IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

44 Pages V  « < 42 43 44  
Reply to this topicStart new topic
> Anciens du Real Madrid
guti.haz14
* 30/05/2017, 00:05:07
Message #861


Campeon Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 7,862
Inscrit : 03/08/2008
Lieu : Vitry
Membre No. : 3,405
Joueur(s) Préféré(s): Suarez Marcelo Verratti Pastore Isco




Il a surtout un problème de tyroide , il a pas enflé par plaisir , ça plus 2 blessures graves au genou et les prods qu'on lui a mis dans le corps au PSV .

Même à 110 kilos , ça ne l 'a pas empeché de marquer des buts d'anthologie que ce soit au Milan ou avec les Corinthians .

Après au Real avec ses histoires de fontaine à bière chez lui , l'arrivée de Capello , il n'était plus trop focus , il n'avait plus envi , le Bernabeu sur son dos ( même si très fort mentalement ) , et y avait plus Zizou pour lui mettre des ballons , à sa place j'aurais fait pareil lol .
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 03/06/2017, 00:28:08
Message #862


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Go to the top of the page
 
+Quote Post
suprareal
* 04/06/2017, 00:24:55
Message #863


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Modérateurs
Messages: 14,965
Inscrit : 17/10/2006
Lieu : Casablanca,Maroc
Membre No. : 99
Joueur(s) Préféré(s): Beckham, Robinho, Zizou, Raul, Kerlon ainsi que tous les joueurs du Real Madrid et les prodiges ^^




Le Tweet d'Arbeloa savoureux comme toujours laugh.gif !!!

https://twitter.com/aarbeloa17/status/871106698651607040
Go to the top of the page
 
+Quote Post
El Canterano
* 06/06/2017, 15:10:24
Message #864


¡El Hombre de la Cantera!
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 10,761
Inscrit : 16/09/2007
Lieu : Paris (75)
Membre No. : 2,142
Joueur(s) Préféré(s): Sergio Ramos, Marcelo y Ronaldo




Santamaría : « Gagner, c’est l’essence même du Real »


Dès la création de la compétition, le Real Madrid a façonné l’histoire de la C1. Défenseur mythique des Blancos où il remporte trois C1, José Emilio Santamaria évoque avec bonheur cette époque où le Real était vraiment roi. Entretien avec une légende vivante.




Bonjour José. Vous avez 87 ans... Comment va la santé ?
Tout est parfait. Bon, j’ai eu une petite gêne dernièrement, où j’ai dû me faire opérer de la hanche. Maintenant, je récupère doucement depuis l’hôpital, mais ça va plutôt bien. L’énergie est toujours là !

Vous habitez toujours sur Madrid ?
Sur Madrid même, non. Je vis en dehors, à environ 25 kilomètres du centre-ville. Je suis souvent au bureau des vétérans du Real, donc j’ai l’habitude de voir des anciens camarades pour des activités ludiques liées au football.

Comme suivre les matchs du Real de Madrid où vous êtes invité d’honneur, par exemple ?
Ah oui ! Je ne peux vraiment pas me plaindre du traitement reçu par le Real à mon égard... J’ai un siège attribué dans la tribune présidentielle, et les gens viennent me parler avec une affection énorme, comme si j’étais encore un joueur actuel de l’équipe ! (Rires) Généralement, je retrouve Amancio et Pachín au stade, et on parle un peu de tout : nos souvenirs respectifs, notre avis sur l’équipe actuelle, sur les matchs. J’ai l’occasion de pouvoir suivre l’actualité sportive du Real, c’est un privilège.

Est-ce que, dans la rue, les gens vous reconnaissent encore ?
Il y a des gens qui vont me reconnaître, parce que le football concerne vraiment tous les âges, et la culture pour ce sport est immense. En réalité, les joueurs sont des étapes du Real, mais certains en deviennent des légendes. Quand les gens se rendent compte de qui je suis, ils sont très amicaux avec moi. Ça me touche beaucoup.

Vous êtes une vraie légende du club. Voir le Real en lice pour une douzième C1, cela vous inspire quoi ?
Au club, quand nous avons conquis ces titres, nous savions déjà que l’avenir du club était en très bon chemin. D’une certaine manière, nous avons participé à cette réussite actuelle du Real Madrid. Aujourd’hui, nous sommes dans les tribunes, à encourager le club, comme tous les supporters. Le football a évolué de manière impressionnante. Avant, tu n’avais pas la télévision et la publicité qui servent tous les intérêts économiques du club. Nous étions de vrais amis, ce concept renforçait notre équipe. Notre amitié nous permettait d’aller vers un objectif commun : gagner, gagner et encore gagner. C’est l’essence même du Real.

Vous veniez du Club Nacional de Football avant de signer au Real Madrid. Qu’est-ce que la vie avait de différente entre Madrid et Montevideo ?
La différence est énorme. Nous n’avions pas tant de mélange entre les continents. Avec le Nacional, l’évolution de notre championnat arrive après la victoire de la sélection au Mondial 1950. L’Europe avait ses joueurs et, de notre côté, nous avions notre championnat national. Les départs étaient rarissimes, mais le Real est parvenu à penser avant les autres, à recruter des joueurs en Amérique du Sud pour constituer une excellente équipe et aller de triomphe en triomphe. En fait, seuls les descendants de familles espagnoles ou italiennes pouvaient partir jouer en Europe. Moi, en Uruguay, je travaillais aussi dans les banques, car le football ne payait pas assez. Aujourd’hui, tout est mondialisé. À notre époque, il fallait affronter d’autres types de difficultés... Les terrains n’étaient pas toujours en herbe, le ballon pesait très lourd, les maillots aussi. Il fallait se battre encore plus pour gagner les matchs. Et à Madrid, c’est ce désir profond pour la victoire que le club a gardé. Quand un match est équilibré, le Real se bat jusqu’à la fin pour faire la différence.

Vous faites sûrement référence à Sergio Ramos là-dessus... Comment le considérez-vous, en tant qu’ancien défenseur central du Real ?
Sa force et sa condition physique m’impressionnent. Il est encore jeune, et il possède encore du potentiel pour s’installer dans la durée. Son ambition débordante l’amène à marquer beaucoup de buts, c’est aussi un vrai plus pour un défenseur.

Le Real avait déjà remporté les deux premières C1 de l’histoire, contre Reims et la Fiorentina. Vous arrivez dans un vestiaire de stars : le récent Ballon d’or, Alfredo Di Stéfano, Raymond Kopa, Francisco Gento et Héctor Rial, votre ancien partenaire au Nacional... Comment est-ce que le vestiaire vous a accueilli à l’époque ?
Héctor Rial avait intégré l’équipe après le Mondial en Suisse, il était là pour m’accueillir au départ. Bon, Rial ne prenait pas trop de maté comme le font beaucoup d’Uruguayens, donc je ne pouvais pas l’inviter à en boire chez moi. Ensuite, cette équipe était une bande d’amis, très soudée. Je venais d’une famille d’origine galicienne, et ma façon de jouer permettait au club de bénéficier d’un défenseur avec une bonne vision du jeu. J’étais central, Marquitos à droite et Zárraga à gauche, en 3-4-3. C’était un football très ouvert.

Le Real, où Di Stéfano était déjà une incroyable machine à marquer, empilait les buts. Comment est-ce que vous le situez par rapport à Cristiano Ronaldo aujourd’hui ?
Que tu appliques un 3-2-2-2-1, un 4-4-2 ou un 4-2-4, tu te rends compte de la variété des schémas. Pour moi, les grands joueurs s’adaptent toujours aux schémas, quel que soit le poste où on les place. La caractéristique de l’attaquant complet, c’est la vitesse, le dribble et le sens du but. Sur ces trois aspects, je pense que Di Stéfano et Cristiano Ronaldo se valent, seules les époques changent.

Vous gagnez la Ligue des champions, et les stars continuent d’arriver : Ferenc Puskás, Luis Del Sol, Didi... Qu’est-ce qui poussait les meilleurs joueurs à intégrer le meilleur club du monde malgré la concurrence ?
La notion de meilleur club du monde reste subjective, chacun possède sa propre vision des choses. Ce qu’il faut pour jouer au Real, c’est d’abord une grande discipline afin de remplir les objectifs de victoire. Chaque joueur qui signe au Real, c’est parce que l’on sait qu’il peut finir par briller.

L’apogée de votre règne arrive en 1960, où vous écrasez l’Eintracht Francfort en finale (7-3). Quelle était la force de votre équipe ?
Effectivement, c’était sans doute notre campagne la plus aboutie. Je me souviens très bien qu’avant la finale à Glasgow, la presse voyait notre équipe comme vieillissante, on pensait qu’elle allait souffrir contre Francfort, beaucoup plus jeune... Finalement, nous avons marqué sept buts. Ce jour-là, les personnes se sont rendu compte que le Real cultivait la victoire.

Aujourd’hui, les joueurs du Real sont des stars internationales et très sollicitées. Cela attire aussi la gent féminine... Vous aviez le succès facile avec les femmes, José ?
Je n’ai connu qu’une seule petite amie dans ma vie. Elle est devenue ma femme et nous avons eu des enfants. La vraie facilité, c’était d’avoir connu l’amour de ma vie très tôt. Je l’ai connue à Montevideo, à 400 mètres de ma maison d’enfance. Une fois cela réglé, mon activité c’était d’aller m’entraîner, puis travailler à la banque. Parfois sans manger. Et quand j’arrivais à sept heures du soir chez moi, je mangeais mon dîner et j’allais me coucher parce que le lendemain, l’entraînement m’attendait. Aujourd’hui, ma femme a 84 ans... Bon, nous avons toujours nos petites disputes quotidiennes, mais l’amour dure toujours ! (rires)

Aujourd’hui, Zidane peut devenir le premier entraîneur depuis Sacchi à remporter deux C1 consécutives avec le même club. Quel regard portez-vous sur la Ligue des champions actuelle ?
C’est difficile de pouvoir répondre à cela, parce que je ne vis pas cette compétition comme footballeur, je la regarde juste. Aujourd’hui, il y a plus de matchs dans le calendrier, mais aussi plus de joueurs dans chaque effectif. L’un dans l’autre, cela se compense à mon avis. Pour cette finale, je vois que le rival du Real Madrid est la Juventus, un très grand club, lui aussi chargé d’histoire.

Où est-ce que vous allez regarder la finale samedi ?
Là, c’est un peu compliqué de me déplacer parce que le médecin ne m’a pas donné d’autorisation. Pour aller à Cardiff cette année, ça s’annonce difficile. Mais bon, je vais trouver le moyen de regarder ce match devant ma télé. Je signerais bien pour un 1-0 sans encaisser de but... Si le match se passe bien, je me ferai un petit maté pour fêter ça. Et dans le cas contraire, ce sera une bonne bière.



sofoot.com
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 14/06/2017, 00:14:55
Message #865


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




"Quitter le Real Madrid n'était pas simple, ni pour moi, ni pour le club. Le temps que je prenne ma décision de partir, c'était déjà l'été. Ce n'était donc pas un manque d'affection du club, Ou de mauvais sentiments. C'était surtout des circonstances. Mais il est vrai que cela aurait pu être mieux", a dit Raul.

L'ancien joueur merengue affirme vouloir "travailler avec le Real Madrid pour très longtemps. J'espère que je ne serai pas juste en coulisses, j'espère devenir coach un jour. Mais je ne suis pas pressé."

goal
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 16/06/2017, 00:54:03
Message #866


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Souvenir souvenir

Go to the top of the page
 
+Quote Post
PRM75
* 20/06/2017, 23:18:08
Message #867


Jeune sophiste anonyme
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 12,535
Inscrit : 16/11/2006
Lieu : 75003/75020
Membre No. : 533




Il Fenomeno⚡️ 🔥 ♥️

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Mr.Perfect
* 06/07/2017, 07:56:49
Message #868


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 1,695
Inscrit : 06/06/2009
Membre No. : 7,115




http://www.sofoot.com/les-50-joueurs-qui-o...7-ferenc-puskas

Article intéréssant de Sofoot qui classe les meilleures joueurs du Real Madrid.
Ils se sont pour l'instant arrétés à la 7ème place.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 06/07/2017, 17:15:39
Message #869


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Tout frais retraité des terrains, Alvaro Arbeloa a expliqué que son ancien coéquipier au Real Madrid Cristiano Ronaldo n’était pas le monstre de confiance qu’on s’imagine.

28 mai 2016. A San Siro, le Real et l’Atlético Madrid disputent la finale de la Champions League dans une chaleur étouffante. Sergio Ramos ouvre le score de la tête après un quart d’heure de jeu. Antoine Griezmann manque un pénalty juste après la reprise mais Yannick Carrasco égalise à la 79e. Les prolongations sont éreintantes pour les vingt-deux acteurs. Arrive la séance des tirs au but. Et là, on voit un Cristiano Ronaldo le regard hagard, tournant la tête de gauche à droite comme si quelque chose n’allait pas. Son coéquipier Alvaro Arbeloa, qui n’avait pas été retenu dans le groupe, s’approche de lui et entame un dialogue. A l’issue de celui-ci, “CR7” transforme le cinquième pénalty des siens, celui synonyme de onzième victoire en C1.

Que se sont-ils dits ? Le défenseur, qui vient de raccrocher les crampons, l’a révélé à l’émission El Chiringuito : “Il ne le sentait pas du tout. Il m’a dit qu’il avait l’impression que les buts étaient fermés, que ça ne rentrerait pas. Je lui ai dit de rester calme, que cette situation s’était déjà souvent produite tout au long de sa carrière et qu’il avait toujours assuré. Qu’il devait rester calme et que son talent ferait le reste. Que c’est lui qui allait nous donner la Champions League”.

bfc
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 26/07/2017, 12:27:43
Message #870


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Petite interview de Danilo

Sa décision :
« Tout a été très rapide. Je m’entraînais avec le Real Madrid et Guardiola m’a appelé et je me suis senti tellement motivé à l’idée de travailler avec lui. Zidane a essayé de me convaincre de rester mais j’étais sûr de mon choix. J’avais besoin de penser un peu plus à moi et d’être à un endroit où j’aurais plus de possibilités. »

Les objectifs : « Nous pouvons remporter la Ligue des Champions, sans aucun doute. C’est pour cela que j’ai choisi cette équipe. Je vais m’efforcer de m’adapter le plus rapidement possible. »


RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 27/07/2017, 18:31:54
Message #871


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Danilo après le match

« J’avais besoin de changement, d’une dynamique différente. J’étais très bien là-bas (au Real Madrid) avec mes coéquipiers, avec l’entraîneur, mais j’avais besoin de jouer plus et c’est ce que j’espère faire à City. Ça n’a pas été facile de quitter Madrid, mais j’ai pensé à moi et à ma famille. Je serai toujours reconnaissant envers le Real d’avoir pu gagner deux Ligue des Champions. Il y eu des moments difficiles, mais ça m’a aidé à grandir. Zidane était comme un père pour moi. »


RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post
ryad24
* 12/08/2017, 05:33:42
Message #872


Capitaine Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 1,422
Inscrit : 11/03/2016
Lieu : 44
Membre No. : 18,859
Joueur(s) Préféré(s): douglas costa mayoral ,guti febas




Mariano enchaîne toujours dans son style de killer pas très beau à voir jouer .Il a planté son 3 ème but en deux matchs avec Lyon.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
The.Special.One
* 13/08/2017, 10:42:40
Message #873


Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 338
Inscrit : 05/05/2012
Lieu : ici
Membre No. : 16,815




CITATION(ryad24 @ 12/08/2017, 05:33:42 ) *
Mariano enchaîne toujours dans son style de killer pas très beau à voir jouer .Il a planté son 3 ème but en deux matchs avec Lyon.

Est-ce qu'on a une option de rachat sur lui ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
El Canterano
* 14/08/2017, 13:12:07
Message #874


¡El Hombre de la Cantera!
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 10,761
Inscrit : 16/09/2007
Lieu : Paris (75)
Membre No. : 2,142
Joueur(s) Préféré(s): Sergio Ramos, Marcelo y Ronaldo




Non, il n'y a pas d'option de rachat en France.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 21/09/2017, 18:30:30
Message #875


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar







À l’occasion d’un acte promotionnel pour la lutte contre le cancer du sein, le Brésilien Ronaldo Nazario est revenu sur l’actualité du Real Madrid.



Le mythique 9 a expliqué face caméra que les Merengue n’avaient pas besoin de renfort en attaque, et qu’il n’y avait pas de raison de s’inquiéter de ce mauvais départ, la saison ne faisant que commencer.


Mauvais débuts du Real : « Madrid n’a manqué de rien ces dernières années. L’an passé il s’est passé quelque chose de similaire et à l’arrivée on a gagné la Liga et la Champions. Tout ne fait que commencer. Même après tout ce que nous avons gagné jusqu’à présent, les doutes surgissent après trois mauvais matchs à la maison. Je n’ai aucun doute sur la capacité de l’équipe. On va attendre que les bons résultats reviennent. »

Prolongation de Benzema : « Nous sommes heureux qu’il ait prolongé. Il marque beaucoup. Cristiano aussi, la saison ne fait que commencer et nous allons voir beaucoup de buts. »

Le poste du 9 : « Le gamin de la Cantera (Mayoral) a été excellent contre la Sociedad, il a bien joué, il a marqué. Il y a beaucoup de monde qui marque beaucoup de buts à Madrid et je suis sûr que ce ne sera pas un problème. S’il arrive quelque chose je me remettrai en forme (rires). Nous avons des joueurs très expérimentés, il n’y a aucun problème à Madrid et nous verrons les résultats en fin de la saison. »



RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 02/10/2017, 11:20:10
Message #876


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




Danilo : "J’ai vu trois joueurs faire des choses surnaturelles à l’entraînement : Marcelo, Neymar et Isco"


as
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 08/10/2017, 00:11:49
Message #877


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar




À l’occasion d’un évènement organisé par l’Aspire Academy de Doha à Londres, l’ancien directeur sportif du Real Madrid s’est confié pour Marca sur les débuts de Zidane en tant qu’entraîneur.

La réussite de Zidane : « Zidane, c’est une fantastique surprise. Parce que non seulement ils gagnent, mais en plus ils jouent bien, un football positif dans lequel tout le monde s’aide. »

Grand entraîneur : « Oui, il en est un. Il n’y a qu’à voir la finale de la dernière finale de Ligue des Champions. Il a su éviter de la jouer tactique, où Allegri l’aurait tué. Zidane avait confiance en ses joueurs et il savait qu’avec son football il allait battre la Juventus. »

Zidane était le grand pari de Florentino Pérez : « Je le sais, et je l’applaudis. J’aime vraiment Florentino parce qu’il est en train de changer. Avant, il était surtout amoureux des noms, maintenant il change. »

La sélection espagnole : « Ils sont au-dessus de l’Italie. Sur les deux dernières années nous avons dû les jouer 34 fois toutes catégories confondues, et je crois que nous les avons battus seulement 3 fois. Ils ont les idées claires et un collectif bien rôdé. Sans aucun doute, l’Espagne fait un grand travail. »


RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Heldan
* 12/10/2017, 13:03:15
Message #878


Legende Madridista
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages: 11,466
Inscrit : 18/07/2009
Membre No. : 8,028
Joueur(s) Préféré(s): Modric Coutinho Marcelo Suarez Neymar







Transféré à Lyon cet été, l’attaquant est revenu sur son départ du Real Madrid dans l’émission El Transistor de la radio Onda Cero.


La Ligue 1 : « Je suis très content de mes débuts. Le championnat français est très physique et a beaucoup évolué avec les derniers transferts. »

Pourquoi Lyon : « J’ai reçu différentes propositions mais Lyon a été plus insistant. Lacazette venait de partir et Zidane m’a conseillé d’y aller. »

S’il aurait pu rester au Real : « Si j’avais continué à Madrid mon opportunité serait peut-être arrivée, ou pas. Je suis content d’être resté un an de plus et d’avoir gagné tout ce que j’ai gagné, mais maintenant je suis bien à Lyon. Je ne pense pas à ce qui aurait pu se passer si j’étais resté. »

Un retour au Real Madrid : « J’ai signé pour 5 ans à Lyon, mais je ne sais pas si le Real Madrid dispose d’une option de rachat pour moi. »

Ses amis à Madrid : « Je suis toujours en contact avec les joueurs de Madrid, surtout Asensio. Je suis content que tout se passe bien pour lui. »

Sa relation avec Zidane : « Je n’ai pas beaucoup parlé avec lui depuis mon départ, il m’a exprimé son soutien quand je suis parti et je l’en remercie. »

La sélection espagnole : « J’aimerais y jouer un jour, c’est mon objectif et je travaille pour ça, mais la décision revient à Lopetegui. »

L’indépendance de la Catalogne (Mariano est né à Barcelone) : « Je n’entre pas dans ces débats. Je ne sais pas ce qu’il se passe là-bas, je ne comprends pas. J’espère que tout va rentrer dans l’ordre. »



RMF
Go to the top of the page
 
+Quote Post

44 Pages V  « < 42 43 44
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 Membre(s):