IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

13 Pages V  « < 11 12 13  
Reply to this topicStart new topic
> Atletico Madrid - Real Madrid: 2-1 , 1/2 Finale Retour - Isco
Redondo
* 11/05/2017, 11:20:59
Message #241


Admin
Icône de groupe

Groupe : Admin
Messages: 30,442
Inscrit : 13/10/2006
Membre No. : 1




Ça se voit que c’est Hermel qui fait les notes biggrin.gif
Comme quoi chacun à son interprétation lorsqu’il regarde un match.

Je propose les notes de PRM ici :
http://planete-realmadrid.fr/index.php?s=&...st&p=722024
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Benzema2093
* 11/05/2017, 11:29:33
Message #242


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 865
Inscrit : 22/02/2016
Membre No. : 18,835
Joueur(s) Préféré(s): Benzema Modric Isco Marcelo Ramos




CITATION(El-Buitre @ 11/05/2017, 11:38:30 ) *
j'espere qu'on auras Pepe en forme pour la finale et que Carvajal seras la aussi ,car Danilo quelle bouse quand meme.


Danilo et Varane, mais il est encore jeune, patientons donc, vers ses 30 ans ce sera un monstre il parait.

Dans l'ensemble on a bien géré la double confrontation, mention a Karim et Marcelo, au match aller on leur a roulé dessus avec un Marcelo des grands jours et au match retour, le tant critiqué Karim s'est chargé du reste, dommage qu'on le vende a Manchester pour conserver le génial Morata
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Skynet
* 11/05/2017, 13:16:29
Message #243


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 7,765
Inscrit : 18/05/2012
Membre No. : 16,833




Varane est déjà fort cette saison, l'une des meilleures saisons en tant que DC, pas besin d'attendre 30 ans. Que les rageux continuent à rager cool.gif on les voit trois fois par an pour trois mauvais matchs.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dani
* 11/05/2017, 13:53:52
Message #244


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 1,802
Inscrit : 28/03/2011
Membre No. : 15,800
Joueur(s) Préféré(s): Sergio Ramos, Iker casillas, Xabi Alonso




Au bout de 20 minutes, j'étais en mode panique !!!
Au final l'orage est passé et ON est passé.
Mais que de stress !!!!
Je déteste cet Athletico qui n'arrête pas de faire des fautes, de simuler et provoquer, la dernière demi-heure était affreuse à regarder tellement c'était haché.
Je voudrais tirer mon chapeau à notre milieu de terrain Chap.gif
Si on s'en sort et si on panique pas c'est que petit à petit ils ont repris le contrôle du match pour faire que l'athleti n'existe plus.
J'ai adoré Modric, Kroos et Casemiro.
Isco a réalisé un festival mais comme il donne beaucoup il finit tous les matchs cramé, probablement un des joueurs qui court le plus.
A signaler le retour de Benz, on sent qu'il a perdu du poids.
A signaler également les belles parades de Navas, malgré son jeu de relance bien pourri et la sensation qu'il pouvait faire mieux sur le penalty.
Pas aimé Varane et dans une moindre mesure Ronaldo.
Détesté Danilo.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
El Canterano
* 11/05/2017, 15:23:56
Message #245


¡El Hombre de la Cantera!
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 12,718
Inscrit : 16/09/2007
Lieu : Besançon (25)
Membre No. : 2,142
Joueur(s) Préféré(s): Sergio Ramos, Marcelo y Benzema




Le Real a eu peur, mais tient sa finale


Secoué pendant vingt minutes, le Real s’est fait peur. Très peur, même, en encaissant deux buts dans le premier quart d’heure. Mais un exploit de Benzema aura permis de rassurer tout le monde. Et d’assurer la qualification, malgré la défaite (2-1).




Il n’est pas le plus grand des buteurs. Ni l’un des meilleurs passeurs. En fait, il n’est pas vraiment un joueur de « stats » . Non, Karim Benzema est juste un putain de joueur. De ceux qui changent la physionomie d’un match sur une action. Sur un coup de génie. Comme lors de cette 42e minute par exemple. Alors que le Real est sous pression, à la merci d’un retour de l’Atlético, le Français sort de nulle part. Lancé en profondeur côté gauche sur une longue touche de Marcelo, Rim-K se retrouve le long de la ligne de sortie de but, esseulé face à trois défenseurs. La magie fait le reste et deux doubles contacts plus tard, l’ancien Lyonnais est dans la surface pour servir Kroos en retrait. La frappe de l’Allemand, repoussée par Oblak, revient sur Isco qui marque à bout portant. Pour Benzema pas de but, ni de passe décisive, donc. Mais personne n’est dupe, ce but n’appartient qu’à lui. Et à ce moment-là du match, il vaut de l’or. Ou au moins une qualification en finale de Ligue des champions.

Un exploit qui se dessine... et qui se brise

Pour réaliser un exploit, il faut un lieu particulier. Un de ces endroits qui vous portent vers le sublime, vous poussent à la perfection. Le Vicente-Calderón, qui voit là le 143e et dernier match européen de son histoire, entre dans cette catégorie. L’ambiance assourdissante qui règne dans l’antre madrilène ne tarde pas à le confirmer. Portés par cette ferveur populaire éblouissante, les Colchoneros ne tergiversent pas pour entrer dans la rencontre. Tels des affamés, les hommes de Simeone, intenable sur son banc dès les premières secondes de la partie, mettent immédiatement une pression monstre sur les visiteurs. Et ça paie. À peine douze minutes de jeu, Saúl reprend de la tête un corner de Gabi.

Le Vicente-Calderón gronde de plus belle. Et explose même quatre minutes plus tard lorsque Varane crochète Torres dans sa propre surface. Penalty. Griezmann s’élance, glisse, foire sa frappe, mais parvient tout de même à tromper Navas. L’exploit est en marche. Sauf qu’après vingt premières minutes calamiteuses, le Real parvient à se calmer et à poser le jeu. Sans folie. Mais avec génie, à l’image de cette action solitaire de Benzema qui se défait de trois adversaires pour servir Kroos dont la frappe est repoussée par Oblak, qui ne peut en revanche rien sur la reprise suivante d’Isco. À trois minutes de la mi-temps, les Matelassiers, en tribunes comme sur la pelouse, viennent de prendre une sacrée douche froide.

Un Real tout en contrôle

Si le Vicente-Calderón continue de hurler son amour à ses joueurs, les poussant à ne pas lâcher les armes, à ne pas abandonner, difficile pourtant de ne pas voir s’éteindre les dernières illusions. Car les Colchoneros le savent, le but d’Isco les condamne à mettre trois buts pour espérer se qualifier. Une mission quasiment impossible. Et cela se ressent sur la pelouse. L’engagement est moindre, les actions plus rares. Bref, l’Atlético semble avoir levé le pied. Toujours aussi intenable sur son banc, Simeone n’en finit plus de haranguer ses soldats, mais l’euphorie des vingt premières minutes paraît bien loin désormais.

D’autant qu’en face, rassurée par son but, la Maison-Blanche joue plus sereinement. Et gère tranquillement sa confortable avance. Surtout que pour ne rien arranger, Keylor Navas est en feu dans cette seconde période. Son double arrêt face à l’enroulé de Carrasco puis la tête de Griezmann le confirme. Décidément, rien ne peut priver le Real Madrid de la quinzième finale de Ligue des champions de son histoire. Les dernières minutes se déroulent sous un orage terrible, sans aucune éclaircie. Le Vicente-Calderón dit définitivement adieu à l’Europe. En chanson, comme toujours. Pendant que Zidane et ses joueurs filent défendre leur titre à Cardiff. Et ainsi tenter d'entrer dans l'histoire.

sofoot.com





Alfonso : « À son meilleur niveau, Benzema est indispensable »


Ancien buteur du Real Madrid, Alfonso donne ses impressions après la vision de cette demi-finale retour du derby de la capitale espagnole.




Le Real partait avec trois buts d’avance. Tu t’attendais à quoi avant de débuter cette rencontre ?
Le résultat à l'aller était clairement en faveur du Real. Pour être franc, j'étais plutôt tranquille avant de voir le match. Mais il est clair que l'Atlético a vraiment mis tout de suite un énorme pressing sur le Real Madrid, avec beaucoup de contacts. Le but d'Isco a clairement fait retomber l'atmosphère du match et l'Atlético s'est progressivement fatigué à répéter les efforts sans ballon. Le Real avait un avantage presque impossible à remonter. Mais au début du match, tu ne peux pas envisager une telle entame...

2-0 après un quart d’heure, le Real a foiré son début de match. Comment est-ce que tu expliques cela ?
C'est surtout le travail de l'Atlético de Madrid qu'il faut saluer. Très agressif, il ne laissait pas le temps au Real de penser leurs actions, car il y avait toujours quelqu'un pour les harceler. C'est cela qui a influé sur ce début de match. Le public joue aussi un rôle très important, de façon logique. Les joueurs étaient surmotivés dès l'entrée sur la pelouse. Ces applaudissement, ces cris, cela fait monter la pression.

Le penalty de Griezmann était semble-t-il à retirer, Godín et Saúl ont enchaîné les interventions très dures... Tu as pensé quoi de l’arbitrage ?
Je crois que c'était bien tenu. J'ai aussi vu un accrochage de Ramos dans la surface de l'Atlético que tu peux siffler et sanctionner d'un penalty. Je n'ai pas vraiment perçu de polémique, mais beaucoup de coups, c'est vrai. Mais les cartons ont été plutôt bien distribués, je trouve. Même quand les protestations étaient exagérées, il est normal de devoir avertir certains joueurs beaucoup trop excités. Le résultat est juste dans l'ensemble, parce que le Real était plus fort, surtout dans le domaine offensif.

L’Atlético enchaînait les fautes en début de match. C’était dans un but de faire peur ?
L'Atlético possède cette identité de jeu : ils t'attendent, puis quand tu viens les chercher, ils cherchent à te faire comprendre que ce sont eux les plus forts. Ils arrachent des ballons, ils s'engagent, et ils explosent en contre pour marquer avec des flèches comme Griezmann ou Ferreira Carrasco. Le Real a souffert en début de match, mais il n'a jamais lâché son style de jeu à lui : celui de garder la balle, de faire courir l'adversaire et de développer des actions de jeu plus esthétiques. Je ne vois pas tant la performance de l'Atlético au niveau de l'agressivité, mais plus dans la répétition des efforts. Parce que finalement, ils avaient assez peu souvent la possession du ballon.

Après les deux buts, l’Atlético est moins parvenu à créer du danger devant le but. Est-ce que le Real a su se sortir du piège de l’Atlético ?
Oui, c'était la bonne réaction. L'idée, c'était de rester fidèle à leurs caractéristiques et de faire courir l'adversaire. Et puis le Real Madrid sait surmonter tous les types d'ambiance possibles, tous les cas de figure possibles dans un match. On l'a aussi bien vu contre le Bayern Munich au tour précédent. C'est une équipe très complète.

Le travail de Benzema sur le but du Real était fondamental. Comment tu perçois son influence dans le jeu ?
Zidane sait que Benzema est un joueur essentiel dans le dispositif de départ. Il y a cette concurrence avec Morata, mais Benzema détient ce côté très... (Il réfléchit.) Très froid. C'est un joueur qui garde le contrôle de la balle en permanence, et à n'importe quel moment il peut te changer la donne d'un match. Il peut parfois laisser un peu circonspect quand on voit sa façon d'être, son attitude, mais quand Benzema est à son meilleur niveau, il devient indispensable et joue admirablement bien. J'aime beaucoup le voir jouer.

Il semblait évident que le match allait déboucher sur une expulsion... Tu étais surpris de ne voir aucun carton rouge au coup de sifflet final ?
Il est clair que j'ai vu un match très tendu. Mais tous les derbys madrilènes sont chauds en vérité. Parfois, les joueurs dépassent les bornes et il faut les recadrer, j'ai l'impression que l'arbitre s'en est bien tiré sur l'ensemble, les cartons étaient sortis au bon moment et les joueurs se sont tenus parce que plus le temps avançait, plus cela devenait inutile. L'arbitre a sorti beaucoup de cartons jaunes, mais aucun rouge. C'était une façon de bien les distribuer sans faire monter la pression inutilement.

Cette friabilité dans la défense du Real va sûrement donner des indications à la Juventus. Tu penses qu’elle peut utiliser la même stratégie de présence physique en finale contre le Real ?
C'est vrai que la Juve peut s'inspirer de cette intensité créée par l'Atlético, nous pourrions avoir un match à la physionomie similaire. Avec sa défense très stable, la Juve peut aussi bien utiliser le ballon au moment où elle le détient. Elle sait apporter le danger devant le but au moment opportun... Nous allons voir. Je crois que le Real ne changera pas sa philosophie, Zidane voudra toujours privilégier le beau jeu. Face à une équipe avec la défense la plus solide de cette Ligue des champions, ce sera un défi difficile, mais possible malgré leur football italien très traditionnel. On va voir si leurs joueurs seront capables de vaincre le Real Madrid... J'espère que non (rires) !

sofoot.com


Ce message a été modifié par El Canterano: 11/05/2017, 15:32:10
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Spartiate7
* 11/05/2017, 15:43:50
Message #246


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 1,486
Inscrit : 20/07/2015
Membre No. : 18,616




Perso a 2-0 je n'ai jamais paniqué, a 4 ou 5-0 oui, je savais qu'on avait besoin que d'un but et j'étais sur qu'on marquerais, on le fait toujours.
Le début du match des voisins m'étonne guère, quand ils mettent une intensité pareille c'est impossible de les faire reculer, le Barça n'est pas parvenu le Bayern non plus, nous on avait 3 buts d'avance ce qui fait que après qu'ils se soient repliés on était toujours qualifié et en position de force. Ils pouvaient pas tenir le rythme plus d'un quart d'heure, restait plus qu'à faire ce qu'on sait faire de mieux : marquer.
L'atletico ils peuvent résister a tout le monde sauf nous, c'est incroyable. 4 éliminatoires d'affilées contre leur pire ennemi, dit moi comment tu te sent !!!

Benzema quel récital mon dieu, qui aurait pu imaginer qu'il nous sortirait un geste pareil ?! Gimenez, Savic et Gobien à jamais sur le poster. Benz vient d'avoir son image symbolique au Real Madrid, franchement il le mérite.
Modric et Kroos, on est béni de les avoir, quand je pense au milieu des années où on peinais dans cet secteur.

Cette équipe du Real est sur le point d'être l'une des belles de l'histoire du club, avec la Team Gento et Di Stefano, la quinta del butre ou la team Raul and co, fabuleux ce qu'ils offrent. Avec tous les galères qu'on a connu, voir les autres aux sommets de l'Europe, voir le rival au sommet, pendant que nous on se faisait humilier année après année, 3 finales en quatre saisons, c'est dingue! Comme quoi la roue tourne et profitons à fond.
Oui on a rien gagné mais on est tellement proche que ce serait injuste si on reparte bredouille...
Mon dieu si on gagne deux C1 d'affilée...Je préfère ne pas y penser!


La Liga reste la priorité! Victoire impérative dimanche à la maison!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
samy49
* 11/05/2017, 16:38:53
Message #247


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 3,553
Inscrit : 06/07/2009
Lieu : paris
Membre No. : 7,775
Joueur(s) Préféré(s): Benzema, CR9, Casillas, Raul




CITATION(Spartiate7 @ 11/05/2017, 16:43:50 ) *
Benzema quel récital mon dieu, qui aurait pu imaginer qu'il nous sortirait un geste pareil ?! Gimenez, Savic et Gobien à jamais sur le poster. Benz vient d'avoir son image symbolique au Real Madrid, franchement il le mérite.
Modric et Kroos, on est béni de les avoir, quand je pense au milieu des années où on peinais dans cet secteur.


La Liga reste la priorité! Victoire impérative dimanche à la maison!


C'est le Benzema qu'on a connu à Lyon; rien ne lui était impossible. Maintenant on s'étonne qu'il sorte des séquences pareilles; c dire sa régression. Bien sûr qu'il est indispensable qd il est comme ça; mais il l'est de moins en moins et presque jamais cette saison. On espère tous qu'il fasse le restant des matchs à ce niveau; là on est en droit de penser au doublé mais comme tu dis la priorité à la Liga.
Isco j'espère qu'on va le blinder et lui donner l'envie de rester à vie au club, quel joueur choque2.png , Modric et Kroos (des beaux jours) c le top du top. Si le monde entier nous envie nos joueurs, c pas pour rien. Danilo le pauvre garçon il doit se demander ce qu'il fait là laugh.gif
JE remercie Zizou de pas avoir voulu garder le 2-0 à l'aller, c le 3-0 qui devenait insurmontable sachant qu'on pouvait marquer mm s'il leur prenait l'envie de marquer 2 voire 3 buts.

Ce message a été modifié par samy49: 11/05/2017, 16:41:45
Go to the top of the page
 
+Quote Post
guti.haz14
* 11/05/2017, 17:12:15
Message #248


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 9,126
Inscrit : 03/08/2008
Lieu : Vitry
Membre No. : 3,405
Joueur(s) Préféré(s): Suarez Marcelo Verratti Pastore Isco




Lyon c'est Lyon , le Real c'est une autre dimension et là c'est en 1/2 de C1 , et le truc qu 'il fait hier même à Lyon il ne l ' a jamais fait , d'ailleurs à part Ronaldo au Parc contre la Lazio en finale de C3 , on voit pas souvent ce genre de truc . Après je sais ce qu 'il est capable de faire avec un ballon , il est fin , c'est un crack .

D'ailleurs la diff entre Ronaldo et Benzema sur le tunnel , c'est que Benzema a un peu de chatte alors que le Brésilien c'est clinique il se dit pas "on verra si à ça passe ".

Go to the top of the page
 
+Quote Post
persanboy
* 11/05/2017, 17:22:44
Message #249


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 1,586
Inscrit : 10/03/2012
Lieu : iran walah
Membre No. : 16,656




Benzema des dribbles comme il vient de faire je l'ai vu en faire pas mal à Lyon, peut-être pas aussi beau que celui là mais à son jeune age il était beaucoup plus percutant et dribblait plus. Dans les dribbles il a toujours été bon mais il tente pas beaucoup, il le fait vraiment à bon escient. Après oui Ronaldo c'était quand même autre chose dans ce style.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Ronalbiot
* 11/05/2017, 17:35:03
Message #250


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 2,143
Inscrit : 27/02/2017
Lieu : France
Membre No. : 19,051




CITATION
Le Real a eu peur, mais tient sa finale


Secoué pendant vingt minutes, le Real s’est fait peur. Très peur, même, en encaissant deux buts dans le premier quart d’heure. Mais un exploit de Benzema aura permis de rassurer tout le monde. Et d’assurer la qualification, malgré la défaite (2-1).



Il n’est pas le plus grand des buteurs. Ni l’un des meilleurs passeurs. En fait, il n’est pas vraiment un joueur de « stats » . Non, Karim Benzema est juste un putain de joueur. De ceux qui changent la physionomie d’un match sur une action. Sur un coup de génie. Comme lors de cette 42e minute par exemple. Alors que le Real est sous pression, à la merci d’un retour de l’Atlético, le Français sort de nulle part. Lancé en profondeur côté gauche sur une longue touche de Marcelo, Rim-K se retrouve le long de la ligne de sortie de but, esseulé face à trois défenseurs. La magie fait le reste et deux doubles contacts plus tard, l’ancien Lyonnais est dans la surface pour servir Kroos en retrait. La frappe de l’Allemand, repoussée par Oblak, revient sur Isco qui marque à bout portant. Pour Benzema pas de but, ni de passe décisive, donc. Mais personne n’est dupe, ce but n’appartient qu’à lui. Et à ce moment-là du match, il vaut de l’or. Ou au moins une qualification en finale de Ligue des champions.

Un exploit qui se dessine... et qui se brise

Pour réaliser un exploit, il faut un lieu particulier. Un de ces endroits qui vous portent vers le sublime, vous poussent à la perfection. Le Vicente-Calderón, qui voit là le 143e et dernier match européen de son histoire, entre dans cette catégorie. L’ambiance assourdissante qui règne dans l’antre madrilène ne tarde pas à le confirmer. Portés par cette ferveur populaire éblouissante, les Colchoneros ne tergiversent pas pour entrer dans la rencontre. Tels des affamés, les hommes de Simeone, intenable sur son banc dès les premières secondes de la partie, mettent immédiatement une pression monstre sur les visiteurs. Et ça paie. À peine douze minutes de jeu, Saúl reprend de la tête un corner de Gabi.

Le Vicente-Calderón gronde de plus belle. Et explose même quatre minutes plus tard lorsque Varane crochète Torres dans sa propre surface. Penalty. Griezmann s’élance, glisse, foire sa frappe, mais parvient tout de même à tromper Navas. L’exploit est en marche. Sauf qu’après vingt premières minutes calamiteuses, le Real parvient à se calmer et à poser le jeu. Sans folie. Mais avec génie, à l’image de cette action solitaire de Benzema qui se défait de trois adversaires pour servir Kroos dont la frappe est repoussée par Oblak, qui ne peut en revanche rien sur la reprise suivante d’Isco. À trois minutes de la mi-temps, les Matelassiers, en tribunes comme sur la pelouse, viennent de prendre une sacrée douche froide.

Un Real tout en contrôle

Si le Vicente-Calderón continue de hurler son amour à ses joueurs, les poussant à ne pas lâcher les armes, à ne pas abandonner, difficile pourtant de ne pas voir s’éteindre les dernières illusions. Car les Colchoneros le savent, le but d’Isco les condamne à mettre trois buts pour espérer se qualifier. Une mission quasiment impossible. Et cela se ressent sur la pelouse. L’engagement est moindre, les actions plus rares. Bref, l’Atlético semble avoir levé le pied. Toujours aussi intenable sur son banc, Simeone n’en finit plus de haranguer ses soldats, mais l’euphorie des vingt premières minutes paraît bien loin désormais.

D’autant qu’en face, rassurée par son but, la Maison-Blanche joue plus sereinement. Et gère tranquillement sa confortable avance. Surtout que pour ne rien arranger, Keylor Navas est en feu dans cette seconde période. Son double arrêt face à l’enroulé de Carrasco puis la tête de Griezmann le confirme. Décidément, rien ne peut priver le Real Madrid de la quinzième finale de Ligue des champions de son histoire. Les dernières minutes se déroulent sous un orage terrible, sans aucune éclaircie. Le Vicente-Calderón dit définitivement adieu à l’Europe. En chanson, comme toujours. Pendant que Zidane et ses joueurs filent défendre leur titre à Cardiff. Et ainsi tenter d'entrer dans l'histoire.

sofoot.com


Ils regardent les matchs chez Sofoot ? La touche est de Ronaldo et la tête de Gameiro thumbdowngy7.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Skynet
* 11/05/2017, 17:48:09
Message #251


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 7,765
Inscrit : 18/05/2012
Membre No. : 16,833




Karim a jamais fait ça proche du but c'est un peu une Berbatov à United, il en a déjà fait pas mal sur un côté à Lyon oué. Mais pas le même truc, pas la même action, là c'est juste incroyable.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
samy49
* 11/05/2017, 18:12:00
Message #252


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 3,553
Inscrit : 06/07/2009
Lieu : paris
Membre No. : 7,775
Joueur(s) Préféré(s): Benzema, CR9, Casillas, Raul




mortdr.gif SoFoot ont confondu Cristiano avec Marcelo. D'ailleurs la touche de Cristiano elle était parfaite invisijo4.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Skynet
* 11/05/2017, 18:19:19
Message #253


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 7,765
Inscrit : 18/05/2012
Membre No. : 16,833




sofoot c'est les pires, quand on les hypait pas trop y'avait des articles marrants et ils en ont fait leur marque de fabrique maintenant, ils cherchent la punchline dans leurs notes (bidons) et spamment des articles à la eurosport, je les lis même pu c'est dommage.

Le sofoot papier je sais pas ce qu'il vaut, avant il était vraiment pas mal.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 11/05/2017, 18:33:48
Message #254


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Planete d'Or
Messages: 14,075
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028




La même, je lisais au début, maintenant ça me saoul, dès que fois So.... je fuis laugh.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 11/05/2017, 22:35:06
Message #255


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Planete d'Or
Messages: 14,075
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028




Filipe Luis : "Ils vont disputer une deuxième finale de suite. Le Bayern a eu une chance de les éliminer, Naples aussi. Ils ont une grande équipe. Personne n’a été capable de les éliminer, cela veut donc dire qu’ils ont mérité cette finale. Ils ont une équipe complète et qui s’adapte à toutes les situations. Ils savent jouer avec le ballon, en contre-attaque. C’est mérité."

Qu'est ce qu'il est bon lui. Un des meilleurs latéral assurément. Il a retrouvé son meilleur niveau en revenant à l'Atleti. A Chelsea c'est fou il a galéré mais si il jouait sous les ordres de Conte, il serait très fort





Ce message a été modifié par Heldan: 12/05/2017, 02:43:19
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Souly
* 13/05/2017, 16:40:46
Message #256


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 7,923
Inscrit : 22/02/2009
Membre No. : 5,130
Joueur(s) Préféré(s): Guti,Modric,SR93




Mahrez a fait la meme chose que Griezmann aujourd'hui contre City. Il a glissé sur son peno et a touché deux fois le ballon. Le but a été annulé et il a pas pu le retiré. Du coup le penalty de Griezmann n'était pas valable non plus.

Ce message a été modifié par Souly: 13/05/2017, 16:41:01
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 13/05/2017, 16:48:28
Message #257


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Planete d'Or
Messages: 14,075
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028




Ils l'avaient dis qu'il aurait du être refusé. Celui de Mahrez est tout de même plus évident pour l'arbitre, on voit bien que ça change la trajectoire du ballon. Après maintenant osef
Go to the top of the page
 
+Quote Post

13 Pages V  « < 11 12 13
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 Membre(s):