matchs de la saison 2009 de NFL signant 69 tackles, mais aucune interception pour la première fois de sa carrière.

Le retour de McFadden à Pittsburgh s'explique assez bien. Les Steelers ont cherché désespérément à drafter un cornerback, mais ils n'ont jamais réussi à trouver leur bonheur avec leur cinq premiers choix cette année.

Ce n'est pas la première fois que les Steelers font un coup de ce genre. Durant l'inter-saison, deux autres joueurs sont revenus dans cette franchise après avoir été libéré un an plus tôt: Antwaan Randle El et Larry Foote.


 NFL DRAFT 2010

1er TOUR DRAFT

1. Rams : Sam Bradford, QB, Oklahoma
Comme prévu, le descendant de la tribu des Cherokee est parti au premier tour chez les Rams. Le Heisman Trophy de 2008 a tellement dominé en NCAA (88 TD pour seulement 16 interceptions dans toute sa carrière universitaire) que les Rams à la dérive, et sans quarterback valable depuis le limogeage de Marc Bulger, ne pouvaient pas faire l’impasse sur lui. Mais si Bradford a dominé en NCAA, il arrive dans une équipe avec une ligne offensive assez peu expérimentée construite autour de l’ancien garde Jason Brown (qui est devenu l’an dernier le centre le mieux payé de l’histoire) et du second choix de la draft 2009 le Tackle Jason Smith n’a débuté que 5 matchs l’an passé pour cause de blessure. La question est donc de savoir si cette ligne offensive sera capable de donner à Bradford le temps nécessaire pour qu’il développe son jeu au sein d’une attaque West-Coast.

2. Detroit Lions: Ndamukong Suh, DT, Nebraska
Personnellement je pensais que les Lions iraient sur le tacle Russell Okung ou sur Trent Williams afin d’offrir une meilleure protection à Stafford sur son angle mort ; mais avec Suh disponible, les Lions ont fait le choix de prendre le meilleur joueur disponible plutôt que de combler leur plus gros besoin. Suh qui est certainement l’un des meilleurs prospects de la draft (membre de l’équipe All-Big 12 et de l’All American team, Big 12 Defensive Lineman of the Year, joueur défensif de l’année dans la conférence Big 12, finaliste du trophée Heisman, joueur de l’année NCAA selon Associated Press) arrive au cœur d’une ligne renforcée cette année par l’arrivée de Kyle Van Den Bosch. Choix logique donc pour les Lions qui draftent un DT comme il n’en existe peut être pas des dizaines dans une génération d’athlète… reste maintenant a trouver un homme de ligne pour protéger Stafford.

3. Tampa Bay Buccaneers: Gerald McCoy, DT, Oklahoma
Il y a du Warren Sapp chez McCoy et maintenant que Suh est chez les Lions, les Bucs n’avaient guère d’autre choix que de se jeter sur lui. C’est aussi cohérent par rapport à l’an passé qui avait marqué la volonté de l’équipe de stabiliser leur attaque en donnant les commandes à Josh Freeman ; ceci étant fait, les Bucs tentent avec McCoy de donner du sang neuf à une défense contre la course et un pass rush anémique (28 sacks seulement l’an passé).

4. Washington Redskins: Trent Williams, T, Oklahoma
Williams est le 3éme sooners a partir en 4 choix de draft. Ce choix était attendu après la retraite de Chris Samuels chez les peaux rouges. Okung aurait pu être préféré à Williams, mais apparemment Mike Shanahan a fait le forcing pour avoir Williams car il considère que ce dernier est plus apte a intégrer les schémas de « zone-blocking » qu’il veut développer pour McNabb. Bon choix pour les Redskins et pour McNabb (qui peut espérer ainsi passer moins de temps au sol) mais il demeure que Washington n’a toujours pas une ligne défensive dominante, des safetys dignes de la légende Sean Taylor et des receveurs productifs… beaucoup de trous donc alors que leur prochain choix de draft sera un 4éme tour.

5. Kansas City Chiefs: Eric Berry, FS, Tennessee
Je ne m’attendais pas du tout à cela de la part de Scott Pioli ; en effet, on sait tous que les Safety sont des joueurs sélectionnés souvent en fond de premier tour de draft principalement parce que c’est un poste où l’on est très exposé aux blessures. Avec un 5éme choix, Berry égale Sean Taylor qui avait été choisi lui aussi a ce tour il y a 6 ans. Pourquoi cela ? Parce qu’avec 12 interceptions lors de ses 2 dernières années universitaires, et 494 yards sur interception, Berry est un joueur explosif qui peut dynamiser la défense des Chiefs. Rappelons que le record d’interceptions en NCAA est détenu par Terrell Buckley avec 21 en trois ans.

6. Seattle Seahawks: Russell Okung, T, Oklahoma State
Depuis l’arrivée du duo John Schneider/Pete Caroll dans l’état de Washington, la maison Seahawks est en grand chambardement : Seneca Wallace, Darryl Tapp, Walter Jones et Deon Grant sont partis, Chris Clemons et plusieurs joueurs de troisième zone sont arrivés. Mais il n’y avait toujours aucun signe de la moindre solution aux problèmes offensifs de Seattle. Avec l’arrivée d’Okung (qui est descendu beaucoup plus bas que je le pensais) Pete Carroll paye une assurance à Matt Hasselbeck, mais le jeu au sol est toujours aussi pitoyable et les receveurs toujours aussi inexistants. La maison Seahawks étant une ruine, Carroll a choisi de reconstruire le tout en partant des fondations avec un homme de ligne, plutôt que de partir sur l’achats d’un objet de déco tape à l’œil (comme un safety ou un receveur) : choix logique donc mais la route va être encore longue pour les oiseaux marins.

7. Cleveland Browns: Joe Haden, CB, Florida
Après l’échec Brady Quinn, je pensais que les Browns iraient sur un QB (jimmy clausen ?) mais il n’en fut rien, ils ont misé sur un corneback que l’on voyait plutôt partir dans les 10-15 premiers. Pourquoi lui ? Parce que les Browns sont la 4éme plus mauvaise défense contre la passe (244,7 yards par match concedé) mais pas sur qu’ils puissent lutter contre les Anquan Boldin, Hines Ward ou Chad Ochocinco qu’ils vont affronter deux fois par an dès l’année prochaine. En effet, Haden n’est pas le joueur le plus rapide de la NCAA (même s’il a invoqué une douleur au dos lors du combine NFL). Les Browns font un pari avec ce choix, et j’attends de voir.

image: Bradford, le 1er choix


8. Oakland Raiders: Rolando McClain, LB, Alabama
Ce qu’il y a de bien avec les Raiders c’est que chacun de leur choix est toujours surprenant et majoritairement décevant (Heyward-Bey à la 7éme place en 2009, McFadden 4éme en 2008, Russell 1er en 2007, Huff 7éme en 2006, Washington 23éme en 2005, Gallery 2éme en 2004…). McClain est en effet une bête contre la course (et va donc pousser hors du terrain l’ancien leader des noirs et argent Kirk Morrisson) mais un joueur moyen contre la passe. Pas un choix dans les 10 a priori donc car il y avait meilleur me semble t’il. Malgré cela, McClain comble un besoin des Raiders, mais ses limites aériennes me font penser à Michael Huff qui est titulaire depuis 4 ans chez les Raiders alors qu’il est totalement limité en couverture aérienne et incapable de tackler un coureur. Bienvenue donc dans le black hole à McClain et bon courage à lui.

9. Buffalo Bills: C.J. Spiller, RB, Clemson
Spiller est une pépite qui rappelle un peu Reggie Bush, mais était ce le plus gros besoin des Bills ? Certainement pas. Maintenant choisir le meilleur joueur disponible n’est pas forcément idiot, d’autant que si Fred Jackson sort d’une bonne saison ce n’est pas le cas de Marshawn Lynch qui de plus va manquer 3 matchs en début de saison 2010. Spiller qui a signé 52 TD avec les Tigres (dont 21 sur des courses de 50 yards) devra muscler un peu son jeu pour passer l’étape physique NFL, mais va donner du piquant à l’attaque de Buffalo. Le meilleur choix dispo donc pour les Bills.

10. Jacksonville Jaguars: Tyson Alualu, DL, California
Il y a encore trois semaines, Alualu était donné au second tour de draft, mais sa côte a monté assez vite depuis le combine NFL. Les Jaguars l’ont sélectionné un peu haut à mon goût, mais avaient t’ils le choix vu la médiocrité de leur ligne défensive l’an dernier ? 14 sacks en tout et pour tout. Aux cotés de John Henderson et de Derrick Harvey (choisi un peu dans les mêmes conditions l’an passé au 8éme tour alors qu’il était donné plutôt en fin de premier tour) Alualu pourrait vite manger du temps de jeu dans une défense qui revient à la tactique 4-3. N’ayant pas vraiment anticipé Alualu aussi haut, je ne sais pas vraiment quoi penser de ce choix et comme pour Haden, je le vois comme un pari dont seul l’avenir dira s’il était ou pas justifié.

11. San Francisco 49ers (échange avec les Broncos): Anthony Davis, T, Rutgers
Avec ses 161 kilos, Davis est un renfort de poids pour les 49ers mais l’échange pour gagner 2 places était t’il justifié ? En effet, je vois mal Miami avoir sélectionné en 12éme choix un homme de ligne alors que Jake Long est leur homme. Wait and See me semblait plus intéressant pour les 49ers mais en même temps ils n’ont perdu qu’un quatrième tour dans l’opération. Davis est un des 5-10 meilleurs tacles de la draft, donc pas forcément un homme dominant, mais il a l’avantage de pouvoir jouer autant à droite qu’a gauche. Dès lors, il peut soit protéger l’angle mort d’Alex Smith, soit permettre à Joe Staley de passer à gauche.

12. San Diego Chargers (échange avec Miami): Ryan Mathews, RB, Fresno State
Les 49ers qui étaient à leur joie d’avoir dépassé les Dolphins ont semblé un peu surpris par le fait que Miami ne se déclare pas intéressé par une draft aussi haute ; les Chargers ont sauté sur l’occasion et ont gagné 16 places pour prendre le coureur de Fresno qui a couvert 1.800 yards (pour 19 TD) l’an dernier. Mathews devrait prendre le second spot chez les Chargers et donc remplacer Tomlinson. En draftant aussi haut, les Chargers ont certainement un peu plombé leur budget (et fait l’impasse sur le fait de trouver un successeur à Jamal Williams) mais ils ont fait l’essentiel : donner de la profondeur à leur jeu au sol, et trouvé un joueur capable de prendre des chocs sur premiére et seconde tentative afin de laisser l’explosivité de Sproles intacte.

13. Philadelphia Eagles (échange avec les Broncos): Brandon Graham, DE, Michigan
Denver qui avait hérité de ce tour de la part des 49ers, l’a cédé à Philadelphie pour un 24éme choix plus deux troisièmes tours. Choix logique pour les Eagles qui ont une attaque d’avenir et une défense longue assez sereine. Le départ de Darren Howard et de Chris Clemons laissait forcément une place à un rookie au poste de End, Graham était parmi les End les plus physiques de la ligue et pourrait potentiellement supplanter Trent Cole s’il développe un peu sa vitesse (il y a du Dwight Freeney chez Brandon Graham) : Andy Reid était forcé de tenter le coup en remontant son choix de draft. Choix logique pour les Eagles donc.

14. Seattle Seahawks (échange avec les Broncos): Earl Thomas, S, Texas
Les Broncos décidement peu désireux de choix de draft onéreux ont passé leur tour a nouveau et donné à Pete Carroll un second choix dans le top 15 : c’est Earl Thomas qui en a profité. Meilleur safety de l’histoire des Longhorn. Thomas aura la charge de remplacer le vétéran Deon Grant aujourd’hui au chômage, mais apparemment Carroll a une confiance absolue en lui : en effet, non seulement les Seahawks ont sacrifié plusieurs tours de draft pour lui, mais ils ont surtout refusé de drafter le safety Taylor Mays qui était l’homme de base de Pete Carroll à USC l’an dernier et qui a toutes les statistiques athlétiques à son avantage. Sale coup donc pour Mays car son ancien coach n’a pas souhaiter le conserver et grosse pression pour Thomas.

image: CJ Spiller, le meilleur coureur de la draft


15. New York Giants: Jason Pierre-Paul, DE, South Florida
Les fans des Giants semblent comblés par ce choix qui marque a nouveau la volonté des Géants de miser sur un « front four » puissant à moyen terme. Pierre-Paul est un End à l’agilité impressionnante par rapport à sa taille et son poids (135 kilos pour 1m96) qui demande a être dépoli : en effet, sa technique est perfectible et tout juste naissante. Mais avec les joueurs expérimentés des Giants il pourra apprendre vite sans avoir la pression de devoir tout de suite produire du jeu. Son arrivée signifie aussi qu’Osi Umenyiora est en difficulté dans le club puisque Pierre-Paul semble tout désigné pour lui succéder.

16. Tennessee Titans: Derrick Morgan, DE, Georgia Tech
Rien a dire sur ce choix : logique car Kyle Vanden Bosch est maintenant chez les Lions et que l’équipe doit aussi trouver sa nouvelle génération (rappelons qu’Haynesworth est parti l’an dernier), logique aussi car Morgan a survoler l’année 2009 du coté de l’ACC. En plus Morgan était a priori l’un des meilleurs encore disponible dans les ligne défensives donc pourquoi les Titans auraient fait l’impasse alors qu’ils sortent d’une saison avec seulement 32 sacks ?

17. San Francisco 49ers (échange avec les Panthers lors de la draft 2009): Mike Iupati, G, Idaho
Autant le fait d’avoir sauté 2 tours pour avoir Anthony Davis m’avait semblé idiot (car ils l’auraient eu au 13éme tour), autant ce 17éme choix me semble évident tant l’arrivée de Iupati va faire du bien à une équipe qui reste sur 150 sacks concédés en 3 ans. Avec deux rookies malins (Iupati etait de loin le meilleur garde de la draft) l’équipe des 49ers fait le pari de retrouver les playoffs dans les 2-3 prochaines saisons. Ce genre de pari se tente, et va être intéressant à suivre dans une poule ou les Cardinals semblent moins dominateur après le départ de Kurt Warner.

18. Pittsburgh Steelers: Maurice Pouncey, C, Florida
Les Steelers entraient dans la draft avec deux possibilités : choisir un safety ou choisir un homme de ligne. Ils ont passé la main sur le safety (peut être auront t’il Taylor Mays au second tour car l’impasse faite par Pete Carroll a refroidi tout le monde) et ont choisi de drafter le meilleur centre de la draft. Comme Justin Hartwig est leur titulaire et pas forcément le plus faible de ligne de Pittsburgh il est probable que Pouncey passe garde. Un choix séduisant et plaisant à mon avis car il comble une des lacunes relatives (car beaucoup de sacks tiennent moins à la faiblesse de la ligne qu’au jeu de Roethlisberger) des Steelers.

19. Atlanta Falcons: Sean Weatherspoon, LB, Missouri
Avec Matt Ryan qui s’est imposé comme l’un des qb les plus fiables de la ligue, avec Michael Turner au sol et une ligne de receveur plus que correcte, Atlanta peut se consacrer depuis deux ans à se forger une défense de fer. Weatherspoon devrait la renforcer car il est un excellent outside linebacker et il est famillier du jeu en 4-3 privilegié par les Falcons. Cette saison, il va apprendre sous l’aile de Mike Peterson, mais dès l’an prochain il pourrait voler de ses propres ailes. Belle stratégie en tout cas de la part des Falcons car il s’agit d’un renfort de plus après le recrutement de Dunta Robinson et le retour de blessure du premier choix de l’an passé le DT Peria Jerry.

20. Houston Texans: Kareem Jackson, CB, Alabama
Depuis le 13éme choix de draft, on voit que la plupart des équipes se focalise sur le fait de renforcer un point faible pour la saison 2010 et émerger en 2011. Avec Jackson, les Texans font exactement la même chose : ils remplacent le départ de Dunta Robinson et misent sur un nouveau joueur pour bloquer Peyton Manning qui leur fait si mal. Les Texans ont forcément hésité à miser sur un coureur mais comme leur choix était à priori Ryan Mathews (parti chez les Chargers) ils ont eu une décision évidente à prendre : drafter un cornerback. Personnellement je pensais qu’ils prendraient Kyle Wilson de Boise State, mais ils ont fait le pari Jackson… l’avenir dira si c’était judicieux.

21. Cincinnati Bengals: Jermaine Gresham, TE, Oklahoma
En attaque Carson Palmer avait tout à sa disposition a part un tight-end ; il a maintenant un tight-end capable de bloquer a merveille tout en étant une cible très sûre dans la end-zone. Son jeu aérien pourrait donner de l’espace aux receveurs des Bengals qui étaient les seuls à faire le boulot ces 2 derniéres saisons et qui donc était souvent pris en double couverture. J’ai encore un peu de mal a voir ce qui va primer dans le jeu de Gresham : l’aérien car il a des mains sûres, ou les blocs car il presque un 6éme homme de ligne du fait de son physique, mais j’ai assez hâte de le voir sur les terrains (d’autant plus qu’il sort d’une année passée à l’infirmerie).

22. Denver Broncos (échange avec les Patriots): Demaryius Thomas, WR, Georgia Tech
Après 3 échanges, les Broncos ont négocié avec les Pats pour obtenir le remplaçant de Brandon Marshall. Josh McDaniels voulait ne pas payer trop cher son receveur et a habilement négocié pour l’avoir au moindre coût. Thomas est une cible imposante (112 kilos pour 1m90) qui sort de saisons NCAA ou il a brillé par sa vitesse. Mais avant le combine, le receveur des « vestes jaunes » s’est cassé le pied et sa côte n’a fait que descendre. Tant mieux pour les Broncos qui l’obtiennent a moindre frais.

image: Jermaine Gresham, un tight--end prêt à rugir


23. Green Bay Packers: Bryan Bulaga, T, Iowa
La patience paye… des fois. C’est le cas pour les Packers qui prennent un tacle solide dans leur filet et misent sur l’avenir car Chad Clifton et Mark Tauscher ne rajeunissent pas. C’est aussi une bonne option en cas de blessure des deux titulaires au même poste car rappelons nous qu’en l’absence de Clifton et Tauscher, Aaron Rodgers a passé son temps à manger le gazon l’an dernier.

24. Dallas Cowboys (échange avec les Eagles via les Patriots): Dez Bryant, WR, Oklahoma State
Les Cowboys draftent un joueur prometteur mais à la réputation sulfureuse (il sort d’une suspension pour la majorité de l’année pour avoir menti sur le fait qu’il négocié son entrée en NFL l’an dernier ce qui est interdit) et qui a réalisé l’un des pire combine pour un joueur potentiellement au premier tour. Mais Dallas qui avait laissé passé Randy Moss pour les mêmes raisons a souhaité cette fois si ajouter à sa ligne Miles Austin, Roy Williams et Patrick Crayton une autre cible pour Romo. On est à mon avis dans le pari typique dont est friand Dallas, à analyser avec du recul donc.

25. Denver Broncos (échange avec les Ravens): Tim Tebow, QB, Florida
La grosse côte de la draft évidement car on pensait les Broncos servis et Tebow partir au second tour. Que dire sur Tebow tellement tout semble avoir été dit ? Inexpérimenté, incapable de savoir faire un lancé NFL, trop versatile pour la NFL, Heisman Trophy 2007, leader charismatique de son équipe, possible receveur… En partant au premier tour avant un Jimmy Clausen, Tebow fait encore parler de lui-même s’il ne semble pas encore en mesure d’inquiéter Kyle Orton ou Brady Quinn pour le poste de titulaire.

26. Arizona Cardinals: Dan Williams, DT, Tennessee
RAS, un joueur fiable pour aider Darnell Dockett et un choix logique pour contrer l’adversaire direct que sont les 49ers qui ont passé leur temps a renforcer leur ligne offensive. En plus les Cardinals ont déjà leur attaque, il ne leur restait pas beaucoup a réfléchir donc avant de le choisir.

27. New England Patriots (échange avec les Cowboys): Devin McCourty, CB, Rutgers
Un choix pur jus Bill Bellichick a mon avis car on n’attendait pas les Patriots de ce coté du terrain. Cela sent la modification de jeu chez les Pats l’an prochain et l’utilisation réguliére de 3/4 corners sur certaines phases défensives avec le troisième corner(McCourty) à la place d’un linebacker.

28. Miami Dolphins (échange avec les Chargers): Jared Odrick, DL, Penn State
Avec Jason Ferguson suspendu pour le début de saison 2010, les Dolphins jouent un coup sur avec Jared Odrick. En plus ils sont sur une mauvaise passe défensive avec une année 2009 en régression ; dés lors tenter d’insuffler du sang frais dans sa ligne défensive est souvent un choix pertinent.

29. New York Jets: Kyle Wilson, CB, Boise State
Un cornerback alors que l’équipe dispose déjà de profondeur dans ses rangs cela signifie que les Jets ont eu du mal a accepter le fait que l’an dernier Manning les a sorti des playoffs en ciblant systématiquement leurs CB les plus faibles. Depuis les Jets ont recruté Cromartie et prennent Wilson qui me semble être un titulaire probable dés le début de saison en tant que 3éme CB. Du talent, de la profondeur pour réduire au silence Manning ou Brady… un pari pas stupide.

30. Detroit Lions (échange avec les Vikings): Jahvid Best, RB, California
Après Suh, les Lions tentent un coup avec Best qui sort de blessure après une saison 2009 prometteuses. Ce recrutement signifie aussi que le coureur titulaire Kevin Smith ne sera probablement pas rétabli avant fin décembre et que dés lors il leur fallait une solution de remplacement quitte a céder (entre autre) leur 2éme tour de draft 2010.

31. Indianapolis Colts: Jerry Hughes, DE, TCU
La blessure couteuse de Freeney lors du dernier Superbowl a échaudé les Colts, d’où leur choix de draft.Hughes est encore moins lourd que Dwight Freeney mais attention a ne pas le mésestimé car a ses débuts personne ne misait beaucoup sur le « petit » freeney. En plus Bill Polian est connu pour parfaitement évaluer les joueurs de ligne offensive (rappelons nous Mathis qui était passé sous le radar de bien des clubs). Au final bon choix des Colts même si Hughes attendra sûrement un peu avant d’être un titulaire indiscutable ; par contre en tant que doublure il pourrait briller.

32. New Orleans Saints: Patrick Robinson, CB, Florida State
L’an dernier les Saints ont pris le cornerback Malcom Jenkins au premier tour, cette année ils reprennent un cornerback. On a bien compris avec ce choix que Jenkins pourrait prendre la position de Safety en remplacement de Darren Sharper si le contrat n’est pas signé ; si Sharper revient pour une saison, Robinson sera un très bon 3éme cornerback qui pourra aisément couvrir un receveur normal ou un tight-end.

Les autres tours de draft sont disponibles ici : http://www.nfl.com/draft/2010/tracker#dt-by-round-input:2


Clausen au 2nd tour, McCoy attend le 3e

L'attente a été beaucoup plus longue que prévue mais Jimmy Clausen a enfin été choisi par une équipe NFL. Il portera le maillot des Panthers.

L'autre quarterback attendu de ce deuxième jour était Colt McCoy (photo). L'ancien de Texas a finalement été sélectionné par les Browns mais il a du attendre le troisième tour.

Quelques autres stars universitaires ont également été choisies cette nuit. Arrelious Benn (WR) va à Tampa Bay, Sergio Kindle (DE) à Baltimore, Toby Gerhart (RB) à Minnesota, Daryl Washington (LB) à Arizona, Terrence Cody (DT) à Baltimore et Golden Tate (WR) à Seattle.

Tim Tebow est un quarterback !
A tous ceux qui espéraient voir le quarterback des Gators Tim Tebow jouer à une autre position en NFL, le coach des Broncos a adressé un message très clair.


© Denver Broncos
Lors de la Draft NFL 2010, beaucoup d'observateurs se sont attardés sur Tim Tebow. Ce joueur a pour certains la capacité de jouer aussi bien au poste de quarterbacj, de running back ou encore dans les équipes spéciales.

Mais aujourd'hui, le coach des Denver Broncos, Josh McDaniels, qui a tout fait pour pouvoir drafter ce joueur a confirmé que pour lui Tebow était un quarterback un point c'est tout. Pour McDaniels il n'y a aucun espoir de voir jouer Tebow à une autre position que celle de quarterback.

Pour cela les deux hommes vont commencer à travailler dès la semaine prochaine lors d'un minicamp réservé aux rookies des Broncos. Officiellement, la nouvelle recrue de la franchise de Denver est en bagarre avec Kyle Orton pour le poste de titulaire dès la saison prochaine.

A noter que McDaniels a tout de même déclaré que la formation Wildcat serait très intéressante à utiliser avec Tebow.

Colt McCoy ne sera pas titulaire en 2010
Le jeune quarterback Colt McCoy sélectionné au troisième tour de la Draft 2010 par les Cleveland Browns passera sa saison de rookie sur le banc.


© Getty Images
Sélectionné par les Cleveland Browns au troisième tour à la 85ème position de la Draft NFL 2010, le quarterback du Texas Colt McCoy ne sera pas titulaire cette saison. C'est le nouveau président de la franchise Mike Holmgren qui l'a annoncé aujourd'hui.

Pour Holmgren, qui n'exclue pas de le faire rentrer sur le terrain à quelques occasion, considère que ce serait une grosse erreur que de le titulariser dès son année de rookie alors qu'il a encore beaucoup de choses à apprendre.

Quand on connait le passé de Holmgren, il est clair que son avis doit être pris avec beaucoup de sérieux. Il a en effet été le coach de quarterbacks légendaires comme Joe Montana, Steve Young ou encore Brett Favre.

Il semble donc désormais certain que c'est le quarterback Jake Delhomme, recruté durant l'inter-saison, qui sera le titulaire de la franchise cette saison avec probablement Seneca Wallace comme doublure.

Le Mr Irrelevant de la Draft NFL 2010 est...
Tous les ans, le dernier joueur sélectionné lors de la Draft NFL est surnommé Mr. Irrelevant. Cette saison ce sont les Detroit Lions qui ont effectué ce 255ème et dernier choix.


© NFL.com
La Draft NFL 2010 s'est terminée samedi soir et ce sont les Detroit Lions qui ont effectué le dernier choix. Cette année, le titre de Mr. Irrelevant revient donc au wide receiver Tim Toone originaire de Weber State.

Toone a donc été sélectionné par les Lions en 255ème et dernière position de la Draft. Pour mémoire, en 2009 Mr. Irrelevant avait été sélectionné par les Kansas City Chiefs et était le kicker Ryan Succop.

Toone a terminé sa carrière à Weber State avec 46 matchs, 206 réceptions pour un total de 3602 yards et 29 touchdowns dont deux sur retour de punt. Selon les Lions, le jeune joueur sera probablement mis à contribution sur les équipes spéciales de kickoff et de retour de punt.

Ce message a été modifié par Davor Suker: 25/04/2010, 19:37:52
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 09/05/2010, 23:03:50
Message #32


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Arizona Cardinals : Alan Faneca a vite trouvé une nouvelle équipe. Après avoir été libéré par les Jets, le lineman offensif vient de signer pour une saison et 2,5 millions de dollars garantis avec les Cardinals. Faneca a été sélectionné 9 fois pour le Pro-Bowl.

Chicago Bears / Carolina Panthers : Trois saisons après avoir quitté les Bears, le strong safety Chris Harris est de retour à Chicago. Les Panthers et les Bears viennent de conclure en échange qui envoie donc Harris chez les Bears alors que Jamar Williams (LB) fait le chemin inverse et rejoint Carolina.

Tennessee Titans : Chris Johnson n'était pas présent au premier entrainement de l'inter-saison de son équipe hier. Après la saison dernière, Johnson a exprimé son désir d'un nouveau contrat. Y-a-t-il un lien ? Pas forcément. Johnson avait déjà manqué ces séances l'an dernier pour travailler de son côté. Il était ensuite présent pour les activités obligatoires.

New York Giants : Le punter Jeff Feagles devrait annoncer officiellement sa retraite demain. A 44 ans, Feagles n'a jamais manqué un match. Il a disputé 352 matchs consécutifs. Un record NFL.

Washington Redskins : Joey Galloway est en route pour la capitale. Selon NFL.com, le receveur vétéran devrait s'engager pour un an avec les Redskins.

Dallas Cowboys : Alan Ball a re-signé hier avec les Cowboys. Après le départ de Ken Hamlin, il pourrait devenir le nouveau titulaire au poste de free safety.

Saint Louis Rams : Après une visite à Saint Louis le week end dernier, Brian Westbrook (RB) se laisse un peu de temps pour réfléchir.

Seattle Seahawks : Carrière terminée pour Walter Jones. Le left tackle sélectionné 9 fois pour le Pro Bowl a annoncé hier qu'il prend sa retraite à 36 ans et après 13 saisons dans la ligue. Les Seahawks ont décidé de retirer son numéro 71.

Philadelphia Eagles : Kevin Kolb vient de signer une prolongation de contrat d'un an pour un montant de 12,5 millions de dollars. Il sera donc toujours le quarterback des Eagles en 2011.

Jacksonville Jaguars : Darren Sharper (S) était en visite à Jacksonville jeudi et il est repartit sans signer de contrat. Le vainqueur du dernier Superbowl continue de chercher sa prochaine destination. Washington et Miami seraient aussi intéressés. Les Saints veulent aussi toujours garder leur joueur.

Washington Redskins : Après avoir signer Joey Galloway, les Redskins ajoutent un nouveau receveur à leur effectif en signant Bobby Wade.

NFL : Les minicamp et les activités d'inter-saison vont bientôt commencer. Le calendrier est en ligne sur le site officiel de la ligue.

- Lawyer Milloy est de retour à Seattle. En fin de contrat avec les Seahawks, le safety a resigné pour une saison. Il retrouvera le coach Pete Carroll qu'il a déjà cotoyé à New England entre 1997 et 1999.

- Richard Seymour pourrait finalement rester à Oakland. Arrivé il y a un an dans la dernière année de son contrat, le defensive end serait en train de négocier un nouveau contrat après que les Raiders aient placé le franchise tag sur lui en février dernier.

Brett Favre doit se faire opérer s'il veut revenir

Brett Favre est de retour pour des nouvelles aventures d'inter-saison. Hier, le quarterback des Vikings a annoncé qu'il va devoir se faire opérer de la cheville gauche s'il veut pouvoir rejouer la saison prochaine. A condition bien-sûr qu'il veuille revenir.. Ce qui n'est pas acquis non plus.

Explication de Favre : "J'ai consulté le Docteur Andrews au téléphone et une procédure relativement mineure pourrait être effectuée pour améliorer la dextérité de la cheville et pour soulager la douleur."

Bien-sûr, Brett Favre aurait pu consulter un médecin il y à deux mois, de manière à ne pas trop perdre de temps. Ça aurait peut-être aussi permis à son équipe de choisir un quarterback lors de la Draft si besoin.

- Limas Sweed (WR, Steelers) s'est blessé au tendon d'Achille gauche. Son coach craint que la blessure soit grave. S'il s'agit d'une rupture du tendon d'Achille, Sweed serait probablement privé de la saison à venir.

- Marvin Lewis, le coach des Bengals, confirme qu'il y a bien eu des discussions entre l'équipe et l'agent de Adam "Pacman" Jones. Le cornerback avait testé par Cincinnati en février mais rien n'avait été signé.

- Leroy Hill n'est pas le bienvenu pour le moment. Les Seahawks ont demandé à leur linebacker de ne pas venir lors du minicamp de ce week end afin qu'il règle ses problèmes personnels. Le mois dernier, Hill a été arrêté dans le cadre d'une enquête portant sur des violences domestiques. Quelques jours plus tôt, il avait trouvé un accord dans une affaire de possession de Marijuana. Le joueur risque des sanctions de la part de la NFL.

Après des visites dans plusieurs équipes, Darren Sharper (S) a finalement choisit de revenir chez les Saints. Il a signé un contrat pour une saison.

- Blessé au tendon d'Achille gauche à l'entrainement, Limas Sweed (WR) est passé sur la table d'opération hier. La durée de son indisponibilité n'est pas encore connue.

- Justin Miller (CB/KR) a signé un contrat d'un an avec les Cardinals. Il avait été choisit pour le Pro-Bowl en 2006 en tant que kick returner.

- Bryan Smith (LB) ne jouera pas la saison prochaine. Le remplaçant des Jaguars s'est blessé à un ligament du genou droit.

- Le kicker des Jaguars n'est pas qu'un footballeur. Josh Scobee est aussi un golfeur. A partir de lundi prochain, il va tenter de se qualifier pour l'US Open de Golf en participant à un tournoi comptant pour le premier tour des qualifications à Jacksonville.

- Alors que le Tennessee subit des pluies d'une très forte intensité, le stade et le vestiaire des Titans seraient inondés. Le complexe d'entrainement n'a pas été touché pour le moment.

- Patrick Willis a signé une prolongation de contrat de 5 ans avec les 49ers pour 50 millions de dollars dont 29 millions garantis. Le linebacker évoluera dont à San Francisco jusqu'à la fin de la saison 2016.

- Après un essai ou il se serait montré impressionnant, Adam "Pacman" Jones serait sur le point de signer avec les Bengals.

- Clifton Smith (RB) a signé l'offre d'un an que lui proposaient les Buccaneers. Smith avait participé au Pro-Bowl en tant que kick returner lors de sa saison rookie en 2008.

- Alex Smith (TE) a signé avec les Browns.

- Steven Jackson (RB) a subi une opération pour réparer la hernie discale dont il souffrait la saison dernière. "Une procédure mineure" selon le coach des Rams Steve Spagnuolo qui assure que son joueur se sent très bien.

- Les dégats subis par le stade des Titans lors des inondations de ces derniers jours seraient mineurs.

- DeMaurice Smith, le directeur de l'association des joueurs, a une nouvelle fois expliqué hier qu'il pense qu'un lockout aura lieu en 2011. Sur une radio de Kansas City, il a expliqué par exemple que l'association et les propriétaires n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur la question des contrats des rookies. Smith a aussi expliqué que selon lui l'association des joueurs a fait sa part du boulot dans les négociations, ce qui n'est pas vraiment le cas des propriétaires.

- Jahri Evans (OL) a signé un contrat de 7 ans pour près de 57 millions de dollars (19 millions garantis) avec les Saints. Sélectionné pour le Pro-Bowl et au sein de l'équipe All-Pro la saison dernière, Evans devient le guard le mieux payé de la NFL.

- Après une opération de la hanche subie récemment, Ed Reed (S) devrait être de retour avec les Ravens l'an prochain.

- Selon NFL Network, Jimmy Clausen (QB) se serait montré impressionant lors du minicamp des Panthers et il devrait se battre pour le poste de titulaire pendant la pré-saison.

- Le procès dans lequel les Vikings Pat et Kevin Williams contestent une suspension de 4 matchs imposées par la ligue pour dopage devrait trouver son issue avec un jugement aujourd'hui.

- O.J McDuffie, un ancien joueur des Dolphins, a remporté un procès contre un ancien médecin de l'équipe au sujet du traitement d'une blessure à un orteil dont il a souffert en 1999. Une blessure mal traitée selon lui. Le tribunal lui a donné raison et il devrait recevoir 11,5 millions de dollars. Le médecin pourrait faire appel.

Lawrence Taylor est accusé du viol d'une mineure de 16 ans. L'ancien linebacker des Giants a payé une caution de 75 000 dollars pour retrouver sa liberté mais les charges pèsent toujours sur lui. Selon son avocat, Taylor est innocent.

- JaMarcus Russell est libre. Le quarterback choisit à la première place de la Draft 2007 a été coupé par les Raiders.

- Adam "Pacman" Jones signe pour deux ans avec les Bengals.

- Les Cowboys et les Rams devraient finaliser lundi un accord qui envoie le lineman offensif Alex Barron à Dallas. En échange, Saint Louis recevra le linebacker Bobby Carpenter.

- Maurice Williams (OL) signe avec les Broncos. Sélectionné au second tour de la Draft 2001 par les Jaguars, Williams a débuté 100 matchs au cours de sa carrière.

- Il n'a pas encore joué et il ne jouera peut être pas beaucoup la saison prochaine, pourtant Tim Tebow est le joueur dont le maillot s'est le mieux vendu en avril sur NFLshop.com. Donovan McNabb occupe la seconde place de ce classement.

- Un juge a donné raison à la NFL hier dans le procès qui l'oppose à Pat et Kevin Williams au sujet d'une suspension des deux joueurs pour usage de produits interdits. Malgré cette décision, le feuilleton judiciaire risque de continuer encore un bon moment.

Brian Cushing (LB) est suspendu pour les 4 premiers matchs de la saison 2010. Le joueur des Texans est condamné par la NFL pour violation du règlement anti-dopage. Il pourra s'entrainer avec son équipe et participer aux matchs de pré-saison mais pas aux quatre premières rencontres de la saison régulière. Il sera autorisé à jouer son premier match officiel le 10 octobre contre les Giants. Cushing a été élu rookie défensif de l'année la saison dernière.

- Michael Oher pourrait maintenant être le protecteur de Joe Flacco. Le joueur de seconde année vient d'être déplacé au poste de left tackle par le staff des Ravens. Un changement qui pourrait devenir permanent cette saison.



Ce message a été modifié par Davor Suker: 09/05/2010, 23:08:09
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 25/05/2010, 21:57:57
Message #33


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Brian Cushing avait été élu Rookie Défensif de l'année lors de la dernière saison. Mais suite à sa suspension pour dopage, ce trophée pourrait lui échapper. Un nouveau vote est en cours pour élire le rookie défensif de l'année. Cushing est parmi les nominés mais ses récents ennuis pourraient lui couter des votes.
La sélection de Cushing dans la deuxième équipe All-Pro va également être soumise à un nouveau vote.


- Robert Meachem (WR, Saints) a été opéré d'un orteil lundi. Son coach espère le voir opérationnel environ une semaine avant le camp d'entrainement cet été.

- L'échange entre les Rams et les Cowboys est officiel. Alex Barron (OL) rejoint Dallas alors que Bobby Carpenter (LB) arrive à Saint Louis. Les deux joueurs sont d'anciens choix du premier tour de la Draft qui n'ont jamais vraiment confirmé ce statut.

- C.C Brown (S) signe avec les Lions. Il a joué toute la saison dernière avec les Giants. Il pourrait être titulaire avec Detroit au poste de safety.

- OJ Atogwe n'a pas signé l'offre que lui ont fait les Rams. Les négociations sur une prolongation de contrat vont donc continuer jusqu'au 1er juin. A cette date, les Rams pourront proposer une meilleure offre ou laisser le joueur aller voir ailleurs.

- Après sa première sélection pour le Pro-Bowl l'an passé, Vernon Davis (TE) serait en train de négocier une extension avec les 49ers. Son contrat actuel se termine à la fin de la saison 2010.

Le produit interdit détecté dans le sang de Brian Cushing (LB, Texans) a été identifié. Il s'agit du HCG, un médicament qui sert à provoquer l'ovulation ou à soigner des désordres ovariens... chez les femmes. Pas vraiment utile pour un homme de 23 ans donc. Mais le HCG est aussi utilisé par les consommateurs de stéroïdes pour relancer leur production naturelle de testostérone. Le HCG peut réduire les effets secondaires de la fin d'un cycle de dopage aux stéroïdes.

- Saison déjà terminée pour Limas Sweed. Le receveur des Steelers vient d'être placé sur la réserve des joueurs blessés pour la saison suite à sa blessure au tendon d'Achille gauche du 2 mai dernier au minicamp.

- Les Bengals seraient intéressés par les services de JaMarcus Russell.

- Brian Westbrook devrait être à Washington aujourd'hui pour une rencontre avec le staff des Redskins.

- Les Saints devraient prochainement offrir un contrat de longue durée au running-back Pierre Thomas.

- L'ancien running-back des Colts Chad Simpson vient de signer avec les Bills.

- Le plan de rachat des Rams par Stan Kroenke pourrait être voté cet été par les autres propriétaires de la ligue.

Wes Welker (WR, Patriots) a expliqué lors d'un rendez-vous de sa fondation qu'il n'a eu besoin de faire opérer qu'un seul des deux ligaments qu'il a blessé la saison dernière. Il ne sait toujours pas quand il pourra retrouver le terrain.

- L'appel de Brian Cushing a été refusé. Le linebacker des Texans sera donc bien suspendu pour les quatre premières rencontres de la saison même s'il clame toujours son innocence. Petite consolation, après un nouveau vote, il conserve son titre de Rookie defensif de l'année.

- Shawn Merriman ne jouera peut-être pas à San Diego la saison prochaine. Selon le San Diego Tribune, les Chargers ont tenté de transférer leur linebacker a plusieurs reprises au cours de la Draft mais les transactions ont à chaque fois échoué à cause de l'inhabilité de l'agent du joueur à négocier à contrat longue durée avec l'équipe de destination. La volonté de San Diego de récupérer un premier tour de Draft aurait aussi fait caler les négociations.
Merriman a en tout cas changé d'agent et les Chargers auraient fait savoir aux autres équipes qu'ils sont disposés à transférer leur joueur jusqu'à la date limite des transferts en octobre.

- Derrick Burgess (DE) a re-signé pour un an avec les Patriots.

Andre Johnson (WR, Texans) veut un nouveau contrat. Lundi, il ne s'est pas présenté lors du premier jour des entrainements volontaires et la date de son arrivée reste inconnue. Il reste 5 ans de contrat à Johnson sur un deal de 8 ans et 60 millions de dollars dont 15 millions garantis.

- Les négociations entre Logan Mankins (OL) et les Patriots sont en cours mais, selon l'agent du joueur, les deux partis seraient loin d'avoir trouvé un terrain d'accord.

- Les Saints ont fait une offre à l'ancien Jaguar Clint Ingram (LB) qui n'a pas encore donné de réponse.

- Tony Romo (QB, Cowboys) était sur le terrain pour s'entrainer avec son équipe lundi. Pour être avec ses coéquipiers, il a fait l'impasse sur un tournoi de Golf qualificatif pour un tournoi du circuit pro PGA.

- Opéré du genou en février, Mark Sanchez (QB, Jets) a participé de manière limité à l'entrainement d'hier.

- Brian Cushing (LB, Texans) a retrouvé le terrain. Après la tempête suivant l'annonce de son contrôle anti-dopage positif, il s'est entrainé lundi avec ses coéquipiers.

J.P Losman a signé avec les Seahawks. Il devrait être le troisième quarterback derrière Matt Hasselbeck et Charlie Whitehurst.

- Après une opération de la hanche, Brandon Marshall (WR, Dolphins) ne sera pas opérationnel avant le camp d'entrainement en juillet.

- Les Saints ont signé Clint Ingram (LB) pour une saison.

- Plusieurs équipes, dont les Seahawks, auraient appelé à différents de moments de l'inter-saison pour se renseigner sur les services de Terrell Owens.

- Selon Mike Shanahan, les Redskins considéreraient toujours la possibilité de signer Brian Westbrook (RB).

Andre Johnson (WR) a rejoint ses coéquipiers à l'entrainement après trois jours d'absence. Les Texans n'ont pas encore donné suite à sa demande d'un nouveau contrat mais ce retour pourrait donner un coup de pouce à d'éventuelles négociations.

- Les Jets ont fait une proposition de nouveau contrat à Darrelle Revis. Une proposition que le cornerback dit étudier.

- Zach Thomas prend sa retraite. Jeudi, le linebacker a signé une contrat symbolique d'une journée avec les Dolphins, ce qui lui a permis de prendre sa retraite en tant que membre de l'équipe de Miami. Thomas a joué 14 saisons en NFL dont 13 avec les Dolphins qui l'avaient libéré après la saison 2007.

- Santana Moss (WR, Redskins) fait parti de la liste des patients d'un médecin canadien arrêté alors qu'il tentait de faire rentrer des hormones de croissance aux Etats Unis.

- Le General Manager des Titans ne pense pas que l'équipe va donner un nouveau contrat à Chris Johnson. En attendant, le coureur est toujours chez lui pendant que ses coéquipiers s'entraînent. Après avoir couru pour plus de 2000 yards, Johnson réclame un nouveau contrat et donc une augmentation de salaire.

- Les Vikings n'ont toujours aucune idée de ce que va faire Brett Favre. Mais le destin du quarterback se joue peut-être sur un autre terrain. Celui du baseball. Selon le Biloxi Sun Herald, Favre a lancé un pari à l'équipe de Baseball universitaire de Southern Mississippi : s'ils atteignent les "College World Series", il retourne chez les Vikings pour une nouvelle saison. Bonne nouvelle pour le staff de Minnesota, les College World Series commencent le 19 juin. Pour une fois, ils n'auront peut-être pas à attendre le mois d'août.

Brett Favre a bien été opéré de la cheville ! Sur son site internet, le quarterback confirme qu'il a bien subi une arthroscopie de la cheville gauche, une opération qu'il avait décrit comme nécessaire pour un éventuel retour à la compétition. Cette nouvelle semble donc indiquer que Favre portera bien le maillot des Vikings la saison prochaine, même s'il va bien entendu prendre soin de laisser planer le doute pendant quelques semaines.

- Andre Johnson a un nouvel agent. Le receveur des Texans veut toujours un nouveau contrat et c'est avec Kennard McGuire, l'homme qui a décroché l'extension de Brandon Marshall avec les Dolphins, qui va l'aider. Johnson était jusque là représenté par son oncle.

- La situation de Shawne Merriman (LB) avec les Chargers pourrait aussi recevoir un coup de pouce grâce à l'arrivée dans l'équation, là aussi, d'un nouvel agent pour le joueur.

- Suite à l'appel des joueurs au cours d'une énième procédure, la suspension de 4 matchs de Kevin et Pat Williams (DT, Vikings) est toujours en suspens.

- Le président des Falcons a déclaré que l'équipe veut un nouveau stade sous 7 ans. Pour autant, le Georgia Dome devrait rester en place et un stade extérieur pourrait venir le compléter.

- Justin Smiley n'est plus un Dolphin. Le lineman offensif a été envoyé chez les Jaguars en échange d'un choix conditionnel du 7e tour de la Draft. Dans la foulée, Miami a signé Cory Procter, un ancien Cowboy capable de jouer guard ou au centre.

- Michael Vick a déclaré au Philadelphia Inquirer qu'il pense qu'il sera de nouveau titulaire un jour en NFL. Visiblement, le plus tôt sera le mieux puisque Vick aurait demandé aux Eagles de l'échanger cet été mais aucune équipe ne s'est montré intéressé. Maintenant, Vick dit qu'il sera à Philadelphie cette saison et il affiche une belle confiance : "Mes capacités sont de retour. Je suis prêt. Je suis plus rapide que je ne l'ai jamais été. Je suis plus vif, léger sur mes pieds. Alors je pense que quelqu'un (ndlr : les autres équipes) a manqué ca cette fois. Mais je pense que je vais faire marcher les choses ici et qu'il vont voir."

- Malgré son désir d'un nouveau contrat de longue durée, Bo Scaife (TE) était bien présent aux activités volontaires des Titans lundi.

- Les Saints ont signé Jason McKie (FB) pour une saison. En NFL depuis 8 ans, McKie avait été coupé par les Bears en mars dernier après 7 saisons à Chicago.

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 09/09/2010, 18:50:42
Message #34


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Semaine 1 – L’avant match : Ce qu’il faudra surveiller jeudi


Le football est de retour ! Terminés les matchs de pré-saison sans enjeu, place aux choses sérieuses. Jeudi, dimanche et lundi, les équipes NFL vont entrer sur le terrain pour leur premier match de la saison régulière. Une première semaine qui ne va pas manquer de piquant.
Vétérans revanchards, jeunes pleins d’avenirs, prétendants au titre et équipes de bas de tableau en quête de progression, place au jeu.

La défense des Saints n'avait pas été tendre avec Brett Favre lors de la dernière rencontre entre les deux équipes.
Coup d’envoi dans la nuit de jeudi à vendredi à 02h30
New Orleans Saints – Minnesota Vikings
Quel coup d’envoi. La finale de conférence perdu de l’an dernier a fait beaucoup de mal aux Vikings. A tel point que le sentiment d’inachevé est (en partie) à l’origine du retour de Brett Favre. La motivation ne sera donc pas ce qui manquera du coté de Minnesota. Les Saints, toujours aussi complets dans tous les secteurs du jeu vont tenter de montrer aux violets qu’ils ne sont pas champions pour rien. Pour ca, Drew Brees va tenter de profiter de la faiblesse des lignes arrières de la défense des Vikings.
Pour Favre, ca sera plus compliqué avec une escouade de receveurs privée de son leader Sidney Rice. Lors de la finale de conférence NFC 2009, ce sont surtout les pertes de balle qui avaient couté cher aux Vikings. Adrian Peterson aura sûrement à cœur d’effacer des mémoires ses couteux fumbles de l’époque. Quoi qu’il arrive, cette rencontre s’annonce comme une superbe entrée en matière pour la saison 2010. Un match à ne pas manquer.
A noter que depuis 2004, année ou la tradition du champion en titre recevant le premier match de l’année a été instaurée, le détenteur du Superbowl s’est toujours imposé en ouverture de la saison.


Analyse d’avant saison : New Orleans Saints

Dernier volet de la présentation équipe par équipe de la saison 2010. On termine bien-sûr avec les New Orleans Saints, champions en titre .
Les confettis du premier titre de l’histoire de la franchise sont retombées. Les Saints partent maintenant à la conquête d’un doublé que les Patriots sont les derniers à avoir réussi en 2004 et 2005. Pour garder leur couronne, les Saints ont su garder leur effectif quasiment inchangé tout en y ajoutant quelques renforts.

Reggie Bush sera une des armes d'une attaque qui n'en manque pas.
La saison dernière : 13 victoires – 3 défaites. Vainqueurs du Superbowl.
Mouvements à l’intersaison : Sur le papier, ce sont les départs qui sont les plus remarqués. Jammal Brown est un lineman offensif de grand talent mais c’est sans lui que les Saints ont gagné le Superbowl. Jermon Bushrod va donc continuer a faire son job. En défense, Charles Grant part mais Alex Brown devrait combler le vide convenablement. Le départ qui fait le plus mal est celui de Scott Fujita, un linebacker expérimenté qui manquera probablement un peu à la défense. La Draft a par contre permis d’apporter de la profondeur au poste de cornerback avec le choix de Patrick Robinson au premier tour.
Toutes les arrivées : DE Alex Brown (Bears), DE Jimmy Wilkerson (Buccaneers), OLB Clint Ingram (Jaguars).
La Draft : CB Patrick Robinson, OT Charles Brown, TE Jimmy Graham, DT Al Woods, C Matt Tennant.
Les départs : QB Mark Brunell (Jets), RB Mike Bell (Eagles), TE Billy Miller, OT Jammal Brown (Redskins), G Jamar Nesbit, DE Charles Grant (Dolphins), DE Bobby McCray, DT Kendrick Clancy, OLB Scott Fujita (Browns).
Les points forts : La meilleure attaque de la ligue en 2009 sera encore une fois une des plus impressionnantes. Drew Brees est un des meilleurs quarterbacks de la ligue et il est entouré de joueurs de très grande qualité. Le groupe de receveur est fourni et talentueux, la qualité de la ligne est largement au-dessus de la moyenne et le duo de coureur composé de Pierre Thomas et Reggie Bush est excellent et capable aussi bien de courir que de recevoir les passes de Brees. L’attaque des Saints, dans son ensemble, n’a quasiment pas de points faibles.
En défense, New Orleans va encore s’appuyer des arrières de haut vol. Darren Sharper sera encore le leader vétéran du groupe mais les jeunes autour de lui sont tout aussi bons. Jabari Greer et Tracy Porter sont deux excellents corner titulaires et le rookie Patrick Robinson va apporter de l’énergie supplémentaire si l’un d’eux a une baisse de régime. La ligne offensive n’est pas mal non plus. Will Smith est un des meilleurs defensive ends de la ligue et Sedrick Ellis, s’il laisse exploser son potentiel, pourrait un jour devenir une vraie force.
Les points faibles : Jonathan Vilma pourrait se sentir bien seul au milieu de la défense. Après le départ de Fujita, il n’y a plus vraiment de joueurs de qualité pour compléter l’escouade de linebackers. Vilma est un des meilleurs linebackers de la ligue mais il va falloir qu’un des jeunes ou un des anciens remplaçants se révèle sinon les Saints seront faibles en terme de talent dans ce secteur du jeu.
Facteur(s) X : Passée l’euphorie du titre, il faut retomber sur terre et se mettre au travail. L’envie sera donc sûrement le principal facteur de la réussite ou de l’échec cette saison pour les Saints.
En résumé : Les Saints ont été discrets pendant l’été en maintenant en place leur effectif et en ajoutant quelques pièces. Cette équipe est solide dans tous les secteurs et, si la motivation et là, elle est en mesure de remporter un deuxième titre consécutif.

Analyse d’avant saison : Indianapolis Colts

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2010. On continue de remonter le classement de la dernière saison régulière avec les Indianapolis Colts .
Passés à peu de choses du titre, les Colts reviennent cette année avec la même ambition : celle d’aller au bout.

Avec Peyton Manning et Reggie Wayne, l'attaque aérienne sera encore redoutable.
La saison dernière : 14 victoires – 2 défaites. Battus au Superbowl par les Saints.
Mouvements à l’intersaison : Comme d’habitude, on travaille dans la continuité à Indianapolis. Il n’y a pas de raison de chager une équipe qui gagne. Quelques noms connus sont quand même parti cet été comme le lineman offensif Ryan Lijla ou Raheem Brock de l’autre côté de la ligne. Mais quand le staff des Colts laisse partir quelqu’un, c’est souvent parce qu’ils savent qu’ils ont mieux sous la main. La Draft a permis l’arrivée de Jerry Hughes, un excellent pass rusher qui va apporter de l’aide à Dwight Freeney et Robert Mathis.
Toutes les arrivées : OT Adam Terry (Ravens), CB Deshea Townsend (Steelers).
La Draft : DE Jerry Hughes, ILB Pat Angerer, CB Kevin Thomas, G Jacques McClendon.
Les départs : QB Jim Sorgi (Giants), WR Hank Baskett (Eagles), G Ryan Lilja (Chiefs), DE Raheem Brock (Titans), OLB Tyjuan Hagler (Seahawks), OLB Freddie Keiaho (Jaguars), CB/FS Marlin Jackson (Eagles), CB Tim Jennings (Bears), S Aaron Francisco (Panthers), PR T.J. Rushing (Lions).
Les points forts : Peyton Manning. Pas vraiment besoin de développer après ce nom. Le numéro 18 est un des meilleurs quarterback de l’histoire et il sort d’une saison ou il a été couronné. Il va encore diriger magistralement son attaque. Il dispose encore une fois d’une escouade de receveurs impressionnante avec Reggie Wayne, Pierre Garcon, Austin Collie, Anthony Gonzalez et Dallas Clark. Encore une fois, les Colts auront une des meilleures attaques aériennes de la ligue. En défense, Indianapolis va aussi présenter de beaux atouts. Le trio Freeney-Mathis-Hughes va donner des cauchemars aux quarterbacks adverses. Le groupe de linebacker mené par Gary Brackett et Clint Sessions est tout aussi solide, tout comme les lignes arrières qui ne comptent aucune superstar mais que des joueurs de très bonne qualité. Seule inconnue, la santé de Bob Sanders. Le safety, défenseur de l’année en 2008, est plus souvent blessé que sur pied mais de toute façon la défense a largement appris a vivre sans lui.
Les points faibles : Peyton Manning est capable de se débarrasser du ballon a la vitesse de l’éclair. Ça permet à sa ligne offensive de ne pas avoir l’air trop mauvaise. Pourtant les Colts ont de vrais progrès à faire dans le domaine. La blessure de Jeff Saturday, le meilleur joueur de la ligne, pour le début de saison, n’arrange rien. La saison passée, les coureurs ont peiné car cette ligne n’a pas réussi à leur ouvrir la route correctement. En conséquence, les Colts avaient le plus mauvais jeu au sol de la ligue. Avec peu de changements en terme de personnel, il risque donc de ne pas y avoir beaucoup d’amélioration.
L’autre problème des Colts se situe dans la défense contre la course. Les linebackers sont bons pour rattraper les coureurs mais le milieu de la ligne manque de solidité et de poids pour stopper les meilleurs coureurs de la ligue.
Facteur(s) X : Même s’il n’a pas réalisé une exceptionnelle saison 2009, Joseph Addai reste un coureur correct. Donald Brown devrait quant à lui montrer des signes de progrès dans sa seconde saison. Si la ligne leur fait suffisamment de place, ils devraient sûrement aider a améliorer un peu le jeu au sol des Colts et rendre l’attaque encore plus redoutable.

En résumé : Les Colts joueront encore une fois les premiers rôles cette saison et ils font clairement parti des prétendants au titre.

Analyse d’avant saison : San Diego Chargers

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2010. On continue de remonter le classement de la dernière saison régulière avec les San Diego Chargers .
Après un nouvel échec en playoffs la saison dernière, les Chargers repartent à l’assaut du titre mais avec beaucoup plus de changement que la saison dernière. Et certains polémiques continuent d’obscurcir l’avenir de l’équipe.

Philip Rivers est devenu l'an dernier le leader incontesté de l'attaque des Chargers.
La saison dernière : 13 victoires – 3 défaites. Éliminés eau deuxième tour des playoffs par les Jets.

Mouvements à l’intersaison : LaDainian Tomlinson parti, Ryan Mathews est le nouveau coureur vedette des Chargers. Une page se tourne mais Tomlinson avait montré de sérieux signes de ralentissement en 2009. Autre départ, pas vraiment compensé celui là, celui du nose tackle Jamal Williams. A 34 ans, il sortait d’une saison ou il n’avait joué qu’un seul match à cause d’une blessure mais son expérience pourrait faire défaut. Le vrai problème des Chargers cet été a surtout été celui des joueurs qui ne sont pas parti… mais qui ne sont pas revenu non plus. Vincent Jackson et Marcus McNeill n’ont toujours pas signé de nouveau contrat et rien ne laisse penser que cela pourrait arriver prochainement. Ces deux absences sont graves puisque Jackson était le meilleur receveur de San Diego l’an passé et McNeill a toujours été solide dans la protection du coté aveugle de Philip Rivers. Leur retour serait un vrai plus.
Toutes les arrivées : WR Josh Reed (Bills), TE Randy McMichael (Rams), OT Tra Thomas (Jaguars), CB Nathan Vasher (Bears), CB Donald Strickland (Jets).
La Draft : RB Ryan Mathews, ILB Donald Butler, SS Darrell Stuckey, NT Cam Thomas.
Les départs : QB Charlie Whitehurst (Seahawks), RB LaDainian Tomlinson (Jets), RB Michael Bennett (Raiders), WR Kassim Osgood (Jaguars), TE Brandon Manunaleuna (Bears), C Eric Ghiaciuc (Patriots), NT Jamal Williams (Broncos), NT Ian Scott, ILB Tim Dobbins (Dolphins), CB Antonio Cromartie (Jets), SS Kevin Ellison (Seahawks).
Les points forts : Sans vraiment faire de bruit, Philip Rivers s’est doucement fait une place parmi les meilleurs quarterbacks de la ligue. Il avait la troisième meilleure évaluation de la NFL l’an passé alors que Tomlinson lui a transmis le flambeau de leader de l’attaque. Encore une fois, il sera l’homme de base de l’escouade offensive.
Les points faibles : La défense des Chargers ne fait plus aussi peur qu’il y à quelques années. Loin du joueur flamboyant de ses premières années, Shawne Merriman ne semble pas vraiment se remettre totalement de sa grave blessure au genou. Et autour de lui, rien de vraiment solide n’apparait. Seul Shaun Phillips est un gage de sûreté. Il est le meilleur joueur de cette défense et le seul capable de mettre la pression de manière consistante sur le quarterback adverse. Pour le reste, la ligne offensive va reposer sur un nose tackle rookie et les lignes arrières sont portées par un bon Quentin Jammer mais pas grand monde autour.
Facteur(s) X : Les problèmes de contrat de Vincent Jackson et Marcus McNeill sont à l’origine de beaucoup d’inconnues pour l’attaque des Chargers. Privée de son homme de base, la ligne offensive reste très solide mais quel sera son niveau ? Le rookie Ryan Mathews espère qu’elle tiendra et qu’elle lui permettra de justifier sa sélection haut dans la Draft. En l’absence de Vincent Jackson, les autres receveurs vont devoir élever leur niveau de jeu. Antonio Gates est cible ultra fiable qui donnera de la stabilité à Rivers mais Malcolm Floyd et surtout Buster Davis vont devoir progresser.
En résumé : Après un été mouvementé en interne, les Chargers entament la saison dans l’incertitude. Heureusement pour eux, leur division reste très faible et ils devraient pouvoir se qualifier pour les playoffs sans trop de soucis. Ensuite, avec une défense aussi moyenne, ça pourrait être dur d’aller loin.

Analyse d’avant saison : Minnesota Vikings

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2010. On continue de remonter le classement de la dernière saison régulière avec les Minnesota Vikings.
Brett Favre est de retour avec un goût d’inachevé. Après avoir échoué aux portes du Superbowl l’an dernier, lui et ses coéquipiers vont tenter de prendre leur revanche et, cette fois, d’aller jusqu’au bout.

Brett Favre a encore une fois été le principal centre d'attention cet été dans le Minnesota.
La saison dernière : 12 victoires – 4 défaites. Éliminés en finale de conférence NFC par les Saints.
Mouvements à l’intersaison : L’enjeu de l’été était bien-sûr le retour de Brett Favre. Au terme d’une nouvelle saga, le numéro 4 a fini par revenir. Et finalement, rien n’a vraiment changé à Minnesota pendant l’intersaison. Le seul départ important est celui de Chester Taylor qui aidait bien Adrian Peterson dans le jeu au sol.
Toutes les arrivées : RB Ryan Moats (Texans), DE Michael Montgomery, CB Lito Sheppard (Jets).
La Draft : CB/FS Chris Cook, RB Toby Gerhart, DE Everson Griffen, G Chris Degeare, ILB Nathan Triplett.
Les départs : RB Chester Taylor (Bears), OT Artis Hicks (Redskins), CB Karl Paymah (49ers).
Les points forts : La ligne défensive des Vikings est peut-être la meilleure de la ligue. Jared Allen est un defensive end exceptionnel. L’an passé il a encore totalisé plus de 14 sacks. De l’autre coté de la ligne, Ray Edwards est également un excellent joueur et entre ces deux la se dressent les montagnes Kevin et Pat Williams. Troisièmes contre la course l’an dernier, les violets sont aussi un cauchemar pour les quarterbacks adverses qui jouent le plus souvent face à une pression de tous les instants. Derrière, le groupe de linebackers n’est pas aussi talentueux mais il profite bien des qualités de la ligne et rend le Front 7 redoutable.
En attaque, Brett Favre est donc de retour. Même s’il y a toujours la crainte de la saison (et de l’interception) de trop, Favre a montré l’an passé qu’il peut apporter énormément à cette attaque en signant une des meilleures saisons de sa carrière. Il devrait encore bien aider cette escouade. Au sol, pas de problèmes non plus. Adrian Peterson est toujours, avec Chris Johnson, un des deux meilleurs coureurs de la ligue.
Les points faibles : La ligne offensive est loin d’être à la hauteur du reste de l’attaque. Les joueurs qui la composent sont vieillissants ou en dessous de la moyenne. Cela pourrait poser un vrai problème puisque Favre n’est plus un jeune homme et qu’il vaudrait mieux protéger sa cheville opérée cet été. En défense, c’est du coté des lignes arrières qu’il y a des soucis. Antoine Winfield prend de l’âge et se blesse souvent tandis que Cedric Griffin se remet encore d’une grave blessure au genou. Derrière ces deux là, Minnesota n’a pourtant pas beaucoup d’options et l’effectif ne compte pas non plus de safety de très grande qualité.
Facteur(s) X : La blessure de Sidney Rice a porté un grand coup à l’escouade de receveurs des Vikings. Pour ne rien arranger, Percy Harvin est toujours embêté par ses migraines. Heureusement, il reste toujours Bernard Berrian et Visante Shiancoe, ce dernier étant notamment une des révélations de l’année dernière. L’absence de Rice n’est pas une bonne nouvelle mais il faut se rappeler que c’est avec l’arrivée de Favre qu’il s’est révélé l’an dernier. En son absence, un autre pourrait profiter des passes du numéro 4 pour exploser. Il vaudrait mieux que ça soit le cas, ou au moins que tous les autres receveurs élèvent un peu leur niveau, pour que le jeu aérien de l’équipe puisse rester aussi efficace que l’an dernier.
En résumé : Malgré quelques incertitudes de poids dans la ligne et les receveurs, les Vikings disposent encore d’un effectif très fort porté par une défense et un jeu au sol redoutables. La différence se fera probablement sur le niveau de Brett Favre. Si le quarterback se montre aussi magique que l’an dernier dans son jeu et sa capacité à rendre les autres meilleurs, alors les violets peuvent rêver de titre.

source: nfl actu
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 10/09/2010, 17:43:52
Message #35


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Semaine 1 : Ce qu’il faut retenir du match de jeudi

New Orleans Saints – Minnesota Vikings : 14 – 9
Les choses sérieuses ont commencé et le champion a répondu présent. Mais si les Saints ont gagné, ils ne l’ont pas fait dans leur style habituel. Habitués à prendre leurs adversaires de vitesse avec leur attaque de feu, les joueurs de la Nouvelle Orléans se sont cette fois imposé grâce à leur défense et leur jeu au sol.
C’est pourtant bien en attaque que les choses ont commencé. Sur leur premier drive, les champions en titre vont droit au but. Drew Brees (27/36, 237 yards, 1 TD) trouve ses receveurs pour de gros gains et c’est Devery Henderson qui recoit la première passe de touchdown de la saison. Ensuite, les choses se resserrent et la défense prend le pas. Des deux côtés. Brees a passé pour 77 yards sur son premier drive, il n’avance plus que de 68 yards sur les 4 drives suivant. Brett Favre (15/27, 171 yards, 1 TD, 1 int) est intercepté mais les dommages sont limités puisque Garrett Hartley manque le field goal sur la série suivante. Minnesota s’appuie surtout sur Adrian Peterson (19 courses, 87 yards – 3 réceptions, 14 yards) tandis que les Saints font l’inverse et ne courent qu’à trois reprises en première mi-temps.
Les choses ne se débloquent qu’avant la mi-temps pour les Vikings. Favre trouve Visante Shiancoe (4 réceptions, 76 yards, 1 TD) plein centre pour un long gain. Les deux hommes récidivent sur l’action suivante pour un touchdown. L’extra point est bloqué, 9 à 7 pour Minnesota à la mi-temps.
Au retour des vestaires, la défense des Saints prend les choses en main. Au cours des deux derniers quart-temps, les Vikes’ ne réussissent que deux first down et ne progresse donc plus. Brett Favre semble avoir du mal à trouver ses receveurs. Visante Shiancoe semble pour le moment être la seule cible avec qui il est à l’aise. Greg Camarillo (1 réception, 29 yards) semble aussi avoir les faveurs de Favre mais il n’a étonnement pas été utilisé avant la fin du match. L’absence de Sidney Rice s’est vraiment fait sentir.
Pendant que la défense tenait Minnesota, c’est le jeu au sol qui a permis au champion de conserver l’avantage. Lorsqu’on lui a mis le ballon dans les mains, Pierre Thomas (19 courses, 71 yards, 1 TD – 3 réceptions, 15 yards) s’est montré efficace et a apporté de l’équilibre à l’attaque. Sur la première possession des Saints dans le 3e quart, il touche 6 fois le ballon et inscrit le touchdown qui redonne l’avantage à son équipe. Thomas sera ensuite, grâce à son efficacité au sol, celui qui va permettre aux Saints de manger le chrono pour s’imposer.
A noter que les Saints auraient pu prendre un avantage plus grand à deux reprises en quelques seconde à un peu plus de 9 minutes de la fin. Robert Meachem (3 réceptions, 33 yards) a laissé échapper une passe dans la end zone et sur l’action suivante Garrett Hartley a manqué un field goal de 32 yards qui aurait donné 8 points d’avance à son équipe. Sur le drive suivant, Favre avait donc l’occasion de mener son équipe vers un touchdown de la victoire. Mais la défense de New Orleans a fait bloc pour récupérer le ballon avant que l’attaque ne mange le chrono jusqu’au coup de sifflet final.
Pour la 7e fois consécutive, le champion en titre s’impose donc lors du premier match de la saison.

source: nfl actu
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 13/09/2010, 00:08:13
Message #36


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Semaine 1 : Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche (19h)

Le premier dimanche de la saison n’a pas manqué d’action et de belles performances dès la première série de matchs. Premier gros événement, la victoire des Texans sur les Colts. Matt Schaub et ses coéquipiers montrent tout de suite qu’il faudra compter sur eux cette saison. Les Patriots aussi ont montré qu’ils sont toujours des prétendants au titre. Une catégorie à laquelle espère se joindre les Giants et les Titans qui ont bien commencé leur saison. Ce qu’il faut retenir de ces matchs et des autres qui ont eu lieu en début de soirée, c’est ici que ça se passe.

Malgré tous ses efforts, Peyton Manning n'a pas pu empêcher la défaite des siens.

Houston Texans – Indianapolis Colts : 34 – 24
Les Texans ont réussi à battre les Colts ! Et le plus étonnant, c’est surtout que ca n’est pas sur son jeu dans les airs que Houston s’est principalement reposé. C’est Arian Foster qui a fait la différence grâce à une exceptionnelle performance au sol : 33 courses, 231 yards et 3 touchdowns. En comparaison, les prestations de Matt Schaub (9/17, 107 yards, 1 TD, 1 int) et Andre Johnson (3 réceptions, 33 yards) semblent bien légères.
Les Colts ont fait tout le contraire en ne se reposant quasiment que sur la passe. Peyton Manning a eu énormément de travail (40/57, 433, 3 TD) et il l’a bien fait. Mais Foster était simplement inarrêtable en deuxième mi-temps et il a permis à son équipe de garder l’avance obtenue en début de match. La course aux playoffs des Texans est lancée de la plus belle des manières.
Buffalo Bills – Miami Dolphins : 10 – 15
Seulement 166 yards au total pour une attaque des Bills qui a peine face à la bonne défense des Dolphins menée par un bon Carlos Dansby (8 plaquages, 1 sack). Avec seulement 6 yards en… 7 courses, le rookie CJ Spiller n’a pas apporté l’étincelle espérée. Fred Jackson (4 courses, 19 yards) et Marshawn Lynch (3 courses, 13 yards) ont fait ) peine mieux. Trent Edwards n’a pas fait de faute (18/34, 139 yards, 1 touchdown) mais comme souvent il n’a pas gagné beaucoup de yards par rapport à son nombre de passes. Les Dolphins ont fait à peine mieux en attaque. Ronnie Brown a inscrit le seul touchdown de l’équipe. Le reste des points est venu sur des field goal et un safety. Pour son premier match officiel avec les Dolphins, Brandon Marshall a capté 8 ballons pour 53 yards.

Jacksonville Jaguars – Denver Broncos : 24 – 17
Même s’il a été acclamé par les fans (adversaires ce soir) de sa Floride natale, Tim Tebow n’a pas fait d’étincelles pour ses débuts en NFL. Deux courses et autant de yards gagnés pour l’ancien de Florida. Les deux équipes se sont suivi de près pendant tous le match. Les Jags’ ont ouvert les hostilités avec un touchdown. Les Broncos ont répondu avec un touchdown. A chaque fois que Jacksonville a marqué, Denver a répondu. Jusqu’à 8 minutes de la fin lorsque David Garrard (16/21, 3 TD) a trouvé Kassim Osgood pour le touchdown de la gagne. Maurice Jones-Drew a rassuré sur ses possibilités physiques avec un match à 23 courses pour 98 yards et 3 réceptions pour 15 yards. Brandon Lloyd a été le joueur le plus en vue du coté de Denver avec 117 yards en 5 réceptions.

Wes Welker a prouvé que sa blessure au genou n'est déjà plus qu'un mauvais souvenir.

New England Patriots – Cincinnati Bengals : 38 – 24
Un accident de voiture ? Quel accident de voiture ? Tom Brady va très bien (25/35, 258 yards, 3 TD). Une blessure au genou ? Quelle blessure au genou ? Wes Welker est bien de retour (8 réceptions, 64 yards, 2 TD). Les deux hommes ont mené le départ canon des Patriots qui se sont vite retrouvés détachés 24 à 0 après un touchdown défensif de Gary Guyton suite à une interception. Les Bengals de Carson Palmer (34/50, 345, 2 TD, 1 INT) et Ochocinco (12 rec, 159 yards, 1 TD) sont bien revenus mais trop tard. Terrell Owens n’a pas chômé non plus avec 53 yards gagnés en 7 réceptions. A noter chez les Patriots l’émergence du seconde année Brandon Tate avec 4 réceptions et 36 yards ce soir.

Pittsburgh Steelers – Atlanta Falcons : 15 – 9 (après prolongation)
La première soirée des Steelers sans Ben Roethlisberger a été très difficile. Incapables de progresser en attaque, les Steelers ont aussi fermé les portes en défense. Résultat : un match fermé jusqu’aux derniers instants et une course de 50 yards de Rashard Mendenhall qui a donné la victoire à Pittsburgh en prolongation. Les noirs et jaune auraient pu boucler le match plus tôt mais Jeff Reed a manqué un field goal de 40 yards à 43 secondes de la fin du temps réglementaire. La position favorable de Reed était notamment due à une interception de Troy Polamalu quelques instants plus tôt. Dennis Dixon (18/26, 236 yards, 1 int) n’a pas été toujours serein et les Steelers se sont surtout reposés sur Rashard Mendenhall (22 courses, 120 yards, 1 TD) pour progresser. Pour les Falcons, si Roddy White (13 réc, 111 yards) est une satisfaction, Michael Turner (19 courses, 42 yards) est plutôt une déception. Matt Ryan (27/44, 252 yards, 1 int) regrettera sûrement l’interception de Polamalu alors qu’il avait l’occasion de mener son équipe à un drive de la victoire.

Tennessee Titans – Oakland Raiders : 38 – 13
Il y a des soirs ou tout fonctionne. C’était un de ces soirs pour Tennessee. Vince Young : 13/17, 154 yards, 2 TD. Chris Johnson : 27 courses, 142 yards, 2 TD. Pour la défense : 4 sacks, 1 interception, 1 fumble récupéré. Les Raiders ont marqué les 3 premiers points du match mais ils en ont encaissé 24 de suite après et n’ont jamais inquiété les Titans. La bonne nouvelle pour les Raiders, c’est la belle soirée de Darren McFadden (18 courses, 95 yards et 6 réceptions pour 55 yards et 1 TD) qui semble enfin devenir le running back explosif que les Raiders pensaient avoir Drafté au premier tour de la Draft il y a 2 ans.

Matt Stafford le bras en écharpe, c'est déjà une mauvaise nouvelle pour les Lions.

Chicago Bears – Detroit Lions : 19 – 14

Sale soirée pour Detroit. Non seulement les Lions ont perdu Matt Stafford sur une blessure à l’épaule au cours du deuxième quart temps, mais, en plus, il vont peut-être avoir l’impression de s’être fait voler le match. A 25 secondes de la fin, sur une longue passe, Calvin Johnson semble avoir capté le ballon dans la end zone et être retombé en possession du ballon avant de le relacher. Mais les arbitres ne vont finalement pas accorder le touchdown. Le problème, c’est que Johnson a tenu le ballon à une main dans sa chute et qu’il s’est appuyé dessus en fin de descente. Une décision très très litigieuse qui laissera un goût amer aux Lions. Les Bears ont quand même fait de belles choses pour aller chercher la victoire. Jay Cutler (23/35, 372 yards, 2 TD, 1 int) a été relativement efficace mais c’est surtout un Matt Forte retrouvé (17 courses, 50 yards et 7 réceptions pour 151 yards et 2 TD) qui a porté son équipe vers le succès.

New York Giants – Carolina Panthers : 31 – 18

Eli Manning a lancé trois interceptions. Ca serait catastrophique s’il n’avait pas compensé avec 3 passes de Touchdown. A chaque fois, c’est Hakeem Nicks (4 réc, 75 yards, 3 TD) qui était à la réception de ces passes. Le trois était le chiffre du jour puisque c’est aussi le nombre d’interceptions lancées par Matt Moore (14/33, 182 yards, 1 TD, 3 int). Le jeu au sol des Panthers, qui faisait référence ces deux dernières années, a été très limité avec 62 yards pour DeAngelo Williams et seulement 12 yards pour Jonathan Stewart. Les Panthers ont bien tenu le rythme en première mi-temps mais ils ont lâché prise offensivement en au retour des vestaires ou leurs seuls points sont arrivés sur un safety. Matt Moore a complètement explosé dans le dernier quart ou il a été intercepté sur deux séries consécutives avant de perdre le ballon sur un fumble sur la série suivante. Après un nouveau fumble, récupéré celui là, sur le snap suivant, Moore a laissé sa place à Jimmy Clausen pour les dernières actions offensives des Panthers.

Tampa Bay Buccaneers – Cleveland Brows : 17 – 14
Les fans des Browns ont espéré pendant un peu moins de deux quart temps. Et puis Jake Delhomme est redevenu Jake Delhomme. Il s’est donc mis à lancer des interceptions. La première, juste avant la mi-temps, a placé les Bucs’ à trois yards de la ligne pour un touchdown facile qui leur a permis de revenir à 4 points. Josh Freeman (17/28, 182 yards, 2 TD, 1 int) a ensuite mené les siens vers la end zone pour la seconde fois pour passer devant dans le dernier quart-temps. Sur le drive suivant, Delhomme (20/37, 227 yards, 1 TD, 2 int) a continué sa décomposition en lancant 2 passes incomplètes et une nouvelle interception. Les Bucs’ n’ont pas aggravé le score mais il n’en avaient pas besoin. Les derniers drives des Browns n’ont rien donné à part une pluie de passes qui n’ont pas trouvé preneur.

source: nfl actu. com
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 23/09/2010, 01:28:28
Message #37


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Dur à croire mais vrai : les Buccaneers, les Bears et les Chiefs ont désormais un bilan de deux victoires pour zéro défaites. Encore plus dur à croire : les Vikings et les Cowboys n’ont toujours pas gagné en 2010. Au terme d’une première partie de soirée riche en fin de match à suspense et en sensations, les surprises de la semaine 1 ont confirmé leur bonne forme et les favoris bousculés ont confirmé qu’ils sont encore loin de leur efficacité maximum. A noter aussi la seconde victoire des Steelers sans Ben Roethlisberger grâce à une défense encore une fois exceptionnelle. Voici tout ce qu’il faut retenir des premiers matchs de la semaine 2 :

Mauvaise soirée pour Favre : 3 interceptions et une défaite.
Minnesota Vikings (0-2) – Miami Dolphins (2-0) : 10 – 14
Brett Favre avait une occasion de signer un drive de la victoire à moins de deux minutes de la fin. Au lieu de ca, sa dernière passe, sur une 4e et 7 s’est écrasée au sol. Sur la possession suivante, les Dolphins n’ont plus eu qu’à faire tourner l’horloge jusqu’à leur deuxième victoire de la saison. Les Vikings ont connu un match difficile en attaque. Brett Favre (22/36, 225 yards, 3 int) a été intercepté 3 fois et Adrian Peterson (28 courses, 145 yards, 1 TD) a été celui qui a vraiment tenu la baraque. Si les Vikes’ sont resté dans le match jusqu’au bout, c’est surtout grâce à la maladresse de Ricky Davis et Ronnie Brown qui ont chacun perdu un fumble à des moments ou leur équipes semblait prendre le large. La défense de Miami a été exemplaire. En plus d’intercepter Favre à trois reprises, elle a stoppé Peterson sur une 4e et 1 yard à 1 yard de la end zone alors qu’il aurait pu inscrire le touchdown de la gagne à 2mn21 de la fin du match. Dans le 3e quart temps, les défenseurs des Dolphins avaient réussi à arracher le ballon des mains de Favre dans sa end zone avant de le recouvrir pour un touchdown défensif.
A noter : Percy Harvin a quitté le match a cause d’une blessure à la hanche.

Green Bay Packers (2-0) – Buffalo Bills (0-2) : 34 – 7
S’ils ont eu un peu de mal à finir en beauté leurs premiers drives, les Packers ont ensuite tranquillement empilés les points sans jamais être inquiétés. Même sans vrai appui au sol, Aaron Rodgers (19/29, 255 yards, 2 TD) a passé une bonne soirée, tout comme Jermichael Finley (4 rec, 103 yards). Pas vraiment une bonne soirée par contre pour Trent Edwards (11/18, 102 yards, 2 int). La seule satisfaction du jour pour Buffalo vient du retour en forme de Marshawn Lynch qui a parcouru 64 yards en 17 courses avec quelques beaux coups d’éclats.

Cleveland Browns (0-2) – Kansas City Chiefs (2-0) : 14 – 16
Tout s’est joué à quelques centimètres. A 2 minutes de la fin, avec l’avantage, les Chiefs décident de tenter leur chance sur 4e et 1 yard pour garder le ballon et manger le chrono. Thomas Jones (22 courses, 83 yards) se jette et après mesure, les arbitres constatent que le ballon a passé la ligne de first down pour quelques centimètres. Ça suffit pour assurer la victoire des Chiefs. Menés 14 à 10 à la mi-temps suite à des touchdowns de Peyton Hillis (8 courses, 35 yards, 1 TD) et Josh Cribbs (3 rec, 74 yards, 1 TD), les Chiefs n’ont pas laissé les Browns marquer le moindre point en seconde mi-temps. Deux field goal ont ensuite suffit à assurer la victoire. Matt Cassel (16/28, 176 yards, 2 int) peut remercier sa défense tant sa prestation n’a pas été à la hauteur de celle d’un joueur a plus de 10 millions de dollars.

Jay Cutler a été un des bourreaux des Bears.

Dallas Cowboys (0-2) – Chicago Bears (2-0) : 20 – 27
Du jeu au sol ? Il n’y en a quasiment pas eu dans ce match. Marion Barber, le meilleur coureur de la rencontre, n’a parcouru que 31 yards. C’est dans les airs que tout s’est passé. Et c’est Jay Cutler qui s’en ai le mieux sorti avec un superbe 21/29 pour 277 yards et 3 touchdowns. Le quarterback des Bears a bien distribué le ballon a ses receveurs dont un touchdown à Devin Hester (4 rec, 77 yards, 1 TD) auteur sur l’action d’une superbe réception à une main. Sa défense l’a bien aidé en interceptant deux fois Tony Romo (34/51, 374 yards, 1 TD, 2 int) et un volant un fumble à Roy Williams. Miles Austin a aussi signé un match exceptionnel (10 rec, 142 yards) mais en vain. Les Cowboys sont revenu fort en fin de match mais trop tard. Menés de 7 points, ils n’ont pas récupéré l’onside kick tenté et laissé les Bears faire tourner le chrono jusqu’à la victoire, la deuxième de la saison. Pour les Cowboys, c’est déjà la crise. Alors que beaucoup les voyaient au Superbowl il y a quelques semaines, ils ont perdu leurs deux premiers matchs.

Atlanta Falcons (1-1) – Arizona Cardinals (1-1) : 41 – 7
Les Cardinals n’ont fait illusion que pendant un quart temps et demi. Au milieu de la seconde période, Tim Hightower a dynamité la défense des Falcons pour un touchdown sur une course de 80 yards. Ensuite, plus rien. Derek Anderson (17/31, 161 yards, 2 int) n’a pas réussi à mener son attaque. Les Falcons ont dominé cette rencontre sans soucis malgré la blessure à l’aine de Michael Turner. Jason Snelling a parfaitement pris le relais avec 129 yards et 2 touchdowns en 24 courses. Matt Ryan (21/32, 225 yards, 3 TDs) a aussi été parfait. La déroute des Cardinals a été telle que le rookie Max Hall a pris le relais d’Anderson en fin de match. Le temps pour lui de réussir deux passes : une pour un de ses receveurs, l’autre pour un défenseur adverse.

Carolina Panthers (0-2) – Tampa Bay Buccaneers (2-0) : 7 – 20
Rien ne va plus à Carolina. Après avoir lancé une interception et perdu un fumble, le peu productif Matt Moore (6/16, 125 yards, 1 TD, 1 int) a été envoyé sur le banc dans le quatrième quat-temps. Le rookie Jimmy Clausen (7/13, 59 yards, 1 int) n’a pas fait beaucoup mieux tandis que le duo DeAngelo Williams (17 courses, 54 yards) et Jonathan Stewart (8 courses, 43 yards) n’a toujours pas retrouvé l’efficacité des deux dernières saisons. Ca s’est beaucoup mieux passé pour les Bucs’ qui, en plus de retrouver une défense solide, voient leurs jeunes pousses progresser à vitesse grand V. Josh Freeman (12/24, 178 yards, 2 TD) n’a pas fait d’erreur et le receveur rookie Mike Williams (2 rec, 54 yards, 1 TD) a encore marqué. Cela faisait 5 ans que les Buccaneers n’avaient pas gagné leurs deux premiers matchs de l’année.

Première titularisation depuis près de 4 ans réussie pour Michael Vick qui a mené les Eagles à la victoire.

Detroit Lions (0-2) – Philadelphia Eagles (1-1) : 32 – 35
Alors que les Eagles semblaient largement détachés, comptant jusqu’à 18 points d’avance au milieu du dernier quart, les Lions sont revenus à 3 points à 1mn50 du terme avant de recouvrir l’onside kick et de se donner l’occasion d’égaliser ou de passer devant. Malheureusement pour eux, ils n’ont pas réussi à progresser et on du rendre le ballon après une quatrième tentative manquée. Si c’est la défense des Eagles qui a assuré la victoire, l’attaque a aussi largement brillé. Michael Vick n’a pas manqué le rendez-vous pour sa première titularisation depuis presque 4 ans avec un match très solide : 21/34, 284 yards, 2 TDs et 7 courses pour 37 yards. Grâce à ses esquives ou ses courses, Vick a parfois permis aux Eagles de poursuivre des séries offensives qui semblaient compromises. LeSean McCoy (16 courses, 120 yards, 3 TDs) est l’autre grand bonhomme de ce match.

Cincinnati Bengals (1-1) – Baltimore Ravens (1-1) : 15 – 10
Les deux dernières actions de Joe Flacco se sont terminées par un sack et une interception. Le symbole d’une rencontre ultra-défensive ou les Bengals n’ont pas réussi le moindre touchdown tout en réussissant à s’imposer grâce à 5 field goal de Mike Nugent. La défense des Ravens n’a donc toujours pas encaissé le moindre touchdown cette saison mais cette performance n’a pas été suffisante pour compenser la catastrophique journée de Joe Flacco (17/39, 154 yards, 1 TD, 4 int) qui a été intercepté 4 fois. Carson Palmer (16/35, 167 yards) n’a pas été exceptionnel mais il a au moins eu le mérite de garder le ballon dans cette vraie bataille de tranchées.

Tennessee Titans (1-1) – Pittsburgh Steelers (2-0) : 11 – 19
On ne gagne pas un match en perdant 7 ballons. Les Titans ont perdu 7 ballons. Ils ont perdu.Vince Young (7/10, 66 yards, 2 int) a été intercepté 2 fois, Kerry Collins (17/25, 149 yards, 1 TD, 1 int) l’a ensuite remplacé pour tenter de faire mieux mais il a aussi été capté par la défense une fois. Trois interceptions pour deux quarterbacks auxquelles les Titans ont ajouté 4 fumbles perdus. La defense des Steelers a donc été impériale. Elle a même fait taire Chris Johnson qui n’a gagné que 34 yards en 16 courses, la première fois depuis 12 matchs qu’il ne franchit pas la barre des 100 yards. Dans ces conditions, Pittsburgh n’a pas eu à forcer en attaque. Et ca tombe bien car Dennis Dixon (4/6, 18 yards) a quitté le match avec une entorse du genou au cours du 2e quart temps et a laissé sa place à Charlie Batch qui n’a pas réussi à mener son équipe au moindre touchdown. Jeff Reed a assuré le scoring au pied. Le seul touchdown des Steelers a été inscrit en tout début de match, sur le coup d’envoi, avec un retour de 89 yards d’Antonio Brown.

La deuxième partie de soirée a été intense. Si certains matchs ont été plutôt dénués de suspense, les deux grosses affiches ont tenu leurs promesses. Dans le choc entre les Patriots et les Jets, Mark Sanchez a enfin réussi à donner du rythme à son attaque au cours d’une seconde mi-temps menée de main de maitre par son équipe qui s’impose face à l’ennemi New England et du même coup se rassure.
Pour le suspense, c’est surtout du coté de Washington qu’il fallait aller. Les Redskins et les Texans se sont livré une lutte mémorable ou les deux quarterbacks ont rivalisé de grosses performances pour finalement être départagés en prolongation. Un exercice ou les Texans se sont imposés pour la première fois de l’histoire de la franchise.

Braylon Edwards a répondu présent dans les moments chauds.

New York Jets (1-1) – New England Patriots (1-1) : 28 – 14
Dominateurs en première mi-temps avec deux touchdowns inscrits, les Patriots n’ont rien pu faire dans la deuxième partie du match face à une défense féroce et surtout une attaque des Jets qui a enfin montré de l’explosivité. Mark Sanchez (21/30, 220 yards, 3 TDs) a réussi un des meilleurs matchs de sa carrière. Il n’avait d’ailleurs jamais lancé autant de passes de touchdown dans sa carrière NFL. Il a été bien aidé par un Braylon Edwards (5 rec, 45 yards, 1 TD) bien présent dans les moments chauds, un Dustin Keller (7 rec, 115 yards, 1 TD) toujours aussi fiable et un LaDainian Tomlinson (11 courses, 76 yards et 4 réceptions pour 26 yards) qui refuse de vieillir. Dominateurs pendant toute la seconde mi-temps, les Jets n’ont plus été inquiété à partir du moment ou ils ont pris la tête. Pour la première fois de sa carrière, Tom Brady (20/36, 248 yards, 2 TDs, 2 int) a même lancé deux interceptions dans un match contre les Jets. Le jeu au sol des Pats a été inexistant. Seuls points positifs pour eux, les 6 réceptions pour 101 yards du tight end rookie Aaron Hernandez et le superbe touchdown de Randy Moss sur une réception à une main.
A noter : Darrelle Revis a quitté le match avant la mi-temps avec une douleur à l’ishio-jambier qui l’avait fait souffrir pendant la semaine.

Denver Broncos (1-1) – Seattle Seahawks (1-1) : 31 – 14
Tout a parfaitement fonctionné pour les Broncos qui se sont très vite détachés pour mener 17-0 à la mi-temps. Les Seahawks n’ont jamais sorti la tête de l’eau et il n’ont pu que sauver l’honneur dans la deuxième partie du match. La star de la soirée s’appelle Demaryius Thomas. Pour son premier match en NFL; le receveur a cumulé 8 réceptions pour 97 yards et 1 touchdown. Il a été bien servi par un bon Kyle Orton (25/35, 307 yards, 2 TDs) et complété par un Knowshon Moreno (24 courses, 51 yards, 1 TD et 4 rec pour 67 yards) enfin en forme. Parmi les problèmes de Seattle dimanche, il y avait les pertes de balle. Un des receveurs a perdu un fumble tandis que Matt Hasselbeck a été intercepté 3 fois.

Oakland Raiders (1-1) – Saint Louis Rams (0-2) : 16 – 14
L’ère Jason Campbell (8/15, 87 yards, 1 int) est peut-être déjà terminée à Oakland. A la mi-temps, le quarterback des Raiders a été remplacé par Bruce Gradkowski (11/22, 162 yards, 1 TD, 1 int) qui a mené l’équipe à la victoire. Plus que l’effet Gradkowski, c’est surtout la montée du niveau de la défense et l’excellent match de Darren McFadden (30 courses, 145 yards) qui ont bien aidé Oakland à battre les faibles Rams. En deuxième mi-temps, les Raiders ont marqué 2 field goal et un touchdown, de quoi prendre un avantage décisif fasse à une équipe des Rams qui a eu du mal en attaque malgré un Steven Jackson omniprésent (19 courses, 75 yards et 4 réceptions pour 50 yards) et un Sam Bradford correct (14/25, 167 yards, 2 TDs, 1 int).

Matt Schaub a été l'auteur d'une performance énorme pour aider son équipe à l'emporter.

Washington Redskins (1-1) – Houston Texans (2-0) : 27 – 30 (après prolongation)
Les grandes équipes peuvent gagner des matchs qui semblent perdu. Les Texans ressemblent de plus en plus à une grande équipe. Largement menés, les Texans ont marqué les 17 derniers points du temps règlementaire pour arracher la prolongation. Au cours de la période supplémentaire, ils ont su se montrer patient et ils ont préféré tenter un punt plutôt qu’un long et difficile field goal. Ils ont ensuite su défendre correctement pour forcer les Redskins a tenter un long field goal. Un coup de pied de 53 yards réussi par Graham Gano mais pour rien car Houston avait demandé un temps-mort juste à temps. Une entourloupe qui a visiblement déstabilisé le kicker qui rate son coup lors de la seconde tentative, celle qui compte. Sur la possession suivante, Matt Schaub (38/52, 497 yards, 3 TDs, 1 int) et les siens progressent méthodiquement jusqu’à se retrouver à portée de field goal et laisser Neil Rackers leur gagner le match. Une belle empoignade prolongée ou les statistiques sont forcément impressionnantes. Comme Schaub, Donovan McNabb (28/38, 426 yards, 1 TD) a dépassé la barre des 400 yards. Coté Houston, Andre Johnson (12 réceptions, 158 yards, 1 TD) et Kevin Walter (11 rec, 144 yards, 1 TD), décisif en prolongation, ont été les grands bénéficiaires de la belle soirée de leur quarterback. Arian Foster (19 courses, 69 yards) a été plus discret que la semaine dernière.

La dernière rencontre de la soirée était une réunion de famille. Pour la deuxième fois de leur carrière, Peyton et Eli Manning se sont rencontrés sur un terrain NFL. Et ce sont les Colts de Peyton qui se sont facilement imposés dans ce deuxième Manning Bowl.

Pour la deuxième fois, Eli Manning a du s'incliner face à son ainé.

Indianapolis Colts (1-1) – New York Giants (1-1) : 38 – 14
Du suspense, il n’y en a pas vraiment eu dimanche soir à Indianapolis. Rapidement devant, les Colts n’ont jamais regardé dans le rétroviseur pour largement distancer les Giants et mener 24-0 à la mi-temps. Malgré un sursaut d’orgueil dans la deuxième partie du match, les Giants n’ont jamais été dans le coup. Leur premier problème, c’est qu’ils n’ont pas réussi à tenir l’attaque d’Indianapolis, déchainée au cours de ce match. Non seulement Peyton Manning (20/26, 255 yards, 3 TDs) a été égal à lui même mais en plus il a pu compter sur un jeu au sol solide de Joseph Addai (20 courses, 92 yards) et Donald Brown (16 courses, 69 yards, 1 TD).
La défense des Colts a aussi fait sa part du travail dans le succès de l’équipe. En plus d’intercepter Eli Manning (13/24, 161 yards, 2 TDs, 1 int) une fois, elle a provoqué 3 fumbles du quarterback New Yorkais et en a recouvert deux. Le Giant le plus en vue a été Mario Manningham, auteur de 4 réceptions pour 75 yards et 1 touchdown. Après un départ raté contre les Texans, les Colts ont donc corrigé le tir avec une victoire convaincante.
La rencontre a aussi été marquée par le jet « accidentel » du casque de Brandon Jacobs dans les tribunes. Selon le joueur, il voulait le jeter vers le banc mais c’est vers les spectateurs qu’il s’est envolé. La sécurité a eu tout le mal du monde à récupérer l’objet.

San Francisco 49ers – New Orleans Saints : 22 – 25
Tout va bien pour les Saints. Après un tel match, les champions en titre peuvent en être convaincus, ils ont toujours le sort et la hargne qui fait gagner les matchs même lorsqu’ils sont difficiles. Au terme d’une rencontre serrée, ils se sont imposés à la dernière seconde sur un field goal de Garrett Hartley. Un field goal touché par un défenseur, qui a bougé de sa trajectoire mais qui a quand même réussi à passer les poteaux. Non, il ne peut rien arriver aux champions en titre. Avant ce coup de pied décisifs, les 49ers étaient revenus à égalité sur un drive conclu par une conversion à 2 points en ne laissant plus que 1mn19 sur le chrono. Ça a suffit à Drew Brees (28/38, 254 yards, 2 TDs) pour mettre son kicker en position de boucler le match.
San Francisco a réussi un bon match en défense en limitant bien Brees et Pierre Thomas (18 courses, 46 yards) mais c’est en attaque que les californiens ont pêché avec 4 ballons perdu dont un snap manqué qui a couté un safety en début de match et deux interceptions d’Alex Smith (23/32, 275 yards, 1 TD, 2 int). Des erreurs qui ont notamment ruiné une belle prestation de Frank Gore (20 courses, 112 yards, 1 TD et 7 réceptions pour 56 yards et 1 TD).
C’est donc la défense qui permis aux Saints de s’en sortir. Et l’attaque a fait son boulot au bon moment pour assurer les points de la victoire. Le point noir de la soirée pour les champions en titre c’est la sortie sur blessure de Reggie Bush. Le coureur a du être emmené sur une voiturette et ca ne semble pas être bon signe. Selon Colleen Dominguez, journaliste pour ESPN, Bush pourrait être absent pendant aux moins six semaines à cause d’une blessure à l’arrière de sa jambe droite.

San Diego Chargers (1-1) – Jacksonville Jaguars (1-1) : 38 – 13
Soirée cauchemar pour David Garrard (15/23, 173 yards, 1 TD, 4 int). Intercepté 4 fois, le quarterback des Jaguars a même été remplacé par Luke McCown (11/13, 120 yards). Mais Garrard n’est pas le seul fautif puisque Maurice Jones-Drew (12 courses, 31 yards) et Mike Sims-Walker (10 rec, 105 yards, 1 TD) ont chacun perdu un fumble pour porter le total de ballons perdus à 6 coté floridien. Les Chargers se sont sont imposés tranquillement. Très vite devant, ils n’ont jamais laissé leurs adversaires espérer quoi que ce soit. Même la blessure de Ryan Mathews au cours du second quart n’a pas ralenti San Diego. Mike Tolbert a bien pris la relève avec 82 yards et 2 touchdowns en 16 courses. Philip Rivers rend quant à lui une fiche mitigée ou ses 22/29 pour 334 yards et 3 touchdowns sont modérés par 2 interceptions. Mais l’important est d’avoir accrocher une victoire facile.

source: nfl actu.com

Ce message a été modifié par Davor Suker: 23/09/2010, 01:32:34
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 24/01/2011, 04:22:15
Message #38


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Green Bay au Super Bowl
Pour la première fois depuis 1998, Green Bay disputera le Super Bowl. Les Packers se sont imposés à Chicago (14-21) lors de la finale de conférence NFC.

Si Aaron Rodgers s'est montré moins flamboyant que ces dernières semaines (244 yards à la passe et un touchdown à la course mais aussi deux interceptions), la défense de Green Bay a étouffé l'attaque des Bears, dont le réveil dans le 4e quart-temps a été trop tardif.

Deux interceptions de BJ Raji (retournée pour le 3e touchdown des Packers) et Sam Shields (deux à son crédit au total) ont scellé le sort de la rencontre dans les dernières minutes.

Pittsburgh s'est fait peur
Le Super Bowl opposera dans deux semaines, à Dallas, Pittsburgh à Green Bay. Les Steelers ont rejoint les Packers en battant les New York Jets, 24-19.

Les Steelers menaient 24-0 à la mi-temps avant de jouer à se faire peur lorsque les jets sont revenus à 5 points à 3 minutes de la fin du match.

Pittsburgh détient le record de titres (6) et disputera son troisième Super Bowl en 5 ans.

sourse:eurosport.fr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 01/02/2011, 14:22:18
Message #39


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Football us - NFL
31/01/2011 - 10:38 - Mis à jour le 01/02/2011 - 10:36
Un Super Bowl, cinq questions


AFP
INFOS LIÉES :
Green Bay, 13 ans après
Pittsburgh en spécialiste
Super Bowl: Palmarès
Pittsburgh et Green Bay s'affrontent dimanche à Dallas lors du Super Bowl XLV. En cinq questions, voici les clés de la grande finale annuelle de la NFL, qui pourrait permettre aux Steelers d'entrer dans l'histoire avec une troisième bague de champion en cinq ans.

. EST-CE UNE AFFICHE SURPRISE?

Oui et non. Il y a un mois, New England était donné largement favori dans l'AFC. A Las Vegas, l'affiche la plus jouée était New England-Atlanta. Mais c'est oublier que Green Bay était donné favori dans la NFC avant le début de la saison. Les Packers ont connu une campagne un peu chaotique et ont dû attendre la dernière journée de saison régulière pour assurer leur qualification pour les playoffs, mais leur présence au Super Bowl, en soi, n'est pas une surprise. Equipe relativement jeune, Green Bay dispose de joueurs de talents et dominants à des postes clé, en attaque comme en défense. Par ailleurs, la bande à Rodgers a battu en déplacement les deux premières têtes de série de la NFC, Atlanta et Chicago. Pas d'ambiguïté donc: le Pack est à sa place.


Et Pittsburgh? L'été dernier, avec la suspension pour quatre matches de Roethlisberger et le départ de Santonio Holmes, les Steelers n'avaient pas vraiment la cote. Beaucoup d'observateurs ne les voyaient même pas en playoffs. Mais en démarrant par trois victoires et une défaite sans leur quarterback vedette, les hommes de Mike Tomlin se sont mis sur les bons rails. Cette équipe n'est jamais aussi à l'aise que dans une position d'outsider. Les Steelers ont bénéficié d'un petit coup de pouce du destin avec l'élimination de New England en playoffs, ce qui leur a permis de jouer la finale de conférence à domicile, face aux Jets. Un déplacement à New England, contre les Patriots, leur bête noire, aurait été beaucoup plus complexe. Mais Pittsburgh et Green Bay sont les deux équipes qui concèdent le moins de points dans la Ligue. Or on sait bien qu'en playoffs, ce sont les défenses qui gagnent. Pas étonnant, donc, de retrouver ces deux-là à Dallas.

________________________________________________________________________________
_________

. QUI EST LE FAVORI?


Sitôt les finales de conférence terminées, Las Vegas s'est mis en branle. Verdict: Green Bay est donné gagnant avec un écart moyen de 2,5 points. Lors des dix dernières éditions, l'équipe donnée gagnante l'a emporté à six reprises. Pas une garantie, donc, surtout quand l'écart donné est aussi faible. Sur le papier, les deux équipes sont très proches (avec un quarterback de top niveau et une défense à l'avenant), mais la forme affichée par les Packers depuis le début des playoffs explique sans doute cet avantage sur le papier. Et l'annonce du forfait de Maurkice Pouncey, le centre des Steelers, renforce la cote de Green Bay. Pouncey est de loin le meilleur joueur de ligne offensive de Pittsburgh et son absence fragilise à la fois le jeu de course et la protection de Ben Roethlisberger. D'autre part, le match va se dérouler en indoor, ce qui favorise Rodgers, souvent plus à l'aise dans ces conditions. Attention toutefois. L'expérience est clairement du côté des Steelers. La moitié de leur effectif (25 joueurs sur 53) a déjà pris part au Super Bowl, contre seulement deux membres des Packers. Et ce vécu, s'il n'est pas toujours décisif, n'est pas négligeable.

________________________________________________________________________________
_________

. QUEL PEUT ETRE L'IMPACT HISTORIQUE DE CE MATCH?

Il est énorme, surtout pour Pittsburgh. Avec six victoires au Super Bowl, les Steelers sont déjà la franchise la plus titrée de l'ère moderne. Mais c'est surtout un troisième sacre en six saisons (après 2006 et 2009) que visent les Pennsylvaniens. S'ils s'imposent à Dallas, ils rejoindront les grandes équipes du passé. C'est aussi la place de Ben Roethlisberger dans l'histoire qui se joue au Texas. Avec une troisième bague (à moins de 29 ans !), Big Ben rejoindrait Tom Brady et ne serait plus qu'à une longueur de Terry Bradshaw et Joe Montana, avec encore de nombreuses années devant lui pour les égaler voir les dépasser. Une victoire face à Green Bay et il n'y aura plus de débat sur sa qualité de futur Hall of Famer. Idem pour Hines Ward ou Troy Polamalu. Mike Tomlin peut quant à lui devenir le deuxième coach à remporter deux titres lors de ses quatre premières saisons. Et il n'a que 38 ans. Et Green Bay dans tout ça? L'équipe du Wisconsin a gagné les deux premiers Super Bowls de l'histoire (en 1967 et 1968) et elle compte trois titres au total. Un quatrième l'installerait juste derrière le trio Pittsburgh-Dallas-San Francisco dans la hiérarchie. Mais c'est surtout à titre individuel que certains jouent gros. Aaron Rodgers, par exemple, a besoin de ce titre pour entrer dans la cour des grands. L'enjeu était le même pour Drew Brees l'an passé. S'il gagne, il rejoindra Bart Starr et Brett Favre dans la lignée des QB de Green Bay vainqueurs du Super Bowl.

________________________________________________________________________________
_________

. A QUEL MATCH PEUT-ON S'ATTENDRE?


Lors de la dernière rencontre entre Pittsburgh et Green Bay, en décembre 2009, le duel avait tourné à l'orgie offensive. Les deux équipes avaient combiné pour 973 yards en attaque, dont 886 à la passe. Ben Roethlisberger avait franchi le cap des 500 yards sur le match, fait rarissime. 38 points avaient été inscrits dans le seul dernier quart-temps, avec un chassé-croisé fantastique. Les Steelers s'étaient imposés 37-36, sur un touchdown à la passe de Roethlisberger pour Mike Wallace à la toute dernière seconde. Du coup, certains se prennent à rêver d'un match du même acabit dimanche prochain. Ils risquent forts d'être déçus. Pas pour ce qui est du suspense, car il est tout à fait possible que ce Super Bowl se joue sur le tout dernier drive. En revanche, il serait étonnant d'assister à un nouveau festival offensif, en tout cas dans des proportions approchantes Notamment parce que les deux défenses sont bien meilleures qu'en novembre 2009. Celle de Green Bay a énormément progressé depuis et celle de Pittsburgh était alors privé de Polamalu et Smith.

________________________________________________________________________________
_________

. QUI SERONT LES FACTEURS X?

Bien sûr, il y a les stars attendues. Les quarterbacks, d'abord, Roethlisberger et Rodgers. Les vedettes de la défense, Polamalu et Harrison à Pittsburgh, Matthews, Woodson et Raji à Green Bay. Mais dans un Super Bowl, il y a toujours un ou deux facteurs X que l'on n'attendait pas forcément et dont le rôle, pour le meilleur ou pour le pire, s'avère déterminant. Par définition, difficile, évidemment, de prévoir qui peut endosser ce costume. A Pittsburgh, on peut tout de même penser à Heath Miller. La défense aérienne de Green Bay est excellente, mais elle est parfois fragile dans l'axe. Il ne serait donc pas étonnant que Roethlisberger sollicite beaucoup Miller plein champ, si, comme on le pense, Wallace et Ward sont bien tenus.

Si le match est aussi serré que prévu, les kickers pourraient également s'avérer décisifs. Shaun Suisham, qui a remplacé en cours de saison Jeff Reed, aura-t-il les épaules assez solides? Impeccable en saison régulière, il possède un taux de réussite faiblard en playoffs, raison pour laquelle Dallas et Washington ne l'ont pas conservé. A Green Bay, l'émergence du running back rookie James Starks n'est pas étrangère à l'excellent rendement du Pack. S'il confirme dimanche, Green Bay ne sera pas loin de la victoire. Mais attention, la défense contre la course de Pittsburgh est une des meilleures de l'histoire du jeu. En défense, on misera sur Sam Shields. Auteur de deux interceptions face à Chicago, il aura encore un rôle clé dans la mesure où Roethlisberger cherchera autant que possible à éviter de jouer vers Charles Woodson ou Tramon Williams.

source: eurosport.fr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Davor Suker
* 03/02/2011, 20:43:38
Message #40


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 998
Inscrit : 02/09/2008
Lieu : PARIS
Membre No. : 3,519




Pittsburgh, la référence

Au même titre que les Celtics, les Lakers ou les Yankees, les Steelers font partie des plus grandes franchises du sport américain. Depuis le début de l'ère moderne de la NFL, pas un club n'a connu plus de réussite au sommet que Pittsburgh. C'est tout sauf un hasard. Explications.

Tout là haut, il y a les Steelers. Pittsburgh détient le record de victoires au Super Bowl (6), le record de participations (8) ou encore le record de matches gagnés en playoffs (33). Même dans ses périodes les plus difficiles, comme dans les années 80, l'équipe chère aux Rooney n'a jamais sombré aussi profondément que d'autres. Les Steelers sont ainsi les seuls à avoir toujours remporté au moins 5 victoires par saison depuis 45 ans.

Même l'avènement du free agency, qui a rendu voilà près de deux décennies plus difficile le maintien au plus haut niveau, Pittsburgh fait preuve d'une remarquable régularité. Entre 1995 et 2011, les Steelers ont atteint huit fois la finale de la conférence Américaine et le Super Bowl à quatre reprises. Cette pérennité au sommet ne sort pas de nulle part. Elle prend racine dans une politique durable et constante, où le long terme et la fidélité tiennent lieu de religion. Voici les quatre raisons majeures permettant de comprendre pourquoi les Steelers sont les Steelers.

1. LE CULTE DE LA STABILITE


Il existe peu d'exemples comparables dans l'histoire du sport américain, et même mondial. Dans un contexte aussi mercantile que celui de la NFL, les Steelers ont fait de la stabilité l'élément de base de leur réussite. Depuis leur création en 1932, ils sont la propriété d'une seule famille, les Rooney. Art Rooney, surnommé "The Chief", a acheté ce club pour 2500 dollars voilà près de 80 ans après avoir gagné aux courses. Il en est resté le patron pendant un demi-siècle, avant de passer le flambeau à son fils, Dan. Celui-ci, aujourd'hui ambassadeur des Etats-Unis en Irlande, a à son tour cédé le fauteuil à son fils, Art II, voilà trois ans. Trois patrons en 80 ans, issus de trois générations d'une même famille, on croit rêver.

Mais que dire de la stabilité du banc? Depuis 1969, Pittsburgh n'a connu que trois entraîneurs en chef, soit autant que San Franciso en six mois: Chuck Noll (1969-1992), coach légendaire de la grande équipe des années 70, Bill Cowher (1992-2007), et Mike Tomlin (2007 à aujourd'hui). Chez les Steelers, on ne vire pas un coach. Cowher a connu une réussite rapide (il fut le plus jeune coach à coacher au Super Bowl, à 38 ans, en 1996), mais à la fin des années 90, il a connu trois saisons sans playoffs. Ailleurs, il n'aurait peut-être pas fait de vieux os. "Je ne me suis jamais senti en danger alors que n'importe où ailleurs j'aurais eu le sentiment d'être sur la sellette", estime Cowher. Il est resté, avant d'offrir à Dan Rooney un 5e titre, en 2006.

2. LE CULTE DE LA DRAFT

Peu de franchises dans la NFL construisent aussi intelligemment leur roster que Pittsburgh. Plutôt que de dépenser sans compter via le free agency, les Steelers s'appuient sur la draft, année après année. Cela demande de la patience, pas de l'agitation. Mais à long terme, c'est la seule méthode qui paie vraiment dans la Ligue. Ces playoffs viennent encore d'en apporter la preuve. Quel meilleur symbole à cet égard que la victoire face à Baltimore? Les Ravens ont cassé leur tirelire pour se renforcer au poste de receveurs. Résultat, Boldin et Houshmandzadeh ont failli face aux Steelers il y a trois semaines. Pire, le match a basculé sur une réception de 58 yards d'Antonio Brown, un rookie drafté par Pittsburgh au printemps 2010 au… 6e tour. De quoi rendre fou les fans de Baltimore.

Avec un general manager à nul autre pareil, Kevin Colbert, le head office pennsylvanien ne se trompe que très rarement. Il suffit de regarder le premier tour de draft des Steelers depuis 10 ans pour s'en convaincre: Casey Hampton (2001), Troy Polamalu (2003), Ben Roethlisberger (2004), Heath Miller (2005), Lawrence Timmons (2007), Rashard Mendenhall (2008), Evander Hood (2009) et Maurkice Pouncey (2010) sont tous titulaires aujourd'hui. La plupart sont des éléments déterminants de l'équipe. Seulement deux ne font plus partie de l'équipe: Kendall Simmons (2002) et Santonio Holmes (2006), mais ils ont tout de même remporté un Super Bowl chacun avec Pittsburgh. Sans parler des bonnes pioches au deuxième (Lamarr Woodley) ou au troisième tour (Hines Ward, Mike Wallace, Emmanuel Sanders). "Quand on drafte bien, explique Kevin Colbert, on n'a pas besoin du free agency, ou alors simplement pour compléter un effectif, mais certainement pas pour aller chercher les stars. Les stars doivent devenir des stars chez vous, pas ailleurs. Cela coûte moins cher". Cela parait si simple qu'on peut s'étonner que tant de franchises s'acharnent encore à penser (ou en tout cas agir) autrement.

3. LE CULTE DE LA VICTOIRE

Ike Taylor, le cornerback des Steelers, a une formule intéressante: "dans beaucoup d'équipes, dit-il, quand la saison commence, on espère gagner. Ici, on s'attend à gagner. " La réussite appelle l'exigence et la victoire la victoire. Les standards ne sont pas les mêmes à Pittsburgh qu'ailleurs. James Walker, qui suit l'équipe pour le site ESPN, se souvient du désespoir des joueurs et du staff l'an dernier quand ils ont manqué d'un cheveu les playoffs. "Ils avaient fini avec 9 victoires et 7 défaites. C'était une déception, mais pas déshonorant non plus. Mais on avait le sentiment qu'ils avaient fini avec une fiche de 1-15." "Les joueurs qui sont draftés par Pittsburgh et ceux qui rejoignent le club via le free agency savent qu'ils rejoignent un groupe fait pour gagner. Parce que l'histoire de la franchise depuis 40 ans ne peut tolérer autre chose", explique pour sa part Terry Bradshaw, le quarterback de la grande équipe des années 70, qui avait remporté quatre Super Bowls entre 1975 et 1980. "Cette permanence au plus haut niveau donne de la confiance à tout le monde. Certains joueurs se sentent plus fort grâce à eux, juste parce qu'ils appartiennent à une équipe qui sait gagner", juge Steve Young, l'ex QB des 49ers.

4. LE CULTE DE LA FAMILLE


L'expression peut faire sourire, mais tous ceux qui ont connu autre chose que Pittsburgh, avant ou après, sont unanimes: il existe ici une atmosphère et un esprit uniques. Un véritable "Steelers spirit". Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que tant de joueurs aiment revenir à Pittsburgh après s'en être éloigné. Antwaan Randle El et Larry Foote, après une escapade à Washington et Detroit, ont resigné l'été dernier, acceptant un rôle et un salaire moindres, mais avec le sourire. "Nous sommes une famille, assure Mike Tomlin. Et ça commence au sommet, avec les Rooney. Ces gens ont une mentalité, une éthique et façon de considérer les gens qui font que tout le monde a envie de se battre pour eux".

Et cela rejaillit sur l'équipe, à en croire Ben Roethlisberger: "Il y a une solidarité à tous les niveaux chez les Steelers, des dirigeants aux joueurs. Sur le terrain, ça joue, et ça nous aide à surmonter beaucoup de choses." Après une série de blessures et en l'absence de Roethlisberger, suspendu pour les quatre premiers matches, Pittsburgh aurait pu imploser. Il n'en a rien été. Au contraire. Ces difficultés ont encore resserré les liens du groupe et l'ont rendu plus fort. Attention, il ne s'agit pas d'éidéaliser les Steelers. Comme toute famille, elle a ses côtés sombres. Quand Roethlisberger a été accusé de viol au printemps dernier (aucune charge n'a finalement été retenue contre lui au plan judiciaire, mais son comportement a été stigmatisé), l'image de la franchise, par ricochet, a été écornée. Mais les Rooney ont fait corps derrière Big Ben. Malgré tout. Mike Tomlin témoigne: "comme dans toute vraie famille, on soutient ses fils, même quand ils font des bêtises."

source: eurosport.fr

Ce message a été modifié par Davor Suker: 03/02/2011, 20:43:59
Go to the top of the page
 
+Quote Post

3 Pages V  < 1 2 3 >
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 Membre(s):